Ceci est une version HTML d'une pièce jointe à la demande d'accès à l'information 'Demande PV conseils communaux début de législature jusque mars 2022'.



 
Le Conseil, 
 
Vu la loi du 4 mars 1870 sur le temporel des cultes ; 
Vu les articles L3162-1 à 3 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation ; 
Vu le décret impérial du 30 décembre 1809 concernant les fabriques des églises ; 
Vu le décret du 13 mars 2014 modifiant le Code de la démocratie locale et de la décentralisation et 
diverses dispositions relatives à la tutelle sur les établissements chargés de la gestion du temporel des 
cultes reconnus ; 
Vu l'arrêté du Gouvernement wallon pris en exécution des l'article L3115-1 du Code de la 
Démocratie Locale et de la décentralisation, relatif à la notification électronique des décisions de 
tutelle ; 
Vu la circulaire du 12 décembre 2014 intitulée «Tutelle sur les actes des établissements chargés de la 
gestion du temporel des cultes reconnus – Circulaire relative aux pièces justificatives » ; 
Vu la circulaire du 1er janvier 2019 intitulée «Tutelle sur les actes des établissements chargés de la 
gestion du temporel des cultes reconnus – Circulaire relative aux pièces justificatives » modifiant 
l'annexe de la circulaire du 12 décembre 2014 du même nom ; 
Considérant le compte 2020 de la Fabrique d’Eglise St Martin de Quenast tel que remis à la 
Commune de Rebecq en date du 6 mai 2021 ; 
Attendu que l'Archevêché a fait parvenir son approbation signée et datée quant au compte 2020 de la 
Fabrique d'Eglise St Martin de Quenast en date du 11 mai 2021 ; 
Attendu la remarque émise par les services administratifs quant au dit compte, à savoir qu'une 
adaptation des écritures pour l'article D41. (et adaptation en conséquence des différents totaux) est à 
opérer comme suit : D41. Remises allouées au trésorier : il y a lieu d'indiquer un montant de 350,04 
 (au lieu de 412 €). Ce montant comprend les remises allouées au trésorier de 2020 et 2019. Étant 
donné que celles-ci se calculent comme suit : 5% des recettes ordinaires telles que reprises dans le 
dernier compte annuel (approuvé par la tutelle), moins le supplément communal et moins les 
remboursements et les autres recettes particulières (comme la quote-part des travailleurs), nous avons 

▪   Allocation 2020 : recettes ordinaires telles que reprises dans le dernier compte annuel 
approuvé par la tutelle (compte 2019) = 24.329,42 € ; moins le supplément communal 
(19.815,95 €) = 4.513,47 € ; moins les remboursements (451,86 €) et les autres recettes 
particulières (comme la quote-part des travailleurs) 
(1.095,87 €) = 2.965,74 €. 5% de 
2.965,74 € = 148,29 € (et non 206 €) ; 
▪  Allocation 2019 : recettes ordinaires telles que reprises dans le dernier compte annuel 
approuvé par la tutelle (compte 2018) = 40.650,86 € ; moins le supplément communal 
(32.054,29 €) = 8.596, 57 € ; moins les remboursements (3.198 €) t les autres recettes 
particulières (comme la quote-part des travailleurs) 
(1.363,53 €) = 4.035,04 €. 5% de 
4.035,04 € = 201,75 € (et non 206 €). 
Pour un total donc de 350, 04 € (et non 412 €). De la sorte, les totaux devront être les suivants : 
- Chapitre II.I. Dépenses ordinaires : il y a lieu d'indiquer 32.390,72 € (au lieu de 32.452,85 €) 
- Chapitre II. Dépenses soumises à l'approbation de l'évêque et du Conseil communal : il y a 
lieu d'indiquer 60.439,48€ (au lieu de 60.501,44 €) 
- Total général des dépenses : il y a lieu d'indiquer 64.810,81 € (au lieu de 64.872,77 €) 
- Résultat (boni) du compte : il y a lieu d'indiquer 18.456,85 € (au lieu de 18.394,89 € 
 
décide, par 17 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy) et 1 non (Ch.Mahy), 
d'approuver moyennant les modifications suivantes, le compte 2020 de la fabrique d'église St Martin 
de Quenast : 
•  D41. Remises allouées au trésorier : il y a lieu d'indiquer un montant de 350,04 € (au lieu 
de 412 €) ; 
•  De la sorte, les totaux devront être les suivants : 
- Chapitre II.I. Dépenses ordinaires : il y a lieu d'indiquer 32.390,72 € (au lieu de 32.452,85 €) ; 

- Chapitre II. Dépenses soumises à l'approbation de l'évêque et du Conseil communal : il y a 
lieu d'indiquer 60.439,48€ (au lieu de 60.501,44 €) ; 
- Total général des dépenses : il y a lieu d'indiquer 64.810,81 € (au lieu de 64.872,77 €) ; 
- Résultat (boni) du compte : il y a lieu d'indiquer 18.456,85 € (au lieu de 18.394,89 €). 
 
4. Fabrique d'Eglise Saint Pierre et Saint Martin de Bierghes - Compte 2020 
 
Le Conseil, 
 
Vu la Constitution, les articles 41 et 162 ; 
Vu la loi spéciale de réformes institutionnelles du 8 août 1980, l’article 6, §1er, VIII, 6° ; 
Vu le décret impérial du 30 décembre 1809 concernant les fabriques d’églises ; 
Vu la loi du 4 mars 1870 sur le temporel des cultes, telle que modifiée par le décret du 13 mars 2014, 
les articles 6 et 7 ; 
Vu le Code de la démocratie locale et de la décentralisation, les articles L1122-20, L1124-40, L1321-
1, 9°, et L3111-1 à L3162-3 ; 
Vu la circulaire ministérielle du 12 décembre 2014 relative aux pièces justificatives se rattachant aux 
actes adoptés par les établissements chargés de la gestion du temporel des cultes reconnus ; 
Vu la délibération du 24/02/2021, parvenue à l’autorité de tutelle accompagnée de toutes ses pièces 
justificatives  le  30/04/2021,  par  laquelle  le  Conseil  de  fabrique  de  l’établissement  cultuel  Saint-
Pierre  et  Saint-Martin  (Bierghes)
,  arrête  le  compte  annuel,  pour  l’exercice  2020,  dudit 
établissement cultuel ; 
Vu les pièces justificatives jointes à la délibération susvisée ; 
Vu l’envoi simultané du dossier susvisé à l’organe représentatif du culte ; 
Vu que l’organe représentatif du culte n'a pas rendu officiellement de décision à l'égard du compte 
2020 ; 
Considérant le compte annuel susvisé ; 
Considérant que Monsieur Tondeur, trésorier de la fabrique, ne participe pas à l'examen du point; 
 
décide  par  16  oui  (D.Legasse,  P.Venturelli,  J-P  Denimal,  J-L.Wouters,  M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo,  P.Ophals,  G.Hemerijckx,  J.Fulco,  A.Zegers,  N.Baeyens,  Ph.Hauters, F.Godart,  L.Jadin, 
A.Dipaola, S.Masy) et 1 non (Ch.Mahy) 
Article  1er.  La  délibération  du  24/02/2021,  par  laquelle  le  Conseil  de  fabrique  de  l’établissement 
cultuel  Saint-Pierre  et  Saint-Martin  (Bierghes)  arrête  le  compte  annuel,  pour  l’exercice  2020,  dudit 
établissement cultuel est approuvée aux résultats suivants : 
  
fabrique 
approbation 
d'église 
communale 
Recettes ordinaires totales 
€ 31.089,34 € 31.089,34 
 - dont une intervention communale ordinaire de secours de: 
€ 20.541,07 
€ 20.541,07 
Recettes extraordinaires totales 
€ 15.936,02 
€ 15.936,02 
 - dont une intervention communale extraordinaire de secours de: 
€ 0,00 
€ 0,00 
 - dont un boni comptable de l’exercice précédent de: 
€ 15.936,02 
€ 15.936,02 
Dépenses ordinaires du chapitre I totales 
€ 7.321,85 
€ 7.321,85 
Dépenses ordinaires du chapitre II totales 
€ 21.696,00 
€ 21.696,00 
Dépenses extraordinaires du chapitre II totales 
€ 0,00 
€ 0,00 
 - dont un mali comptable de l’exercice précédent de: 
€ 0,00 
€ 0,00 
Recettes totales 
€ 47.025,36 € 47.025,36 
Dépenses totales 
€ 29.017,88 
€ 29.017,88 
Résultat comptable 
€ 18.007,48 
€ 18.007,48 
  
Art. 3. En application de l’article L3162-3 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation, 
un recours est ouvert à l’établissement cultuel Saint-Pierre et Saint-Martin (Bierghes) et à l’organe 
représentatif  –  Archidiocèse  de  Malines-Bruxelles  –  contre  la  présente  décision  devant  le 
Gouverneur de la Province du Brabant wallon. Ce recours doit être introduit dans les 30 jours de la 
réception de la présente décision. 

Art.  4.  Un  recours  en  annulation  est  ouvert  aux  autres  intéressés  contre  cette  décision  devant  la 
section du contentieux administratif du Conseil d’Etat. 
A cet effet, une requête en annulation datée et signée doit être adressée, par lettre recommandée à la 
poste,  au  Conseil  d’Etat  (rue  de  la  Science,  33,  1040  Bruxelles)  dans  les  60  jours  à  dater  du 
lendemain de la notification qui vous est faite par la présente. 
La requête peut également être introduite par voie électronique sur le site internet du Conseil d’Etat : 
http://eproadmin.raadvst-consetat.be. 
Art. 5. Conformément à l’article L3115-2 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation, 
la présente décision est publiée par la voie d’une affiche. 
Art. 6. Conformément à l’article L3115-1 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation, 
la présente décision est notifiée : 
•  à l’établissement cultuel concerné ; 
•  à l’organe représentatif du culte concerné ; 
 
5. Fabrique d'église St-Géry de Rebecq - Compte 2020 - Approbation moyennant modifications 
 
Le Conseil, 
 
Vu la Constitution, les articles 41 et 162 ; 
Vu la loi spéciale de réformes institutionnelles du 8 août 1980, l’article 6, §1er, VIII, 6° ; 
Vu le décret impérial du 30 décembre 1809 concernant les fabriques d’églises ; 
Vu la loi du 4 mars 1870 sur le temporel des cultes, telle que modifiée par le décret du 13 mars 2014, 
les articles 6 et 7 ; 
Vu le Code de la démocratie locale et de la décentralisation, les articles L1122-20, L1124-40, L1321-
1, 9°, et L3111-1 à L3162-3 ; 
Vu la circulaire ministérielle du 12 décembre 2014 relative aux pièces justificatives se rattachant aux 
actes adoptés par les établissements chargés de la gestion du temporel des cultes reconnus ; 
Vu la délibération du 04/04/2021, parvenue à l’autorité de tutelle accompagnée de toutes ses pièces 
justificatives le 23/04/2021, par laquelle le Conseil de fabrique de l’établissement cultuel Saint-Géry 
(Rebecq)
, arrête le compte annuel, pour l’exercice 2020, dudit établissement cultuel ; 
Vu les pièces justificatives jointes à la délibération susvisée ; 
Vu l’envoi simultané du dossier susvisé à l’organe représentatif du culte ; 
Vu la décision du 29/04/2021, réceptionnée en date du 29/04/2021, par laquelle l’organe représentatif 
du  culte  arrête  définitivement,  sans  remarque,  les  dépenses  reprises  dans  le  chapitre  I  du  compte 
annuel et, pour le surplus approuve, sans remarque, le reste du compte annuel ; 
Considérant, au vu de ce qui est précédemment exposé, qu’il peut être conclu que tous les avis requis 
pour exercer la tutelle ont été rendus ; 
Considérant  que  le  compte  annuel  susvisé  ne  reprend  pas  les  montants  effectivement  encaissés  et 
décaissés (voir les articles : D27 et D61) et qu’il convient dès lors de l’adapter ; 
Concernant les articles D27. et D61.a., un déplacement de notes de crédits réparties erronément est a 
effectuer : 
•  D27. Entretien et réparation de l'Eglise : il y a lieu d'indiquer 3.908,93 € au lieu de 5.100 € 

