Demande d'explication quant à la censure sur les réseaux sociaux de tout commentaire qui questionne les limites physiques (ressources naturelles) de la transition energétique.

Actuellement en attente d'une réponse de Zakia Khattabi Ministre du Climat, de l’Environnement, du Développement durable et du Green Deal, ils doivent répondre rapidement et normalement au plus tard le (Précisions).

Cher/Chère Zakia Khattabi Ministre du Climat, de l’Environnement, du Développement durable et du Green Deal,

Sur votre page facebook à 17h20 ce 24/11/22, vous publiez l'information suivante: "(...) Depuis les années 2000, le secteur éolien connait une importante croissance. Si la plupart des matériaux qui les constituent (béton, acier) ont des débouchés dans des filières de recyclage existantes, aucune voie de valorisation pérenne n'existe pour les matériaux composites, essentiellement renforcés en fibres de verre. Bien que ne représentant que moins de 10 % d'une éolienne, ils constituent près de 90 % des pales de ces éoliennes. (...)"
Peut être une image de une personne ou plus et personnes debout

J'interroge ensuite avec ce commentaire:
"la plupart des matériaux qui les constituent (béton, acier)" , c'est marrant le néodyme n'est pas mentionné. Il est recyclé, lui aussi? et le cuivre non plus...Les « renouvelables » ne pourront jamais remplacer l’infrastructure fossile, dans la mesure où elles en sont entièrement dépendantes!
Ethiquement et physiquement, il est insensé de penser à une "transition energétique" sans avoir au préalable DIMINUE nos besoins énergétiques (quelles mesures fortes ecolo aurait-il mis écolo en place dans le but de DIMINUER les consommations nrgtiques des entreprsies belges?). Sans cela, tte transition énergétique relève du fantasme politique !
Pour avoir une Belgique indépendante en nrgie renouvelable, il faudrait (multiplier les "renouvelables" bien sur et) couvrir 56% du territoire belge d'éolienne...
Est-ce réalisable ? NON!
Pour changer le parc automobile à l'électrique de cette petite île qu'est l'Angleterre (uniquement!), il faudrait doubler la production MONDIALE de cobalt, alors changer tout le parc automobile européen à l'électrique, est-ce réalisable ? NON!
On ne peut décemment plus faire miroiter aux gens des "transitions vertes" qui dépendent à 100% des ressources minérales des sous-sols, ressources non renouvelables! pour des outils qualifiés de « renouvelables ».
La « transition » énergétique (une transition, dasn un système additionnel...?) proposée est totalement dépendante des ressources naturelles de nos sous-sol qui elles pourtant sont finies ! Il y a un stock fini de richesses dans nos sous-sol, ce stock est non renouvelable ; comment les outils (à durée de vie limitée) que nos « représentants » (?) proposent sans débat (imposent?) peuvent-ils dès lors être taxés de renouvelables ? Une éolienne de 3 MW nécessite typiquement 840 tonnes de béton, 300 tonnes d’acier, 5 tonnes de cuivre ou encore 400 kg de néodyme sans compter l’électronique de contrôle qui mobilise à elle seule la plupart des éléments du tableau périodique. Et ce sont les chiffres les plus optimistes de Mr Pirard…"

Au lieu d'avoir une réponse publique, la ministre (le gestionnaire de sa page) décide simplement de me bloquer l'accès à la page de notre ministre.
Rien dans mon commentaire ne justifiait une telle censure. Il s'agit d'une volonté politique d'éviter le débat quant aux limites de la transition énergétique que je qualifierais d'honteuse. En tout cas, je souhaite dénoncer cette censure injustifiée, cette attitude qui soulève de sérieuses questions démocratiques...

Je vous remercie de bien vouloir remédier à cette situation au plus vite en publiant à nouveau mon questionnement quant aux limites de la transition energétique, d'ouvrir le débat sur ce sujet et d'éviter toute autre forme de censure injustifiée et dangereuse pour notre démocratie...

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.

M.

Info Khattabi, Zakia Khattabi Ministre du Climat, de l’Environnement, du Développement durable et du Green Deal

Bonjour,
Nous avons bien reçu votre e-mail. Nous mettons tout en œuvre pour vous
répondre au plus vite et vous remercions d’avance pour votre patience.
Cordialement,
Le Cabinet de la Ministre Zakia Khattabi 
   * * *
Beste,
 
In goede orde hebben wij uw e-mail ontvangen. Wij doen er alles aan om u
zo snel als mogelijk te antwoorden en danken u reeds voor uw geduld.
 
Met vriendelijke groet,
 
Het kabinet van Minister Zakia Khattabi