Christophe Van Gheluwe

Madame Knubben, Directrice générale,
Monsieur Calbert, Conseiller en prévention,

Dans un email du 14 juillet 2020, la Zone de Police Vesdre sollicite de la part de la Ville de Verviers, je cite : « un écrit (même par mail) spécifiant bien qu’aucune trace d’amiante n’a été trouvée dans les locaux de la maison de police du Centre ».

Le 1er septembre 2020, Monsieur Calbert, Conseiller en prévention à la Ville de Verviers, certifie à la Zone de Police Vesdre ceci : « Je vous confirme que l’ensemble des analyses réalisées dans vos locaux n’ont relevés aucune trace d’amiante » [sic].

Or, cette affirmation est en contradiction avec le contenu du rapport d’essais amiante de la maison de police du Centre qui indique formellement la présence d’amiante à deux endroits : « Conduit calorigugé. Ech 3 – Pascal » et « Plâtre cave. Directeur. Ech 5 Pascal » (voir tableau en page 2 du rapport).

Pouvez-vous m’éclairer sur cette contradiction ?

Les échanges en question ainsi que le rapport d’essais amiante sont disponibles à l’adresse : https://www.cumuleo.be/docs/archives/rap...

En vous remerciant par avance.

Bien à vous,
Christophe Van Gheluwe
https://www.cumuleo.be/

« L’environnement est l’affaire de tous »

ANTOINE Valérie, Ville de Verviers

2 pièces jointes

 

Monsieur Van Gheluwe,

 

Je vous invite à trouver en annexe la réponse à votre question du 08 mai
dernier.

 

Je vous en souhaite bonne réception.

 

A votre disposition,

 

[1]ANTOINE_Valérie

 

--------------------------------------------------------------------------

Ce message n'engage nullement l'Administration Communale de Verviers et
est transmis à titre informel. Tout courrier officiel doit toujours être
confirmé par lettre signée par la Directrice générale ff et par la
Bourgmestre ou un Echevin délégué. Par avance merci pour votre
compréhension.

Ayez une pensée pour la nature... N'imprimez ce mail que si c'est
nécessaire

References

Visible links

Christophe Van Gheluwe

Madame Antoine,

Merci pour la transmission de ces informations.

Bien à vous,
Christophe Van Gheluwe