•  D61.a. Dépenses extraordinaires urgentes Église (tempêtes, inondations,...) : il y a lieu 
d'indiquer 11.718,20 € au lieu de 10.527,13 € ; 
En conséquence, l'article D61. Autres dépenses extraordinaires indique un montant de 13.519,89 € 
(au lieu de 12.328,82 €) 
De la sorte, les totaux devront être les suivants : 
•  Chapitre II.I. Dépenses ordinaires : il y a lieu d'indiquer 45.475,71 € (au lieu de 46.666,78 
€) 
•  Chapitre II. Dépenses extraordinaires : il y a lieu d'indiquer 30.656,02 € (au lieu de 
29.464,95 €) 
Considérant que le compte annuel tel que corrigé, est conforme à la loi et à l’intérêt général ; 
 

décide,  par  17  oui (D.Legasse,  P.Venturelli,  J-P  Denimal,  J-L.Wouters,  M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo,  P.Ophals,  G.Hemerijckx,  J.Fulco,  A.Zegers,  N.Baeyens,  Ph.Hauters,  M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy) et 1 non (Ch.Mahy), 
  
Article  1er.  La  délibération  du  04/04/2021,  par  laquelle  le  Conseil  de  fabrique  de  l’établissement 
cultuel  Saint-Géry  (Rebecq)  arrête  le  compte  annuel,  pour  l’exercice  2020,  dudit  établissement 
cultuel est réformée comme suit : 
  
Article concerné 
Intitulé de l’article 
Ancien montant (€) 
Nouveau montant (€) 
D27 
Entretien et réparation de 
€ 5.100,00 € 3.908,93 
l'Eglise 
D61 
Autres dépenses 
€ 12.328,82 
€ 13.519,89 
extraordinaires 
  
Art. 2. La délibération, telle que réformée à l’article 1, est approuvée aux résultats suivants : 
  
  
fabrique 
approbation 
d'église 
communale 
Recettes ordinaires totales 
€ 47.508,11 
€ 47.508,11 
 - dont une intervention communale ordinaire de secours de: 
€ 39.689,65 
€ 39.689,65 
Recettes extraordinaires totales 
€ 57.714,51 
€ 57.714,51 
 - dont une intervention communale extraordinaire de secours de: 
€ 0,00 
€ 0,00 
 - dont un boni comptable de l’exercice précédent de: 
€ 18.898,56 
€ 18.898,56 
Dépenses ordinaires du chapitre I totales 
€ 11.066,80 
€ 11.066,80 
Dépenses ordinaires du chapitre II totales 
€ 46.666,78 
€ 45.475,71 
Dépenses extraordinaires du chapitre II totales 
€ 29.464,95 
€ 30.656,02 
 - dont un mali comptable de l’exercice précédent de: 
€ 0,00 
€ 0,00 
Recettes totales 
€ 105.222,62  € 105.222,62 
Dépenses totales 
€ 87.198,53 
€ 87.198,53 
Résultat comptable 
€ 18.024,09 
€ 18.024,09 
  
Art. 3. En application de l’article L3162-3 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation, 
un  recours  est  ouvert  à  l’établissement  cultuel  Saint-Géry  (Rebecq)  et  à  l’organe  représentatif  – 
Archidiocèse de Malines-Bruxelles – contre la présente décision devant le Gouverneur de la Province 
du  Brabant  wallon.  Ce  recours  doit  être  introduit  dans  les  30  jours  de  la  réception  de  la  présente 
décision. 
  
Art.  4.  Un  recours  en  annulation  est  ouvert  aux  autres  intéressés  contre  cette  décision  devant  la 
section du contentieux administratif du Conseil d’Etat. 
  
A cet effet, une requête en annulation datée et signée doit être adressée, par lettre recommandée à la 
poste,  au  Conseil  d’Etat  (rue  de  la  Science,  33,  1040  Bruxelles)  dans  les  60  jours  à  dater  du 
lendemain de la notification qui vous est faite par la présente. 
  
La requête peut également être introduite par voie électronique sur le site internet du Conseil d’Etat : 
http://eproadmin.raadvst-consetat.be. 
  
Art. 5. Conformément à l’article L3115-2 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation, 
la présente décision est publiée par la voie d’une affiche. 
  
Art. 6. Conformément à l’article L3115-1 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation, 
la présente décision est notifiée : 
  
•  à l’établissement cultuel concerné ; 

•  à l’organe représentatif du culte concerné ; 
 
6. Fabrique d'église protestante de Clabecq - Compte 2020 - Information 
 
Le Conseil,
 
Vu les articles 41 et 62 de la Constitution, 
Vu l'article 6, §1er, VII, 6° de la loi spéciale de réforme institutionnelle du 8 aout 1980 ; 
Vu l'article du 2 du décret du 5 mai 1806 relatif au logement des ministres du culte protestant et à 
l'entretien des temples ; 
Vu l'article 18 de la loi du 4 mars 1870 sur le temporel des cultes, telle que modifiée par le décret du 
13 mars 2018 ; 
Vu les articles L3162-1 à 3 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation; 
Vu les articles L1122-20, L1124-40, L1324-1, 9° et L3111-1 à L3162-3 du Code de la démocratie 
locale et de la décentralisation ; 
Vu la circulaire du 12 décembre 2014 intitulée «Tutelle sur les actes des établissements chargés de la 
gestion du temporel des cultes reconnus – Circulaire relative aux pièces justificatives » ; 
Vu la circulaire du 1er janvier 2019 intitulée «Tutelle sur les actes des établissements chargés de la 
gestion du temporel des cultes reconnus – Circulaire relative aux pièces justificatives » modifiant 
l'annexe de la circulaire du 12 décembre 2014 du même nom ; 
Considérant que la fabrique d'église du Culte Protestant relève du financement de la Ville de Tubize 
et de la Commune de Rebecq ; 
Considérant que le compte 2020 de la fabrique d’église Protestante de Clabecq a été réceptionné par 
l'administration le 12 avril 2021 ; 
Considérant l'absence de décision à l'égard du compte 2020 du Conseil communal de Rebecq et de 
l'Archevêché ; 
Considérant le rapport du Département des finances de la Ville de Tubize ; 
Considérant la délibération du Collège de Tubize, commune de tutelle, ayant statué le 10 mai 2021 
sur le compte 2020 de la Fabrique d'Eglise Protestante ;  
 
prend connaissance de la décision de la Ville de Tubize d'approuver moyennant modifications 
le compte 2020 remis par la fabrique d'église protestante de Clabecq. 
 
7. Fabrique d'Eglise Saint Martin de Quenast - Première Modification budgétaire 2021 
 
Le Conseil, 
 
Vu la Constitution, les articles 41 et 162 ; 
Vu la loi spéciale de réformes institutionnelles du 8 août 1980, l’article 6, §1er, VIII, 6° ; 
Vu le décret impérial du 30 décembre 1809 concernant les fabriques d’églises ; 
Vu la loi du 4 mars 1870 sur le temporel des cultes, telle que modifiée par le décret du 13 mars 2014, 
les articles 6 et 7 ; 
Vu le Code de la démocratie locale et de la décentralisation, les articles L1122-20, L1124-40, L1321-
1, 9°, et L3111-1 à L3162-3 ; 
Vu la circulaire ministérielle du 12 décembre 2014 relative aux pièces justificatives se rattachant aux 
actes adoptés par les établissements chargés de la gestion du temporel des cultes reconnus ; 
Vu  la  Modification  Budgétaire  (MB1)  au  Budget  2020 de  la  Fabrique  d’Eglise Saint Martin  de 
Quenast telle que remise à la Commune de Rebecq en date du 6 mai 2021 ; 
Attendu  que  l'Archevêché  n'a  pas  rendu  officiellement  de  décision  à  l'égard  de  ladite  Modification 
Budgétaire 1 ; 
Attendu  que  le  dossier  est complet  et  qu'après  analyse  par  les  service  administratifs,  aucune 
remarque n'est à émettre ; 
Attendu que les délais de tutelle ne sont plus suspendus entre le 15 juillet et le 15 août ; 
 

décide, par 17 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy) et 1 non (Ch.Mahy), 
d'approuver la Modification Budgétaire (MB1) au Budget 2021 de la Fabrique d’Eglise Saint Martin 
de Quenast. 
 
8. Fabrique d'Eglise St Pierre et St Martin de Bierghes - demande de garantie de la commune 
pour un emprunt à contracter.
 
