Questions multiples quant à la gestion de la pandémie/vaccination de masse en Belgique

LES 100 FRANCHIMONTOIS a fait cette demande Liberté d'accès à l'information à Ordre des médecins - Conseil national

Automatic anti-spam measures are in place for this older request. Please let us know if a further response is expected or if you are having trouble responding.

En attente d'une reconsidération par Ordre des médecins - Conseil national à propos de leur gestion de cette demande.

LES 100 FRANCHIMONTOIS

Bruxelles, le 28/08/2023

Chers Confrères de l'Ordre National et des Conseils Provinciaux

Nous représentons un groupe de plus de 120 médecins.

Nous demandons que l'Ordre National des Médecins prenne officiellement position et exprime clairement son opinion au regard et sur le fondement des dispositions de notre Code de déontologie, énoncées ci-après quant à la gestion de la pandémie/vaccination de masse en Belgique :
- L’article 20 relatif au consentement libre et éclairé du patient ;
- L’article 30 relatif à une réflexion éthique et à la dignité humaine ;
- L’article 31 relatif aux convictions personnelles ;
- L’article 34 relatif à la promotion commerciale ;
- L’article 36 relatif aux conflits d'intérêt ;
- L’article 38 relatif aux communications objectives et dans le respect de notre Déontologie

Les points sur lesquels nous exigeons d’être fixés sont :
1. « Les Modélisations » auraient sauvé des millions de vie alors qu’il s’avère que celles-ci sont inadaptées voire erronées.
Ces modélisations ont ainsi justifié un processus de vaccination de masse, sans aucune distinction. Il a banalisé les atteintes immunitaires et leurs causes physiologiques. Il convient que L’Ordre prenne position sur cette question et confirme le manque de pertinence des modélisations.

2. A l’occasion du Symposium, il a été reconnu et admis que les vaccins « ARNm »
présentaient encore de « nombreuses inconnues »
Ces inconnues n'ont pas été expliquées à la population, la majorité des médecins les
ignorant. Les patients n'ont dès lors pas été correctement informés et n'ont en conséquence pas été en mesure de donner un consentement libre et éclairé.
banalisé sous prétexte de l'urgence. Cette circonstance engage la
responsabilité des autorités qui les ont avalisées sans nuances. L’urgence d’une situation ne
pourra jamais justifier que l’on fasse prendre des risques inconnus, voire connus ou
prévisibles, à la population sans l’avertir clairement de ceux-ci. Ce principe nous paraît fondamental et indiscutable et il revient à L’Ordre de l’affirmer.

3. Une vaccination de masse au moyen d’un produit qui ne dispose que d'une autorisation temporaire de mise sur le marché devait s'accompagner d'un système de pharmacovigilance performant. Lors du Symposium, il fut admis et reconnu que tel n’a pas été le cas. Ce point doit être l’objet d’une confirmation officielle de L’Ordre.

4. Certains ont tenté de convaincre du caractère approprié et de la justesse d’une atteinte grave et caractérisée aux droits fondamentaux des citoyens dans le contexte de la situation sanitaire de l’époque et de la prévalence absolue de l'intervention des autorités responsables de la santé publique sur la relation médecin/ patient.
Nous contestons cette manière de voir et demandons que L’Ordre organise un large débat sur cette question que nous considérons comme une dérive dramatique de l’exercice de la médecine.

5. L’existence avérée de conflits d'intérêts corrompt les propos de ceux qui prennent publiquement des positions dans le domaine de l’art médical.
Dès lors, nous demandons que L’Ordre exige que tout médecin qui accepte de conseiller les décideurs politiques ne présente pas le moindre conflit d'intérêts et cela dans le respect de l'article 36 du code de déontologie

Les citoyens et nous,professionnels du soin, attendons réponses à nos questions, dont les dernières concernent l'information à donner à la population au préalable de la prochaine campagne vaccinale.
Nous demandons une prise de position de L’Ordre sur ces sujets et nous estimons qu’en notre qualité de médecins pratiquant l’art de guérir, nous y avons droit.

LES 100 FRANCHIMONTOIS

Transparencia Belgium,

2 pièces jointes

  • Attachment

    Courrier Ordre National des m decins 27 mai 2023 et du 23 f vrier en annexe transparencia.pdf

    130K Download View as HTML

  • Attachment

    r f OM LC2023 22119 N159865 en date du 9 mars LOM LK 2023 21 mars 2023.pdf

    320K Download View as HTML

Voici les fichiers PDF à associer à la demande  pour l'Ordre National des
Médecins

Transparencia Ordre National des médecins :

[1]https://transparencia.be/request/questio...

Merci beaucoup.

Bien à vous.

Benoit Nicolay

Pour "les 100 franchimontois"

References

Visible links
1. https://transparencia.be/request/questio...

LES 100 FRANCHIMONTOIS

A nos confrères , consoeurs de l'Ordre des médecins - Conseil national,
A Mr le Président

Merci de bien vouloir transférer cette demande à la personne en charge des demandes d'accès à l'information publique.

J'écris pour demander une reconsidération de ma demande 'Questions multiples quant à la gestion de la pandémie/vaccination de masse en Belgique' d'accès aux informations détenues par Ordre des médecins - Conseil national.

Nous demandons que l'Ordre National des Médecins prenne officiellement position et exprime clairement son opinion au regard et sur le fondement des dispositions de notre Code de déontologie
Les points sur lesquels nous exigeons d’être fixés sont :
1. « Les Modélisations »
2. les "inconnues " des vaccins a mRNA
3.l'autorisation temporaire de MM et la vaccination de masse
4.la prévalence absolue de l'intervention des autorités responsables de la santé publique sur la relation médecin/ patient
5; les conflits d'intérêts

Un historique complet de mes demandes d'accès à l'information ainsi que des correspondances est disponible sur Internet à l'adresse suivante : http://transparencia.be/request/question...

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.

LES 100 FRANCHIMONTOIS