Dit is een HTML-versie van een bijlage bij de WOB-informatieaanvraag 'Budget pour la rénovation du théatre et les appels d'offre pour la rénovation de celui-ci'.

LA LOUVIERE
PROVINCE DU HAINAUT
Vil e de La Louvière
Hôtel de Vil e – Place Communale
Rapport au Collège Communal
7100 La Louvière
Tel: 064/27.78.11 Fax: 064/27.79.97
Initialisation du rapport au Collège
Référence :
Service :

MARCHES PUBLICS
Attribution de :
Jacques GOBERT
Agent :
SPLINGARD Jean-Claude
Objet de la demande : BE/S/AF - B5/JCS/2014/042 - Rénovation du théâtre - Intégration d'une oeuvre 
d'art - Convention avec l'artiste - Point à inscrire à l'ordre du jour du Conseil 
Communal.
Date du rapport :
30/04/2014
Description
La Communauté Française, par son décret du 10 mai 1984, impose l'intégration d'une ou plusieurs 
oeuvres d'art lors de la construction ou de l'aménagement d'un bâtiment public.
Dans le cadre du projet de rénovation du théâtre, le Col ège Communal, lors de sa séance du 13 mai 
2009, a décidé de désigner Monsieur Michel MOFFARTS, rue de Tamines, 21 à 1060 BRUXELLES 
comme artiste chargé de l'intégration d'une œuvre d'art au théâtre de la Louvière, suivant son offre 
s'élevant à € 12.892,93 (TVA non applicable) montant qui représente ses honoraires mais qui ne tient 
pas compte de la réalisation de l'oeuvre.
La notification de cette décision a été faite le 21 août 2009.
Pour rappel, le projet de l'artiste consiste à faire ressortir le volume de la salle de théâtre, le cœur du 
bâtiment
, par l’utilisation monochrome de la couleur orange appliquée sur tous les murs extérieurs 
visibles de la sal e. Un éclairage uniforme et suffisamment fort dans l’espace tout au tour de ce volume 
sera mis en place (pas d’effet de “spot directionnel“).
Suite au retard pris pour l'exécution des travaux, les contacts avec Monsieur MOFFARTS sont restés au 
point mort jusqu'à la fin de l'année 2013, lorsque la Communauté Française a souhaité faire le point sur 
ce dossier. C'est au cours de cette réunion que nous avons appris qu'une convention aurait dû être 
conclue avec l'artiste. Par ail eurs, en mars 2014, l'artiste nous a également été rappelé que l'article 8 du 
décret cité ci-avant prévoit une indexation des montants.
Article 8. - L'Exécutif adapte à l'évolution du coût des travaux de construction les montants indiqués à 
l'article 2, ainsi qu'aux articles 3 et 4.

En fonction de cet indexation, les droits d'auteur de l'artiste sont portés à € 15.446,01. Le crédit 
disponible s'élève à € 14.000,00. Le service des travaux a sol icité un crédit supplémentaire de € 
2.000,00 à la modification budgétaire n°1 de 2014.
Toutefois, l'approbation de cette convention ne peut souffrir d'aucun retard, car l'artiste doit pouvoir 
poursuivre son étude et le théâtre doit être opérationnel pour début 2015, dans le cadre de MONS 2015.
Il sera donc proposé au Conseil Communal de faire application de l'article L1311-5 du Code de la 
Démocratie Locale et de la Décentralisation qui stipule que :
« Le conseil communal peut toutefois pourvoir à des dépenses réclamées par des circonstances 
impérieuses et imprévues, en prenant à ce sujet une résolution motivée."

Circonstance impérieuse : date butoir pour MONS 2015
Circonstance imprévue : le retard des travaux.
Rapport au Collège Communal
Page : 1 / 3