 
Le Conseil,
 
Attendu que la Fabrique d’église Saint Pierre et Saint Martin de Bierghes, dont le siège social est sis 
Chaussée Maïeur Habils, 86 à 1430 Bierghes (Rebecq), ci-après dénommée "l’emprunteur", a décidé 
de contracter auprès de Belfius Banque SA, RPM Bruxelles, TVA BE 0403.201.185, dont le siège 
social est sis à 1210 Bruxelles, Place Charles Rogier 11, ci-après dénommée "Belfius 
Banque”, un crédit à concurrence de 34.000,00 EUR (trente-quatre mille euros); 
Attendu que cette ouverture de crédit de 34.000,00 EUR (trente-quatre mille euros) doit être garantie 
par la commune de Rebecq ; 
Attendu que le dossier de garantie d'emprunt a été communiqué au Directeur financier ; 
 
décide, par 17 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy) et 1 non (Ch.Mahy), 
- de se porter irrévocablement et inconditionnellement caution solidaire pour le remboursement de 
tous les montants qui seraient dus par l’emprunteur en vertu du crédit tant en capital qu’en intérêts 
(intérêts moratoires inclus), commission de réservation, frais et accessoires. 
- d'autoriser Belfius Banque à porter au débit du compte de la commune, valeur de leur échéance, 
toutes sommes généralement quelconques dues par l’emprunteur dans le cadre de  ce crédit et qui 
resteraient impayées par celui-ci à l’expiration d’un délai de 30 jours à dater de l’échéance. La 
commune qui se porte caution  en sera avertie par l’envoi d’une copie de la correspondance adressée 
à l’emprunteur en cas de non-paiement dans les délais. 
- de s’engager, jusqu’à l’échéance finale de ce crédit et de ses propres crédits auprès de Belfius 
Banque, à prendre toutes les dispositions utiles afin d’assurer le versement sur son compte ouvert 
auprès de cette société, de toutes les sommes qui y sont actuellement centralisées soit en vertu de la 
loi (notamment sa quote-part dans le Fonds des communes et dans tout autre fonds qui viendrait s’y 
ajouter ou le remplacer, le produit des centimes additionnels communaux aux impôts de l’Etat et de 
la province ainsi que le produit des taxes communales perçues par l’Etat)  soit en vertu d’une 
convention, et ce nonobstant toute modification éventuelle du mode de perception de ces recettes. 
- d'autoriser Belfius Banque à affecter les recettes susmentionnées au paiement de toutes sommes 
généralement quelconques dues par l’emprunteur et qui seraient portées au débit du compte courant 
de la commune. 
La présente autorisation donnée par la commune vaut délégation irrévocable en faveur de Belfius 
Banque. 
- de respecter les stipulations suivantes : 
La commune est informée du fait qu'elle ne peut pas se prévaloir de dispositions de conventions 
qu’elle aurait conclues avec l’emprunteur, ni d’une disposition quelconque pour ne pas exécuter ses 
obligations découlant du présent cautionnement. La commune renonce au bénéfice de discussion, à 
toute subrogation dans les droits de Belfius Banque et à tout recours contre l’emprunteur, contre tout 
codébiteur ou autre caution, tant que Belfius Banque n’aura pas été intégralement remboursée en 
capital, intérêts, frais et autres accessoires. La commune autorise Belfius Banque à accorder à 
l’emprunteur des délais, avantages et transactions que Belfius Banque jugerait utiles. La commune 
déclare explicitement que la garantie reste valable, à concurrence des montants susmentionnés, 
nonobstant les modifications que Belfius Banque et/ou l’emprunteur apporteraient aux montants 
et/ou modalités du crédit accordé à l’emprunteur. Belfius Banque est explicitement dispensée de 
l’obligation de notifier à la commune les modifications susmentionnées. De surcroît, il est  convenu 

que la commune renonce également au bénéfice de l’article 2037 du Code Civil belge, selon lequel la 
caution est déchargée lorsque, par la faute du créancier, la subrogation en faveur de la caution ne 
peut plus avoir lieu. 
Attendu que, l’emprunteur  s’étant engagé à rembourser immédiatement à Belfius Banque le solde de 
sa dette en capital, intérêts, commission de réservation et autres frais, e.a. en cas liquidation, le 
conseil communal confirme les engagements susvisés en ce qui concerne le paiement des sommes 
qui seraient réclamées de ce chef par Belfius Banque. 
En cas d’insuffisance des recettes susmentionnées pour le paiement des sommes dues qui seraient 
portées en compte à la commune, celle-ci s’engage à faire parvenir auprès de Belfius Banque le 
montant nécessaire pour parfaire le paiement de sa dette échue. 
En cas de retard de paiement de tout ou partie des montants dus, des intérêts de retard ainsi qu’une 
indemnité pour les frais de recouvrement seront dus de plein droit et sans mise en demeure et 
calculés conformément au taux légal en vigueur applicable en cas de retard de paiement dans les 
transactions commerciales. 
La caution déclare avoir pris connaissance du contrat de crédit susmentionné et des conditions 
générales y afférentes, et en accepte les dispositions. 
La présente délibération sera soumise à l’autorité de tutelle comme prévu dans les décrets et arrêtés 
applicables. 
 
9.  Composition  de  la  Commission  Locale  de  Développement  Rural  (CLDR)  -  nouvelle 
candidature
 
 
Le Conseil,
 
Vu le décret du 11 avril 2014 relatif au développement rural ; 
Vu l'arrêté du Gouvernement wallon du 12 juin 2014 portant  exécution du décret  du 11 avril  2014 
relatif  au  développement  rural  et  abrogeant  l'arrêté  de  l'Exécutif  régional  wallon  du  20  novembre 
1991 portant exécution du décret du 6 juin 1991 relatif au développement rural ; 
Vu sa décision du 21 janvier 2015 de mener une opération de développement rural sur l’ensemble du 
territoire  de  la  commune  et de  solliciter  l’aide  de  la  Fondation  Rurale  de  Wallonie,  organisme 
d'accompagnement, pour la réalisation des différentes phases de l’opération ; 
Vu  la  décision  du  Conseil  communal  du  15  juin  2016  de  constituer  une  Commission  Locale  de 
Développement Rural ; 
Vu le Règlement d'Ordre Intérieur de la CLDR adopté par le Conseil communal en sa séance du 15 
juin 2016 ;  
Vu la candidature de Madame Sophie Keymolen reçue le 26 avril 2021 ; 
 
décide, à l'unanimité, 
de valider le nouvelle candidature réceptionnée et de désigner la nouvelle membre, Mme Sophie 
Keymolen en tant que membre effective. 
 
10.  Ethias  -  Assemblée  générale  ordinaire  du  30  juin  2021  -  Approbation  des  points  portés  à 
l'Ordre du jour.
 
 
Le Conseil

Considérant l'affiliation de la commune à Ethias ; 
Considérant que la commune a été convoquée à participer à l'Assemblée générale ordinaire du 30 
juin 2021 par lettre datée du 29 avril 2021 ; 
Considérant l'article 120 de la loi communale ;  
Considérant le Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation ; 
Considérant les points portés à l'ordre du jour de la susdite assemblée ;  
Considérant que la commune souhaite, dans l'esprit du décret précité, jouer pleinement son rôle 
d'associé, qu'il importe dès lors que le Conseil communal exprime sa position à l'égard des 
différentes points portés à l'ordre du jour de l'assemblée précitée ; 
 

décide, par 15 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, S.Masy) et 3 abstentions (L.Jadin, A.Dipaola, Ch.Mahy), 
D’approuver les points portés à l’ordre du jour : 
1 - Rapport du conseil d'administration relatif à l'exercice 2020 
2 - Approbation des comptes annuels clôturés au 31 décembre 2020 et affectation du résultat 
3 - Décharge à donner aux administrateurs pour leur mandat 
4 - Décharge à donner au commissaire pour sa mission 
5 - Désignations statutaires 
 
11. Habitations sociales du Roman Païs (HSRP) - Approbation des points portés à l'Ordre du 
jour de l'Assemblée Générale du mardi 22 juin 2021
 
 
Le Conseil,
 
Attendu que l’Assemblée Générale des Sociétaires de la S.C.R.L. Habitations Sociales du Roman 
Païs se tiendra le 22 juin 2021 à 18h30 ; 
Vu la proposition exceptionnelle du Conseil d'Administration compte tenu de la situation sanitaire 
pour tenir la réunion en présentiel ; 
 
décide, par 15 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, S.Masy) et 3 abstentions (L.Jadin, A.Dipaola, Ch.Mahy), 
- d'approuver la mesure exceptionnelle proposée par le Conseil d'Administration pour la tenue de 
l'assemblée en présentiel ; 
- d’approuver les points portés à l’Ordre du jour aux majorités suivantes : 
Points portés à l’OJ 
oui 
non 
abstentions 
Approbation du procès-verbal de l'Assemblée 

15 
  

générale du 25 août 2020 
Présentation du rapport d'activités du Conseil 

15 
  

d'Administration 
Présentation du rapport de gestion du Conseil 

15 
  

d'Administration 
Présentation du rapport du commissaire 

15 
  

réviseur 
Approbation des comptes annuels au 31 

15 
  

décembre 2020 
Approbation du rapport de rémunérations pour 

15 
  

l'exercice 2020 
Vote spécial sur la décharge à donner aux 

15 
  

administrateurs 
Vote spécial sur la décharge à donner au 

15 
  

Commissaire Réviseur 

Nominations statutaires : décisions. 
15 
  

  
- de charger Monsieur Grégory Hemerijckx en sa qualité de délégué à l’Assemblée de se conformer à 
la volonté exprimée par le Conseil communal en sa séance du 15/06/2021 ; 
- de désigner Monsieur Grégory Hemerijckx comme représentant suppléant en cas d'empêchement de 
dernière minute du représentant effectif ci-dessus ; 
- de charger le Collège communal de veiller à l’exécution de la présente décision ; 
- de transmettre copie de la présente délibération aux Habitations Sociales du Roman Païs. 

 
12. Holding communal SA - en liquidation - Assemblée générale du 30 juin 2021 
 
Le Conseil communal prend connaissance de l'ordre du jour de l'Assemblée générale des 
actionnaires du Holding communal S.A. qui se tiendra le 30 juin 2021. 
 
13. Ores Assets - Assemblée générale du 17 juin 2021 - Approbation des points portés à l'ordre 
du jour.
 
 
Le Conseil Communal
, valablement représenté pour délibérer, 
Vu  le  Code  de  la  Démocratie  Locale  et  de  Décentralisation  (CDLD)  et  spécialement  les  articles 
L1122-19  et  L11122 20  relatifs  aux  réunions  et  délibérations  des  Conseils  communaux  et  l’article 
L1122-30 relatif aux attributions du Conseil communal ; 
Vu  les  articles  L1523-11  à  L1523-14  du  même  code  relatifs  aux  Assemblées  générales  des 
intercommunales ; 
Considérant l’affiliation de la commune à l’intercommunale ORES Assets ; 
Considérant que la commune a été convoquée dans le cadre de l’Assemblée générale d’ORES Assets 
du 17 juin 2021 par courrier daté du 12 mai 2021 ; 
Vu les statuts de l’intercommunale ORES Assets ; 
Compte tenu de la pandémie liée au COVID 19 et des mesures exceptionnelles et recommandations 
des autorités ; 
Considérant le Décret wallon du 1er avril 2021 organisant jusqu’au 30 septembre 2021 la tenue des 
réunions des organes des intercommunales ; 
Considérant les points portés à l'ordre du jour de la susdite Assemblée ; 
Considérant que la commune souhaite jouer pleinement son rôle d’associé dans l’intercommunale ; 
Que  dans  cet  esprit,  il  importe  que  le  Conseil  communal  exprime  sa  position  à  l’égard  des  points 
portés à l’ordre du jour de l’Assemblée générale ; 
Considérant  que  la  commune  a  la  possibilité  de  ne  pas  se  faire  représenter  et  demande  à  ORES 
Assets  de  comptabiliser  son  vote  dans  les  quorums  –  présence  et  vote  –  conformément  au  Décret 
wallon du 1er avril 2021 susvisé ; 
Qu’il convient, en effet, de limiter les risques de propagation du virus en évitant autant que possible 
les rassemblements ; 
 
décide, par 17 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy) et 1 abstention (Ch.Mahy), 
•  Que, dans le contexte exceptionnel de pandémie, la Commune ne sera pas physiquement 
représentée à l’Assemblée générale d’ORES Assets du 17 juin 2021 et transmet 
l’expression des votes de son Conseil aux fins de comptabilisation dans les quorums de 
présence et de vote de ladite Assemblée 
•  D’approuver  aux  majorités  suivantes,  les  points  inscrits  à  l’ordre  du  jour  de 
l’Assemblée générale du 17 juin 2021 de l’intercommunale ORES Assets à savoir : 
▪  Point  1  –  Présentation  du  rapport  annuel  2020  -  en  ce  compris  le  rapport  de 
rémunération  
▪  Point 2 – Comptes annuels arrêtés au 31 décembre 2020 
◦  Présentation  des  comptes,  du  rapport  des  gestion,  des  règles  d'évaluation  y 
afférentes ainsi que du rapport de prises de participation ; 
◦  Présentation du rapport du réviseur ; 
◦  Approbation des comptes statutaires d'ORES Assets arrêtés au 31 décembre 2020 
et 
de 
l'affectation 
du 
résultat 
à 17 voix pour et 1 abstention. 
▪  Point  3  –  Décharge  aux  administrateurs  pour  l'exercice  de  leur  mandat  pour 
l'année 2020 
à 17 voix pour et 1 abstention. 

▪  Point 4 – Décharge au réviseur pour l'exercice de son mandat pour l'année 2020 
à 17 voix pour et 1 abstention. 
▪  Point 5 – Actualisation de l'annexe 1 des statuts - Liste des associés 
à 17 voix pour et 1 abstention. 
▪  La commune reconnait avoir pris connaissance de tous les documents qui devaient être mis 
à disposition dans le cadre de cette procédure décisionnelle. 
•  De charger le Collège communal de veiller à l’exécution de la présente délibération. 
•  La délibération contenant le mandat impératif et le vote de la Commune doit normalement 
parvenir au Secrétariat d’ORES Assets au plus tard le 14 juin 2021 à l’adresse suivante : 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxx@xxxx.xx ; la secrétaire du Conseil d'administration a été prévenue de la 
transmission au 16 juin 2021 pour la Commune de Rebecq. 
 
14.  Innovation  en  Brabant  wallon  (inBW)  -  Assemblée  générale  ordinaire  du  23  juin  2021  - 
Approbation des points portés à l'ordre du jour
 
 
Le Conseil communal,
 réuni en séance publique, 
Considérant que la commune est associée d'in BW ; 
Vu le code de la démocratie locale et de la décentralisation et spécialement les articles L1122-10 et 
L1122-13 relatifs aux réunions et délibérations des conseils communaux et l’article L1122-30 relatif 
aux attributions du conseil communal ; 
Vu les articles L1523-11 à L1523-14 du même code relatifs aux Assemblées générales des 
intercommunales ; 
Vu les articles 10 et 11 des statuts de ladite intercommunale ; 
Vu l'Arrêté royal n°4 du 9 avril 2020 portant des dispositions diverses en matière de copropriété et de 
droit des sociétés et des associations dans le cadre de la lutte contre la pandémie Covid-19; 
Vu le décret du 1er octobre 2020 organisant jusqu'au 31 décembre 2020 la tenue des réunions des 
organes des intercommunales […] tel que prolongé jusqu’au 30 septembre 2021 par décret du 1er 
avril 2021 ; 
Vu le vademecum du SPW du 7 mai 2020 relatif aux réunions des organes des pouvoirs locaux 
pendant la crise du coronavirus ; 
Considérant que la Commune a été régulièrement convoquée à participer à l’Assemblée générale du 
23 juin 2021 par convocation datée du 13 mai 2021 ; 
Considérant que la représentation physique de la Commune à l’Assemblée générale par les délégués 
n'est exceptionnellement pas possible pour cette séance compte tenu de son organisation virtuelle ; 
Considérant que le mandat impératif est obligatoire, impliquant une prise de décision par la 
Commune sur tous les points de l'ordre du jour, et une transmission de la délibération du conseil 
communal sans délai à l’intercommunale, laquelle en tient compte pour ce qui est de l’expression des 
votes mais également pour ce qui est du calcul des différents quorums de présence et de vote ; 
Considérant que l’absence de délibération du Conseil communal emportera l’abstention d’office sur 
tous les points, les délégués connectés n'ayant pas de droit de vote libre pour cette séance ; 
Considérant qu'outre l'introduction de questions écrites par courriel à xxxxxxxxx@xxxx.xx avant la 
séance, jusqu'au 18 juin, il sera possible : 
· de suivre la réunion en direct sous forme statique sans connexion ni interaction, 
· de se connecter à la vidéoconférence, 
· d'introduire des questions par chat durant la séance, auxquelles il sera si possible répondu oralement 
en séance 
Vu les points portés à l’ordre du jour de la susdite Assemblée ; 
Attendu que la commune souhaite, dans l’esprit du code précité, jouer pleinement son rôle d’associée 
dans l’Intercommunale ; qu’il est opportun dès lors que le Conseil communal exprime sa position à 
l’égard des points portés à l’ordre du jour de l’Assemblée précitée ; 
 
décide, par 17 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy) et 1 abstention (Ch.Mahy), 

•  Sur base du mandat impératif, de se prononcer comme suit sur les points de l’ordre du jour 
de l’Assemblée générale ordinaire d'in BW association intercommunale requérant un vote : 
  
  
Voix pour 
Voix contre 
Abstentions 
2. Modifications de la composition du 
17 
  

Conseil d'administration 
3. Rapports d'activités et de gestion 
17 
  

2020 
4. Comptes annuels 2020 et Affectation  17 
  

du résultat 
5. Décharge aux administrateurs 
17 
  

6. Décharge au réviseur 
17 
  

8. Approbation du procès-verbal de 
17 
  

séance 
  
•  de charger le Collège communal (Collège provincial) de veiller à l’exécution de la présente 
décision ; 
•  de transmettre la présente délibération : 
◦  à l’intercommunale précitée, 
◦  aux délégués au sein de la susdite intercommunale. 
 
15.  Intercommunale  de  mutualisation  en  matière  informatique  et  organisationnelle  (IMIO)  - 
Assemblée générale ordinaire du 22 juin 2021 - Approbation des points portés à l'ordre du jour
 
 
Le Conseil,
 
Vu  le  code  de  la  démocratie  et  de  la  décentralisation  et  plus  particulièrement  les  articles  1523-1  à 
L1523-27 relatifs aux intercommunales ; 
Vu la délibération du Conseil du 21 août 2013 portant sur la prise de participation de la Commune à 
l'intercommunale de mutualisation en matière informatique et organisationnelle (IMIO) ; 
Considérant que la Commune a été convoquée à participer à l'assemblée générale d'IMIO du 22 juin 
2021 par lettre datée du 28 avril 2021 ; 
Considérant que l’Assemblée générale du premier semestre doit avoir lieu, avant la fin du mois de 
juin  conformément  à  l’article  L1523-13  –  paragraphe  4  du  Code  de  la  démocratie  locale  et  de  la 
décentralisation ; 
Considérant que les annexes relatives à cette assemblée générale sont disponibles à l'adresse suivante 
: http://www.imio.be/documents 
Considérant  que  la  Commune  doit  être  représentée  à  l’Assemblée  générale  de  l'intercommunale 
IMIO  par  cinq  délégués,  désignés  à  la  proportionnelle,  trois  au  moins  représentants  la  majorité  du 
conseil communal/de l’action sociale/provincial ; 
Qu’il convient donc de définir clairement le mandat qui sera confié à ces cinq délégués représentant 
la Commune à l’Assemblée générale de l’intercommunale IMIO du 22 juin 2021 ; 
Au vu des circonstances sanitaires, la présence physique d’un délégué de la Commune à l’assemblée 
générale  n’est  pas  nécessaire :  l’Intercommunale  tiendra  compte  de  toutes  les  délibérations  qui  lui 
seront  adressées  pour  l’expression  des  votes  mais  aussi  pour  le  calcul  des  différents  quorums  de 
présence et de vote, suivant la possibilité offerte dans l'arrêté du Gouvernement wallon de pouvoirs 
spéciaux n° 32. ; 
Considérant que les Villes et Communes dont le conseil n’a pas délibéré, sont présumées s’abstenir 
et que les délégués ne peuvent pas prendre part au vote lors de la tenue de l’assemblée générale ; 
Que si le Conseil communal souhaite être représenté, il est invité à limiter cette représentation à un 
seul délégué. Toutefois, au regard des circonstances actuelles, l’intercommunale iMio recommande 
de ne pas envoyer de délégué. 

Que le Conseil doit se prononcer sur le point de l’ordre du jour de l’Assemblée générale adressés par 
l’intercommunale ; 
Considérant que l'ordre du jour porte sur : 
1. Présentation du rapport de gestion du Conseil d'Administration ; 
2. Présentation du rapport du Collège des contrôleurs aux comptes ; 
3. Présentation et approbation des comptes 2020 ; 
4. Décharge aux administrateurs ; 
5. Décharge aux membres du collège des contrôleurs aux comptes ; 
6. Désignation d'un collège de 2 réviseurs pour les années 2021-2023. 
Considérant  que  les  points  précités  sont  de  la  compétence  de  l’Assemblée  Générale  et  ce 
conformément à l’article 24 des statuts de l’intercommunale IMIO ; 
Sur proposition du Collège communal ; 
Après en avoir délibéré, 
 
décide, par 17 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy) et 1 abstention (Ch.Mahy), 
d’approuver aux majorités ci-après les points portés à l'ordre du jour de l'Assemblée générale d'IMIO 
du 22 juin 2021 qui nécessitent un vote. 
Article 1. - par 17 voix pour et 1 abstention, 
D'approuver l’ordre du jour dont les points concernent : 
1. Présentation du rapport de gestion du Conseil d'Administration ; (pas de vote) 
2. Présentation du rapport du Collège des contrôleurs aux comptes ; (pas de vote) 
3. Présentation et approbation des comptes 2020 ; 
4. Décharge aux administrateurs ; 
5. Décharge aux membres du collège des contrôleurs aux comptes ; 
6. Désignation d'un collège de 2 réviseurs pour les années 2021-2023. 
Article  2-  de  ne  pas  être  représenté  physiquement  lors  de  l’assemblée  générale  d’iMio  du  22  juin 
2021, 
Article 3.- de charger le Collège communal de veiller à l'exécution de la présente décision. 
Article 4.- de transmettre la présente délibération à l'intercommunale IMIO. 
 