Il est proposé au Col ège Communal d'inscrire un point à la prochaine séance du Conseil Communal afin 
qu'il décide :
1. d'approuver la convention fixant les conditions du marché de services relatif à l'intégration d'une 
oeuvre d'art dans le cadre du projet de rénovation du théâtre communal de La Louvière, entre la 
Vil e de La Louvière et Monsieur Michel MOFFARTS, rue de Tamines, 21 à 1060 Bruxelles, au 
montant de € 15.446,01 (TVA non applicable).
2. d'appliquer l'article L1311-5 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation.
3. de notifier cette décision au prestataire de services.
Agent technique : Fabian PETROLILLO
Informations budgétaires
Incidence :
Budget extraordinaire : 2009 (MB 3)
Adjudicataire : Miche MOFFARTS
Article dépense : 772/749-51/20090035
Article recette :
Crédit : 14.000,00
SUBSIDE :
Crédit à prévoir en MB1 2014 : 2.000,00
Mode de financement : FR
Libel é : Théâtre communal - Intégration oeuvre 
d'art
Type de marché : PNSP
Avis budgétaire :
L'article budgétaire et le mode de financement mentionnés sont conformes aux données du budget.
Le crédit complémentaire sera proposé à l'inscription au Col ège dans le cadre de l'élaboration de la 
1ère modification budgétaire de 2014.
Extrait du procès-verbal
Vu les articles 1er, 4, 5 et 17§2, 1°, a) de la loi du 24 décembre 1993 relative aux marchés publics de 
travaux, de fournitures et de services ;
Vu les articles 68 à 74 et 120 à 122 de l'arrêté royal du 8 janvier 1996 relatif aux marchés publics de 
travaux, de fournitures et de services ;
Vu l'arrêté royal du 26.09.1996 relatif aux marchés publics de travaux, de fournitures et de services;
Vu les articles L1123-23, L1222-4, L3111-5 et L3122-2 du code de démocratie locale et de 
décentralisation;
Considérant que la Communauté Française, par son décret du 10 mai 1984, impose l'intégration d'une 
ou plusieurs oeuvres d'art lors de la construction ou de l'aménagement d'un bâtiment public;
Considérant que dans le cadre du projet de rénovation du théâtre, le Col ège Communal, lors de sa 
séance du 13 mai 2009, a décidé de désigner Monsieur Michel MOFFARTS, rue de Tamines, 21 à 1060 
BRUXELLES comme artiste chargé de l'intégration d'une œuvre d'art au théâtre de la Louvière, suivant 
son offre s'élevant à € 12.892,93 (TVA non applicable), montant qui représente ses honoraires mais qui 
ne tient pas compte de la réalisation de l'oeuvre;
Rapport au Collège Communal
Page : 2 / 3

Considérant que la notification de cette décision a été faite le 21 août 2009;
Considérant que le projet de l'artiste consiste à faire ressortir le volume de la salle de théâtre, le 
cœur du bâtiment
, par l’utilisation monochrome de la couleur orange appliquée sur tous les murs 
extérieurs visibles de la sal e;
Considérant qu'un éclairage uniforme et suffisamment fort dans l’espace tout au tour de ce volume sera 
mis en place (pas d’effet de “spot directionnel“);
Considérant que suite au retard pris pour l'exécution des travaux, les contacts avec Monsieur 
MOFFARTS sont restés au point mort jusqu'à la fin de l'année 2013, lorsque la Communauté Française 
a souhaité faire le point sur ce dossier;
Considérant que c'est au cours de cette réunion que la Communauté Française nous a informé qu'une 
convention aurait dû être conclue avec l'artiste;
Considérant par ail eurs qu'en mars 2014, l'artiste nous a également été rappelé que l'article 8 du décret 
cité ci-avant prévoit une indexation des montants.
"Article 8. - L'Exécutif adapte à l'évolution du coût des travaux de construction les montants indiqués à 
l'article 2, ainsi qu'aux articles 3 et 4.
"
Considérant qu'en n fonction de cet indexation, les droits d'auteur de l'artiste sont portés à € 15.446,01;
Considérant que le crédit disponible s'élève à € 14.000,00;
Considérant que le service des travaux a sol icité un crédit supplémentaire de € 2.000,00 à la 
modification budgétaire n°1 de 2014;
Considérant toutefois que l'approbation de cette convention ne peut souffrir d'aucun retard, car l'artiste 
doit pouvoir poursuivre son étude et le théâtre doit être opérationnel pour début 2015, dans le cadre de 
MONS 2015;
Considérant que l'application de l'article L1311-5 du Code de la Démocratie Locale et de la 
Décentralisation s'avère nécessaire;
Considérant les circonstances ci-après :
Circonstance impérieuse : date butoir pour MONS 2015
Circonstance imprévue : le retard des travaux.
Article unique : d'inscrire un point à la prochaine séance du Conseil Communal afin qu'il décide :

d'approuver la convention fixant les conditions du marché de services relatif à l'intégration d'une 
oeuvre d'art dans le cadre du projet de rénovation du théâtre communal de La Louvière, entre la 
Vil e de La Louvière et Monsieur Michel MOFFARTS, rue de Tamines, 21 à 1060 Bruxelles, au 
montant de € 15.446,01 (TVA non applicable).

d'appliquer l'article L1311-5 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation.

de notifier cette décision au prestataire de services.
Rapport au Collège Communal
Page : 3 / 3