16.  Intercommunale  pour  la  gestion  et  la  réalisation  d'études  techniques  et  économiques 
(Igretec)  -  Assemblée  générale  ordinaire  du  24  juin  2021  -  Approbation  des  points  portés  à 
l'ordre du jour
 
 
Le Conseil, 
 
Considérant l'affiliation de la Commune à l'Intercommunale IGRETEC ; 
Considérant le Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation ; 
Considérant que la crise sanitaire exceptionnelle liée au COVID-19 que connaît aujourd'hui la 
Belgique et les mesures, actuelles et à venir, prises pour limiter la propagation du virus dans la 
population sont de nature à affecter le bon fonctionnement des différents services publics et 
notamment les pouvoirs locaux ; 
Considérant que le Décret du 1er octobre 2020 organisant jusqu'au 31 décembre 2020 la tenue des 
réunions des organes des intercommunales, des société à participation publique locale significative, 
des associations de pouvoirs publics visées à l'article 118 de la loi du 8 juillet 1976 organique des 
centres publics d'action sociale, des sociétés de logement de service public, des ASBL communales 
ou provinciales, des régies communales ou provinciales autonomes, d'associations de projet ou de 
tout autre organisme supra-local ayant pris la forme d'une société ou d'une association, modifié par le 
Décret du 1er avril 2021 qui prolonge les dispositions jusqu'au 30 septembre 2021 ; 
Considérant que, conformément à article 1er §1 du Décret du 1er octobre 2020, l'Assemblée générale 
d'IGRETEC se déroulera sans présence physique ; 
Considérant que le Conseil doit, dès lors, se prononcer sur tous les points de l'ordre du jour et pour 
lesquels il dispose de la documentation requise ; 



par 15 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, E.Regibo, 
P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, F.Godart, 
S.Masy), 2 non (L.Jadin, A.Dipaola) et 1 abstention (Ch.Mahy), pour le point 5, 
•  d’approuver aux majorités suivantes les points portés à l’ordre du jour de l’Assemblée 
générale du 21 juin de l’I.S.B.W. : 
Points portés à l’ordre du Jour 
Oui 
Non 
Abstentions 
1. Modification des représentations communales et/ou  17 
  

provinciales - prise d'acte 
2. Procès-verbal du 14 décembre 2020 - approbation 
17 
  

3. Comité de rémunération du rapport 2020 et 
17 
  

recommandations 2021 - adoption 
4. Rapport du Collège des contrôleurs aux comptes - 
17 
  

prise d'acte 
5. Rapport de gestion du Conseil d'administration et ses 15 


annexes - approbation 
6. Rapport du Comité d'audit - prise d'acte 
17 
  

7. Comptes de résultat, bilan 2020 et ses annexes - 
17 
  

approbation 
8. Rapport d'activité 2020 - approbation 
17 
  

9. Décharge aux administrateurs - décision 
17 
  

10. Décharge au Collège des contrôleurs aux comptes -  17 
  

décision 
11. Désignation d'un administrateur - décision 
17 
  

  
•   de charger ses délégués à cette assemblée de se conformer à la volonté exprimée par le 
Conseil communal en sa séance du 15/06/2021 ; 
•  de charger le Collège communal de veiller à l’exécution de la présente décision ; 
•  de transmettre copie de la présente délibération à l’intercommunale précitée. 
 
18. Centre public d'action sociale (C.p.a.s) - Approbation du compte de l'exercice 2020 
 
Le Conseil,
 
Vu l’article 112ter de la loi du 8 juillet 1976 organique des CPAS ; 
Vu la délibération du conseil de l’action sociale du 27 mai 2021 relative au Compte 2020 ;  
Considérant le compte annuel susvisé ; 
Entendu le Président du CPAS en sa présentation ; 
 
approuve, par 12 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ch.Mahy) et 6 
abstentions
 (Ph.Hauters, M.Tondeur, F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy), 
  
le compte 2020 du CPAS aux résultats suivants : 
  
  
Service ordinaire 
Service extraordinaire 
Résultat budgétaire 
+ 367.477,70€ 
+ 0€ 
Résultat comptable 
+ 377.306,10€ 
+ 5.538,90€ 
 
19. Subside aux associations 2021 - Proposition de modification de la répartition. 
 
Le Conseil,
 
Vu le Code wallon de la démocratie locale et de la décentralisation, notamment en ses articles L333-
1 à 9 et L3122-2,5°. 
Vu la circulaire du 30 mai 2013 relative au contrôle de l’octroi et de l’emploi de certaines 
subventions ; 

Vu la délibération du Conseil communal du 29 septembre 2020 déterminant la nature, l’étendue, les 
critères d’attribution, les conditions d’utilisation et les justifications exigées ; 
Vu la délibération du Conseil du 15 décembre 2020 arrêtant la liste des subventions aux sociétés et 
associations pour l’exercice 2021 ayant rentré un dossier complet ; 
Vu la délibération du Conseil du 9 février 2021 approuvant la modification de la répartition des 
subventions aux sociétés et associations pour l’exercice 2021; 
Attendu qu'il y a lieu d’effectuer une modification dans la répartition suite à la réception d'un 
nouveau dossier de l'Asbl Chiffon rouge; 
Attendu que les crédits nécessaires seront inscrits au budget 2021 par voie de 
modification budgétaire; 
Attendu qu'une correction est apportée en séance pour porter le montant du subside à l'ASBL 
SportissimO à 0€; 
 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
 d’arrêter comme suit, sur base des dossiers complets actuellement en possession de l'administration, 
la liste des subventions aux sociétés et associations pour l’exercice 2021: 
Association 
Montant 2021 
TVCom 
5.500,00 € 
Féd. Directeurs généraux 
220,26 € 
Amicale des Pompiers 
250,00 € 
CCBW 
Centre Culturel du Brabant Wallon
 
1.103,30 € 
Asbl Mobilité en BW 
50,00 € 
Service Entraide Asbl 
250,00 € 
CRIBW 
550,65 € 
Domus 
250,00 € 
Cercle Horticole 
245,00 € 
Unité Scoute 
1.000,00 € 
MJ-Asbl Point de rencontre 
1.800,00 € 
Centre Culturel 
57.730,00 € 
Harmonie Communale 
450,00 € 
Gilles et Clap Chabots 
450,00 € 
ASBL Carnaval 
1.250,00 € 
Photo club 
200,00 € 
Union des Apiculteurs 
225,00 € 
Comité des Fêtes Wisbecq 
0,00 € 
Rognon vit 
200,00 € 
Rail Rebecq Rognon 
0,00 € 
Fer de lance 
375,00 € 
ass. Parents Ecole St Géry 
275,00 € 
Rewisbique 
0,00 € 
FNC Bierghes 
50,00 € 
Asbl Le Coq Hardi 
175,00 € 
Ducarme Jeson 
50,00 € 
Rebecq en transition 
50,00 € 
Jeune Comité Wisbecquois 
200,00 € 
The Belgians Remember Them 
50,00 € 
Groupe carnavalesque "Le vieux 
Rebecq"
 
50,00 € 
Association des commerçants (Arcal)  125,00 € 
Un dimanche à la campagne 
125,00 € 
Comité de quartier Le Pavé 
50,00 € 

Association de parents Ecole 
275,00 € 
communale de Rebecq 
The Mich and Friends  
50,00 € 
Le Quenastois 
50,00 € 
Les Copains d'abord 
125,00 € 
Nautilus 
150,00 € 
Ayitimoun 
50,00 € 
MJ Concerto à 5€ 
12.500 € 
Sportissimo 
0,00 € 
Foyer du 3ème âge 
225,00 € 
Jeunes Aînés 
375,00 € 
Amitiés du mercredi 
125,00 € 
Crèche Sœurs Lucrèce Louisa 
600,00 € 
Cercle colombophile Tourterelle 
275,00 € 
Karaté Club Rebecq 
525,00 € 
Judo club  
450,00 € 
La Godasse 
350,00 € 
P&V Spartak 
275,00 € 
Omnisport Bierghes 
300,00 € 
Ajax mini foot 
550,00 € 
RUS Rebecq 
22.650,00 € 
Ju jutsu 
525,00 € 
Black Eagles United Rebecq (ancien 
Rebecq United)
 
1.375,00 € 
Hikari Aikikaï 
625,00 € 
MFC Fultech Quenast 
225,00 € 
Blue Dragons 
225,00 € 
Ampli'Tude 
400,00 € 
 
MFC Rebecq 
1.300,00 € 
Centre de formation Ajax Rebecq 
500,00 € 
Badminton 
200,00 € 
Couture de Bustons 
525,00 € 
Pétanque Club Caramboul 
1.025,00 € 
Rebecq City 
150,00 € 
Futsal Rebecq 
225,00 € 
Tennisland 
675,00 € 
Asbl Repair Café 
50,00 € 
UGP 
50,00 € 
FNC Rebecq 
50,00 € 
FNAPG 
50,00 € 
Gym Vie Féminine 
0,00 € 
Rebecq Evenement 
125,00 € 
Association parent école de Bierghes  275,00 € 
Cercle philatélique rebecquois 
125,00 € 
ONE 
325,00 € 
Asbl Chiffon rouge 
325,00 € 
TOTAL 
122.549,21 € € 
 
20. Mesure de soutien aux communes en faveur des clubs sportifs dans le cadre de la crise de la 
Covid 19
 
 
Le Conseil, 
 
Vu le Code de la démocratie locale et de la décentralisation, notamment en ses articles L3331-1 à 8 ; 

Vu la Circulaire du 30 mai 2013 relative à l'octroi des subventions par les pouvoirs locaux ; 
Vu la Circulaire ministérielle du 22 avril 2021 relative à la mise en place d'une mesure de soutien 
aux communes en faveur des clubs sportifs dans le cadre de la crise de la Covid-19 ; 
Attendu qu'il y a lieu d’octroyer des subventions supplémentaires aux clubs sportifs sur base de la 
circulaire ministérielle susmentionnée du 22 avril 2021 au vu de la situation sanitaire exceptionnelle ; 
Attendu que les crédits nécessaires seront inscrits au budget 2021 par voie de 
modification budgétaire ; 
 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
•  de rentrer un dossier complet pour le 30 juin auprès du SPW Intérieur et Action sociale en 
vue de l'obtention de la subvention aux communes en faveur des clubs sportifs dans le 
cadre de la crise de la Covid-19 ; 
•  de ne pas augmenter les tarifs de ses infrastructures sportives communales et para-
communales au cours de la saison 2021-2022 ; 
•  d'inscrire en Modification Budgétaire 2 le montant de 73.960€ en dépenses à l'article 
764/332-02 (subsides aux sociétés sportives), ainsi qu'en recettes ; 
•  de faire compléter la déclaration de créance de la Commune à l'égard de la Région par le 
représentant légal ;   
•  d'octroyer comme suit les subventions aux différents clubs affiliés à une fédération sportive 
reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles, constitués en ASBL ou en association de 
fait dont le siège social est situé en Région wallonne et dont l'activité principale est établie 
sur le territoire de la commune de Rebecq : 
Nom du club 
Siège social 
Lieu d'activité 
Nb affiliés 
Subside 
Ruelle du Gobard, 5 à 
Ruelle du Gobard, 5 à 
R.U.S. Rebecquoise 
707 
28.280 € 
1430 Rebecq 
1430 Rebecq 
Rue Docteur Bureau, 62 à  Rue Trieu du Bois, 11A 
Hikari Aikikai 
30 
1.200 € 
7190 Ecaussines 
à 1430 Rebecq 
Rue Zaman, 87 à 1430 
Rue Zaman, 87 à 1430 
Tennisland Rebecq 
418 
16.720 € 
Rebecq 
Rebecq 
Chaussée Maïeur Habils,  Chaussée Maïeur Habils, 
P.C. Caramboul 
70 
2.800 € 
145 à 1430 Rebecq 
145 à 1430 Rebecq 
Rue Trieu du Bois, 11 à 
Rue Trieu du Bois, 11 à 
J.C. Rebecq 
64 
2.560 € 
1430 Rebecq 
1430 Rebecq 
Ampli'Tude Rebecq  Rue des Cendres, 24 à 
Rue des Cendres, 24 à 
101 
4.040 € 
Gymnastique 
1430 Rebecq 
1430 Rebecq 
JJ et Ko-Bu-Jutsu 
Rue Sablonnière, 14 à 
Rue Trieu du Bois, 33 à  47 
1.880 € 
Club Rebecq 
1430 Rebecq 
1430 Rebecq 
KC Rebecq Brabant  Rue Trieu du Bois à 1430  Rue Trieu du Bois, 14 à  83 
3.320 € 
Wallon 
Rebecq 
1430 Rebecq 
Couture de Bustons  Rue du Buchot, 6 à 1430  Rue du Buchot, 6 à 1430  28 
1.120 € 
ASBL 
Rebecq 
Rebecq 
Rue de Bierghes 4, à 
Rue de Bierghes 4, à 
Haras de Wisbecq 

80 € 
1430 Rebecq 
1430 Rebecq 
Ecurie du Vert 
Chaussée Maïeur Habils,  Chaussée Maïeur Habils,  0 
0 € 
Chasseur 
144 à 1430 Rebecq 
144 à 1430 Rebecq 
Sport et Education 
Rue de l'Abbaye, 20 à 
Rue Trieu du Bois, 33 à  70 
2.800 € 

Nom du club 
Siège social 
Lieu d'activité 
Nb affiliés 
Subside 
1440 Braine-le-Château 
1430 Rebecq 
Rue Pont Del Vau, 46 à 
Chemin Trieu du Bois, 1 
BWest Rebecq 
12 
480 € 
7822 Ath 
à 1430 Rebecq 
Avenue des Sorbiers, 3 à  Chemin Trieu du Bois, 1 
Rebecq MFC 
47 
1.880 € 
1480 Tubize 
à 1430 Rebecq 
Chaussée d'Enghien, 152  Chemin Trieu du Bois, 1 
Kriek Saintes 
29 
1.160 € 
à 1480 Tubize 
à 1430 Rebecq 
Bois du Foyau, 1B à 
Chemin Trieu du Bois, 1 
Sunset Tubize 
24 
960 € 
1440 Braine-le-Château 
à 1430 Rebecq 
Rue Thiembecq, 14 à 
Chemin Trieu du Bois, 1 
Sporting d'Enghien 
14 
560 € 
1430 Rebecq 
à 1430 Rebecq 
Chemin du Stoquois, 48 à  Chemin Trieu du Bois, 1 
FS Ajax Rebecq 
55 
2.200 € 
1430 Rebecq 
à 1430 Rebecq 
Blue Dragons 
Rue du Sartiau, 9 à 1430  Chemin Trieu du Bois, 1  20 
800 € 
Rebecq 
Rebecq 
à 1430 Rebecq 
Vieux Chemin de Mons,  Chemin Trieu du Bois, 1 
Futsal Rebecq 
16 
640 € 
17 à 1400 Nivelles 
à 1430 Rebecq 
Faubourg de Soignies, 80  Chemin Trieu du Bois, 1 
Anderlecht SM 
12 
480 € 
à 1400 Nivelles 
à 1430 Rebecq 
 
21.  Mesures  COVID-19  -  décisions  à  prendre  en  faveur  des  locataires  commerciaux 
communaux 
 
 
Le Conseil,
 
Réuni en séance publique, 
Vu l'article L1222-2 du CDLD qui prévoit que "Le conseil communal accorde, s'il y a lieu, aux 
locataires ou fermiers de la commune les remises qu'ils demandent, soit qu'ils aient le droit de les 
réclamer aux termes de la loi ou en vertu de leur contrat, soit qu'ils les sollicitent pour motif 
d'équité
" ; 
Vu la pandémie de COVID-19 impactant fortement les activités commerciales au deuxième trimestre 
2021 ; 
Vu la convention "concession de service public - gestion du Hall Omnisports" signée le 03/08/2015, 
toujours en cours actuellement ; 
 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
- de prévoir, en tant que propriétaire, la possibilité (sur demande) d'exonération de 3 mois de loyers 
(avril, mai et juin 2021) pour les locataires commerciaux. Les locaux commerciaux concernés sont : 
la Taverne d'Arenberg (loyer mensuel de 1.301,58 €), le Train Vedettes (loyer mensuel de 300 €), le 
Tennisland (loyer mensuel de 50 €). 
- de prévoir, en tant que propriétaire, une modification exceptionnelle de l'article 53 de la convention 
de concession du Hall omnisports, afin de prévoir la prise en charge par la Commune, de manière 
ponctuelle et exceptionnelle, des frais de fonctionnement pendant 3 mois (avril, mai et juin 2021), et 
ce pour un montant maximal total de 4.500 € correspondant à la non-occupation du Hall par les clubs 
sportifs durant cette période.  
 

22. Projet de construction d'une tribune pour la Royale Union Sportive Rebecquoise (RUSR)  - 
accord de principe quant à l'octroi d'un droit d'emphytéose
 
 
Le Conseil,
 
Vu la loi du 10 janvier 1824 sur le droit d'emphytéose, en application jusqu'au 1er septembre 2021 ; 
Vu la loi du 4 février 2020 portant le livre 3 « Les biens » du Code civil, qui entrera en vigueur le 1er 
septembre 2021 ; 
Vu l’arrêté du Gouvernement wallon du 11 février 2021 portant exécution du décret du 3 décembre 
2020 relatif aux subventions octroyées à certains investissements en matière d’infrastructures 
sportives et abrogeant l’arrêté du gouvernement wallon du 9 juillet 2015, relatif aux subventions 
octroyées à certains investissements en matière d’infrastructures sportives et plus spécifiquement son 
article article 7, §1er, 3° ; 
Vu le contrat de gestion du 22 janvier 2018 conclu entre la commune et la Royale Union sportive 
Rebecquoise dans le cadre de l'octroi de subvention, qui prévoit notamment la mise à disposition à 
titre gratuit, par la commune, de terrains sis champ du Gobard et cadastrés Division 01, Section C, n° 
190 R 2, 190 G 3, 190 A 3, 190 B 3 et 166 E, ainsi que toutes les infrastructures qui s’y trouvent; 
Vu la nécessité, pour la Royale Union Sportive Rebecquoise, afin de pouvoir entamer des démarches 
en vue de l'obtention d'un subside auprès d'Infrasports, de disposer d'un droit d'usage sur les terrains 
concernés par le projet; 
 
décide, par 17 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy) et 1 abstention (Ch.Mahy), 
de marquer son accord de principe quant à l'octroi par la Commune de Rebecq à la RUS 
rebecquoise d'un droit d'emphytéose pour la construction d'une tribune-cafétéria sur tout ou partie 
des terrains faisant actuellement l'objet d'une convention d'usage entre la commune et la RUSR, droit 
dont la durée sera au moins égale à la durée du prêt qui devra être conclu par la RUSR pour financer 
ladite construction. 
 
23.  Marché  de  fournitures  -  acquisition  d'un  camion  balayeuse  de  voirie  auto-aspirante  - 
approbation des conditions et du mode de passation
 
 
Le Conseil,
 
Vu le Code de la démocratie locale et de la décentralisation et ses modifications ultérieures, 
notamment l'article L1222-3 §1 relatif aux compétences du Conseil communal et les articles L3111-1 
et suivants relatifs à la tutelle ; 
Vu la loi du 17 juin 2013 relative à la motivation, à l'information et aux voies de recours en matière 
de marchés publics, de certains marchés de travaux, de fournitures et de services et de concessions et 
ses modifications ultérieures ; 
Vu la loi du 17 juin 2016 relative aux marchés publics, notamment l'article 36 ; 
Vu l'arrêté royal du 14 janvier 2013 établissant les règles générales d'exécution des marchés publics 
et ses modifications ultérieures ; 
Vu l'arrêté royal du 18 avril 2017 relatif à la passation des marchés publics dans les secteurs 
classiques et ses modifications ultérieures ; 
Considérant le cahier des charges N° ST-AB-20/21 relatif au marché “Marché de fournitures - 
acquisition d'un camion balayeuse de voirie auto-aspirante ” établi par le Service Travaux ; 
Considérant que le montant estimé de ce marché s'élève à 165.289,26 € hors TVA ou 200.000,00 €, 
21% TVA comprise ; 
Considérant qu'il est proposé de passer le marché par procédure ouverte ; 
Considérant que le crédit permettant cette dépense est inscrit au budget de l'extraordinaire 2021 sous 
l'article 20210022; 
Considérant qu'une demande afin d’obtenir l'avis de légalité obligatoire a été soumise le 01-06-21; 
Vu l'avis n°22/2021 émis par le directeur financier; 
Considérant que celui-ci est favorable; 

 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
Article 1er : D'approuver le cahier des charges N° ST-AB-20/21 et le montant estimé du marché 
“Marché de fournitures - acquisition d'un camion balayeuse de voirie auto-aspirante ”, établis par le 
Service Travaux. Les conditions sont fixées comme prévu au cahier des charges et par les règles 
générales d'exécution des marchés publics. Le montant estimé s'élève à 165.289,26 € hors TVA ou 
200.000,00 €, 21% TVA comprise. 
Article 2 : De passer le marché par la procédure ouverte. 
Article 3 : De compléter et d'envoyer l'avis de marché au niveau national. 
Article 4 : De financer cette dépense par le crédit inscrit au budget de l'extraordinaire 2021 sous 
l'article 20210022. 
 
24.  Marché  de  travaux  -  PIC  2019-2021-  SPGE-  réfection  rue  Zaman-  approbation  des 
conditions et du mode de passation
 
 
Le Conseil,
 
Vu le Code de la démocratie locale et de la décentralisation et ses modifications ultérieures, 
notamment l'article L1222-3 §1 relatif aux compétences du Conseil communal et les articles L3111-1 
et suivants relatifs à la tutelle ; 
Vu la loi du 17 juin 2013 relative à la motivation, à l'information et aux voies de recours en matière 
de marchés publics, de certains marchés de travaux, de fournitures et de services et de concessions et 
ses modifications ultérieures ; 
Vu la loi du 17 juin 2016 relative aux marchés publics, notamment l'article 36 ; 
Vu l'arrêté royal du 14 janvier 2013 établissant les règles générales d'exécution des marchés publics 
et ses modifications ultérieures ; 
Vu l'arrêté royal du 18 avril 2017 relatif à la passation des marchés publics dans les secteurs 
classiques et ses modifications ultérieures ; 
Considérant le cahier des charges N° ST-AB-18/21 relatif au marché “Marché de travaux-PIC 2019-
2021 - réfection rue de la rue Zaman” établi par le Service Travaux ; 
Considérant que le montant estimé de ce marché s'élève à 330.171,00 € hors TVA ou 399.506,91 €, 
21% TVA comprise ; 
Considérant qu'il est proposé de passer le marché par procédure ouverte ; 
Considérant que le crédit permettant cette dépense est inscrit au budget extraordinaire de l’exercice 
2021, article 421/731-60 (n° de projet 20210002)  ; 
Considérant qu'une demande afin d’obtenir l'avis de légalité obligatoire a été soumise le 20-05-2021, 
le directeur financier a rendu un avis de légalité favorable ; 
 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
Article 1er : D'approuver le cahier des charges N° ST-AB-18/21 et le montant estimé du marché 
“Marché de travaux-PIC 2019-2021 - réfection rue de la rue Zaman”, établis par le Service Travaux. 
Les conditions sont fixées comme prévu au cahier des charges et par les règles générales d'exécution 
des marchés publics. Le montant estimé s'élève à 330.171,00 € hors TVA ou 399.506,91 €, 21% 
TVA comprise. 
Article 2 : De passer le marché par la procédure ouverte. 
Article 3 : De compléter et d'envoyer l'avis de marché au niveau national. 
Article 4 : De financer cette dépense par le crédit inscrit au budget extraordinaire de l’exercice 2021, 
article 421/731-60 (n° de projet 20210002). 
 
25. Marché de travaux - placement de stores dans les écoles à Bierghes et aux "tourterelles" à 
Quenast - approbation des conditions et du mode de passation
 

 
Le Conseil,
 
Vu le Code de la démocratie locale et de la décentralisation et ses modifications ultérieures, 
notamment l'article L1222-3 §1 relatif aux compétences du Conseil communal et les articles L3111-1 
et suivants relatifs à la tutelle ; 
Vu la loi du 17 juin 2013 relative à la motivation, à l'information et aux voies de recours en matière 
de marchés publics, de certains marchés de travaux, de fournitures et de services et de concessions et 
ses modifications ultérieures ; 
Vu la loi du 17 juin 2016 relative aux marchés publics, notamment l’article 42, § 1, 1° a) (la dépense 
à approuver HTVA n'atteint pas le seuil de 139.000,00 €) ; 
Vu l'arrêté royal du 14 janvier 2013 établissant les règles générales d'exécution des marchés publics 
et ses modifications ultérieures ; 
Vu l'arrêté royal du 18 avril 2017 relatif à la passation des marchés publics dans les secteurs 
classiques et ses modifications ultérieures, notamment l'article 90, 1° ; 
Considérant le cahier des charges N° ST-AB-19/21 relatif au marché “Marché de travaux - 
placement de stores dans les écoles à Bierghes et aux "tourterelles" à Quenast” établi par le Service 
Travaux ; 
Considérant que ce marché est divisé en lots : 
* Lot 1 (Tourterelles classe M1), estimé à 2.479,33 € hors TVA ou 2.999,99 €, 21% TVA comprise ; 
* Lot 2 (Tourterelles classe M2), estimé à 2.479,33 € hors TVA ou 2.999,99 €, 21% TVA comprise ; 
* Lot 3 (Tourterelles classe M3), estimé à 2.479,33 € hors TVA ou 2.999,99 €, 21% TVA comprise ; 
* Lot 4 (Tourterelles réfectoire), estimé à 3.719,00 € hors TVA ou 4.499,99 €, 21% TVA comprise ; 
* Lot 5 (Bierghes classe P1/2), estimé à 3.719,00 € hors TVA ou 4.499,99 €, 21% TVA comprise ; 
* Lot 6 (Bierghes classe P3), estimé à 3.719,00 € hors TVA ou 4.499,99 €, 21% TVA comprise ; 
* Lot 7 (Bierghes classe P5/6), estimé à 3.719,00 € hors TVA ou 4.499,99 €, 21% TVA comprise ; 
* Lot 8 (Bierghes réfectoire), estimé à 4.132,23 € hors TVA ou 5.000,00 €, 21% TVA comprise ; 
Considérant que le montant global estimé de ce marché s'élève à 26.446,22 € hors TVA ou 
31.999,93 €, 21% TVA comprise ; 
Considérant qu'il est proposé de passer le marché par procédure négociée sans publication préalable ; 
Considérant que le crédit permettant cette dépense est inscrit au budget extraordinaire de l’exercice 
2021, n° de projet 20210020 ; 
Considérant qu'une demande afin d’obtenir l'avis de légalité obligatoire a été soumise le 26-05-2021, 
le directeur financier a rendu un avis de légalité favorable ; 
 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
Article 1er : D'approuver le cahier des charges N° ST-AB-19/21 et le montant estimé du marché 
“Marché de travaux - placement de stores dans les écoles à Bierghes et aux "tourterelles" à Quenast”, 
établis par le Service Travaux. Les conditions sont fixées comme prévu au cahier des charges et par 
les règles générales d'exécution des marchés publics. Le montant estimé s'élève à 26.446,22 € hors 
TVA ou 31.999,93 €, 21% TVA comprise. 
Article 2 : De passer le marché par la procédure négociée sans publication préalable. 
Article 3 : De financer cette dépense par le crédit inscrit au budget extraordinaire de l’exercice 2021, 
n° de projet 20210020. 
 
26. Rapport de rémunérations 2020 - Adoption. 
 
Le Conseil,
 
Réuni en séance publique; 
Vu l'article L6421-1 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation (CDLD) tel qu'inséré 
par l'article 71 du décret du 29 mars 2018 modifiant le Code de la démocratie locale et de la 
décentralisation en vue de renforcer la gouvernance et la transparence dans l'exécution des mandats 
publics au sein des structures locales et supra-locales et de leurs filiales ; 

Attendu que le conseil doit respecter ses obligations en arrêtant ledit rapport pour le 30 juin 2021 ; 
 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
- d'adopter le rapport des rémunérations 2020 tel qu'établi par les services communaux ; 
- de transmettre celui-ci au Gouvernement wallon pour le 1er juillet 2021 au plus tard. 
 
27. Taxes et redevances - abrogation de règlements 
 
Le Conseil,
 
Vu les articles 162 et 170, par. 4, de la Constitution, en ce qu'ils consacrent l'autonomie fiscale des 
communes; 
Vu la première partie du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation et notamment 
l’article L 1122-30 ; 
Vu les dispositions légales et réglementaires en vigueur en matière d'établissement et de 
recouvrement de taxes et redevances communales ; 
Vu la circulaire budgétaire relative à l'élaboration des budgets des communes et des CPAS de la 
Région wallonne à l'exception des communes et des CPAS relevant des communes de la 
Communauté germanophone pour l'année 2021; 
Vu le caractère obsolète du règlement taxe sur les demandes de permis de lotir du 31 octobre 2001 
et des règlements redevances sur la délivrance de renseignements urbanistiques du 31 octobre 2001, 
sur les manifestations du 26 janvier 2000, sur les frais de rappel du 18 octobre 2017 et sur les frais 
funéraires du 5 avril 2003;      
Vu la communication du dossier au Directeur financier faite en date du 21 avril 2021 conformément 
à l'article L1124-40§1,3° et 4° du Code de la démocratie locale et de la décentralisation; 
Attendu que le Directeur financier n'a pas rendu d'avis ; 
Vu la situation financière de la Commune; 
Sur proposition du Collège communal, 
Après en avoir délibéré en séance publique ; 
 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
d'abroger le règlement taxe sur les demandes de permis de lotir du 31 octobre 2001 et les règlements 
redevances sur la délivrance de renseignements urbanistiques du 31 octobre 2001, sur les 
manifestations du 26 janvier 2000, sur les frais de rappel du 18 octobre 2017 et sur les frais 
funéraires du 5 avril 2003.  
 
28. Langes lavables - octroi d'une prime communale - règlement 
 
Le Conseil,
 
Vu le Plan Wallon des Déchets Ressources adopté par le Gouvernement wallon le 23 mars 2018 ; 
Vu le décret du Gouvernement wallon du 27 juin 1996 relatif aux déchets, tel qu’il a été modifié ; 
Considérant que les langes jetables produisent un tonnage non négligeable de déchets et qu’il y a lieu 
de poursuivre des actions de sensibilisation, de manière à réduire le volume et le poids de la poubelle 
des citoyens sur le territoire communal ; 
Considérant que, d'un point de vue environnemental, les couches lavables, lors de leur cycle de vie, 
consomment moins d'énergie, moins d'eau et moins de matière non-renouvelable ;    
Considérant que dès lors, l’utilisation de langes lavables représente une alternative intéressante aux 
langes jetables sur le plan économique et environnemental ; 
Considérant qu’il est dès lors souhaitable d’encourager l’utilisation de langes lavables à la place de 
langes jetables afin de diminuer la quantité de déchets produits ; 

Considérant que le prix d’achat des couches lavables constitue un frein non négligeable pour certains 
parents ; qu’il s’avère donc opportun d’octroyer une prime communale incitative à l’achat de langes 
lavables ; 
Considérant qu’une prime communale à l’achat de langes lavables permet ainsi de promouvoir leur 
utilisation, favorisant également les principes d’éco-consommation ; 
Attendu que le crédit budgétaire permettant d’exécuter la dépense sera inscrit à l’article 879/331-01 
du budget ordinaire de l’exercice 2021 ; 
 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
d'adopter le règlement suivant relatif à l'octroi d'une prime communale aux ménages pour l'achat de 
langes lavables : 
Art.  1er :  Dans  la  mesure  des  crédits  budgétaires  disponibles,  la  Commune  octroie  aux  ménages 
rebecquois avec  enfant(s), à partir du 1er juillet 2021, une prime communale destinée  à encourager 
l’utilisation de langes lavables. 
Art. 2 : Les éléments éligibles pour la prime sont les suivants : 
- langes lavables de type « Tout-en-Un » ; 
- culottes de protection imperméables ;  
- couches lavables ; 
- inserts en coton ; 
- protections en papier. 
Art.  3 :  Le  montant  de  la  prime  octroyée  équivaut  à  80  %  des  factures  d’achat  et  est  plafonné  à 
150 €. Plusieurs factures d’achat peuvent être cumulées. Les factures peuvent être antérieures de trois 
mois à la date de naissance de l’enfant. 
Art. 4 : La prime est octroyée en une seule fois, par ménage. 
Art. 5 : La prime est demandée par le père, la mère ou le tuteur légal de l’enfant. Le demandeur et 
son enfant doivent être dûment inscrits aux registres de la population de la Commune. 
Art. 6 :  La demande de  prime doit être introduite auprès de l’administration  communale avant  que 
l’enfant n’ait atteint l’âge de 3 ans. 
Art. 7 : Le formulaire de demande de prime doit être adressé au service Environnement de la 
Commune de Rebecq accompagné des documents suivants : 
- une copie de(s) facture(s) d’achat, 
- une copie de la composition de ménage, précisant la date d’inscription de l’enfant aux registres de 
la population de la Commune. 
Art. 8 : Toute fraude sera sanctionnée par la perte du bénéfice de la prime. 
 
29. Enseignement - ouverture d'une classe maternelle mi-temps à l'implantation de Bierghes - 
ratification.
 
 
Le Conseil,
 
Vu la décision du Collège du 06/05/2021 qu'à dater du 04/05/2021 et ce jusqu'au 30/06/2021, il y 
aura 3 classes à l'implantation de Bierghes au lieu des 2,5 prévues le 30/09/2020 ; 
 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
de ratifier la délibération susvisée. 
 
30. Enseignement - année scolaire 2021-2022 - prise en charge de 28 périodes du salaire d'un(e) 
maître spécial de néerlandais temporaire sur fonds communaux.
 
 
Le Conseil,
 
Vu le capital-périodes au 15/01/2021 ; 

Attendu qu'il y a lieu de poursuivre le projet néerlandais, qui a débuté à la rentrée scolaire 2011-
2012, consistant à augmenter le nombre d'heures de néerlandais; 
Afin que les enfants des classes M3, P1 et P2 bénéficient d'une heure/semaine de néerlandais, que les 
enfants des classes P3/P4 bénéficient de 2 heures/semaine de néerlandais et que les enfants des 
classes P5/P6 bénéficient de 4 heures/semaine de cours de néerlandais; 
Vu l'avis favorable, à l'unanimité, des membres présents à la COPALOC du 18/05/2021; 
 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
de prendre en charge, sur fonds communaux, du 01/09/2021 au 30/09/2021, 28 périodes/semaine du 
salaire d'un(e) maître de néerlandais temporaire. 
 
31. Enseignement - année scolaire 2021-2022 - prise en charge de 12 périodes du salaire d'un(e) 
enseignant(e) primaire temporaire sur fonds communaux.
 
 
Le Conseil,
 
Vu le capital-périodes au 15/01/2020 ; 
Attendu que pour maintenir les classes primaires et leur donner une aide, il y a lieu de prendre en 
charge 12 périodes; 
Vu l'avis favorable des membres présents à la COPALOC du 18/05/2021; 
 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
de prendre en charge, sur fonds communaux, du 01/09/2021 au 30/09/2021, 12 périodes/semaine, du 
salaire d'un(e) enseignant(e) primaire temporaire. 
 
32. Ecoles communales - Règlement d'ordre intérieur - révision. 
 
Le Conseil,
 
Vu le Règlement d'Ordre Intérieur des écoles communales adopté le 21/12/2021 et ses modifications 
du 24/08/20211 et 30/08/2017 ; 
Attendu qu'il y a lieu d'effectuer une mise à jour ; 
Vu l'avis favorable des Conseils de Participation des écoles de Quenast, Rebecq et Bierghes ; 
 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
d’approuver le règlement en annexe au présent registre. 
 
33.  Règlement  de  travail  -  Enseignement  fondamental  ordinaire  -  Personnel  directeur, 
enseignant et assimilé - Adoption.
 
 
Le Conseil,
 
Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation, notamment en ses articles L1212-1 
et L3131-1; 
Vu la loi du 08 avril 1965 instituant les règlements de travail telle que modifiée par la loi du 18 
décembre 2012 étendant le champ d’application aux pouvoirs locaux  
Vu le décret de la Communauté française du 6 juin 1994 relatif au statut du personnel de 
l’enseignement subventionné ; 
Vu la décision du 11 juin 2020 de la Commission paritaire communautaire de l’enseignement 
fondamental officiel subventionné de revoir sa décision du 22 octobre 2015 fixant le règlement de 
travail cadre et de fixer pour les membres du personnel et les Pouvoirs organisateurs de 

l’enseignement fondamental ordinaire officiel subventionné, un modèle de règlement de travail 
cadre ; 
Vu la circulaire n°7964 du 12/02/2021 demandant à chaque pouvoir organisateur d’adopter un 
règlement de travail sur base de ce règlement de travail cadre ; 
Attendu que le point a été soumis à la COPALOC en date du 18 mai 2021 ; 
Vu le procès-verbal de la réunion de la COPALOC du 18 mai 2021 ainsi que les protocoles signés ; 
 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
- d’adopter le règlement de travail du personnel enseignant en annexe au présent registre ; 
- le présent règlement entrera en vigueur à partir du 1er septembre 2021. 
 
34. Vente du bien communal sis Rue de la Gendarmerie 22 - Approbation du projet d'acte 
 
Le Conseil,
 
Vu le Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation, notamment en son article L1222-1; 
Vu  la  Circulaire  du  23  février  2016  imposant  aux  communes  de  soumettre  la  vente  d'un  bien 
immobilier à des mesures de publicité suffisantes et adéquates en vue d'assurer une égalité entre les 
acquéreurs et une mise en concurrence qui permettrait de favoriser l'intérêt financier de la Commune; 
Considérant que la commune peut déterminer deux formes de conditions d'attribution en matière de 
vente, soit en établissant des conditions que devront remplir chacun des candidats, soit en fixant des 
critères de priorité; -que ces deux formes de conditions peuvent être cumulées; 
Considérant  la  décision  du  Collège  en  sa  séance  du  24/10/2019  de  faire  estimer  par  le  Comité 
d'Acquisition le bien communal sis rue de la Gendarmerie 22 à 1430 Rebecq (Division 3 – Section C 
– n° 257) ; 
Considérant la remise de l'estimation vénale du bien précité par le Comité d'Acquisition à hauteur de 
100.000 €; 
Considérant  que  la  volonté  du  Collège  communal  est  de  faciliter l'accès  à  la  propriété  à  des 
personnes qui ne sont pas encore propriétaires ; 
Considérant  que  ce  logement  est un  logement  communal,  conformément  au  règlement  relatif  à  la 
location des logements communaux voté par le Conseil communal le 18 février 2015, soumis à des 
conditions de location particulièrement adaptées aux personnes à faibles revenus ; -que le critère du 
revenu  a  pour  volonté  d'assurer  la  continuité  de logement  social  destiné  à  un  ménage  à  faibles 
revenus ; 
Considérant  l'intention  du  Collège  communal  de  permettre  à  de  jeunes  travailleurs  d'accéder  à  la 
propriété, -que la tranche d'âge visée concerne les personnes âgées de  -35 ans au moment du dépôt 
du dossier ; 
Considérant qu'il y a une volonté de maintenir le caractère villageois en gardant sa population jeune 
en  lui  offrant  la  possibilité  de  devenir  propriétaire;  -que  faciliter  l'accès  à  la  propriété  à  un jeune 
ménage  rebecquois  sur  l'entité  de  Rebecq  a  également  pour  objectif  de  maintenir  le  lien 
intergénérationnel ; 
Considérant  que  l’augmentation  des  prix  des  terrains/bien  immobiliers  ne  permet  plus  aux  jeunes 
ménages de rester dans la commune et les pousse à s’en éloigner;  
Considérant la proposition du Collège communal de prendre une décision de principe sur la vente de 
cette parcelle au prix de 110.000,00 €; 
Considérant  qu'il  y  a  lieu  de tenir compte  du  fait  que  la  demande  pourrait  dépasser  l’offre  ;  -qu'un 
dispositif  empêchant  la  plus-value  est  également  prévu et  qu'il  est  nécessaire  de  fixer  des  critères 
pour départager les candidats-acquéreurs qui souhaiteraient acquérir le bien dont il est question. 
Considérant  qu'il  a  donc  été  décidé  de  combiner  des  critères  pour  départager,  le  cas  échéant,  les 
candidats acquéreurs : 
- L’âge étant entendu que la priorité sera donnée aux moins de 35 ans ; 
-  L’ancrage  local  :  les  candidats  acquéreurs  seront  départagés  en  fonction  de  leurs  liens  avec  la 
commune, ou à tout le moins une commune proche. 



 
35. Recrutement - service Aménagement du Territoire - agent niveau D4 ou D6 - gestionnaire 
de dossiers d'Urbanisme - Temps plein - CDI - approbation du profil de fonction
 
 
Le Conseil,
 
Vu le code de la démocratie locale et de la décentralisation, notamment l’article L1212-1; 
Vu le statut administratif modifié pour la dernière fois le 19 novembre 2014 et approuvé par arrêté 
ministériel du 15 janvier 2015, notamment en son article 17; 
Considérant que l'emploi à pourvoir est libre au Cadre ; 
Vu la nécessité de procéder au recrutement d'un agent de niveau D4 ou D6 au sein du service 
Aménagement du Territoire ; 
 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, J-L.Wouters, M-T.Dehantschutter, 
E.Regibo, P.Ophals, G.Hemerijckx, J.Fulco, A.Zegers, N.Baeyens, Ph.Hauters, M.Tondeur, 
F.Godart, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
- de charger le Collège de lancer un appel aux candidats en vue du recrutement d'un agent de niveau 
D4 ou D6 - gestionnaire de dossiers d'Urbanisme pour le service Aménagement du territoire ; 
- d'adopter le profil de fonction "N°2021-9" proposé par le service RH-Finances. 
 
Questions d'actualité: 
•  Madame Dipaola pose la question suivante concernant la Rue de l'Ecole à Quenast: "Des 
essais de mise à sens unique du haut de la rue ont été faits. Nous voudrions en connaître 
les conclusions et savoir quelles sont les intentions du collège pour éviter que les usagers 
cyclistes doivent emprunter un itinéraire qui les oblige à faire un kilomètre supplémentaire 
pour se rendre au centre du village ?
". La Bourgmestre répond que la mise à sens unique a 
été testée durant une période et que les retours sont globalement favorables.Le Collège 
communal proposera la mise en sens unique définitive lors de la prochaine séance du 
conseil. La création d'un sens unique limité sera étudiée et l'avis des services de police sera 
sollicité (notamment concernant la sécurité). 
•  Monsieur Mahy pose la question suivante: Ayant repris le point voté au conseil communal 
et examiné les propositions mises en oeuvre, il a consulté l'étude hydrologique réalisée. Ce 
dossier reprenait comme autres pistes la création d'une digue (écartée car dangereuse) et la 
création de "ZIT agricoles". Il constate que l'on avance sur la problématique et demande si 
les ZIT vont être envisagées. Monsieur Denimal répond que les travaux tels que décidés au 
conseil seront utiles et que l'on envisage la création de haies et de zones enherbées en 
amont, ainsi que de fossés à redents, ZIT agricoles ou merlons. Tout est à l'étude. Monsieur 
Denimal indique que la Bourgmestre, les services et lui-même sont allés sur le terrain ce 
jour, en compagnie des agriculteurs concernés. Ceux-ci seraient favorables à la réalisation 
de certains travaux. Il est prévu de les revoir après la moisson. La Bourgmestre précise 
qu'un contact sera pris avec la cellule GISER pour étudier les pistes de solutions pour les 
différents endroits concernés par les coulées de boue. La question de la subsidiation de 
plantation de haies sur des terrains privés est abordée. Le tout sera étudié par les services 
communaux. 
  
Le Président annonce la date des prochaines séances du conseil communal: le 21 septembre, le 19 
octobre, le 16 novembre et le 14 décembre 2021. Une séance pourrait être programmée le 31 août à 
la demande des services communaux, si des dossiers le nécessitent. 
  
SEANCE A HUIS CLOS : 
  
Clôture de la séance : 22:08. 
 
Le Directeur Général, 
La Bourgmestre, 
 
 

 
 
 
Michaël CIVILIO 
Patricia VENTURELLI