Ceci est une version HTML d'une pièce jointe à la demande d'accès à l'information 'Demande PV conseils communaux début de législature jusque mars 2022'.



3.  Ores  Assets  -  Assemblée  générale  du  29  mai  2019  -  Convocation  -  Approbation  des  points 
portés à l'ordre du jour.
 
 
Le Conseil,
 
- Considérant l'affiliation de la commune à l'intercommunale ORES Assets; 
- Considérant que la commune a été convoquée à participer à l'Assemblée générale du 29 mai par 
courrier daté du 12 avril 2019; 
- Vu les statuts de l'intercommunale ORES Assets; 
- Considérant que les délégués des communes associées à l'Assemblée générale sont désignés par le 
Conseil communal de chaque commune parmi les membres des conseils et collèges communaux, 
proportionnellement à la composition dudit Conseil et que le nombre de délégués de 
chaque commune est fixé à cinq parmi lesquels trois au moins représentent la majorité du Conseil 
communal; 
- Considérant les points portés à l'ordre du jour de la susdite Assemblée; 
- Considérant que la commune souhaite jouer pleinement son rôle d'associé dans l'intercommunale; 
- Que dans cet esprit, il importe que le Conseil communal exprime sa position à l'égard des points 
portés à l'ordre du jour de l'Assemblée générale; 
 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, A.Deschamps, J-L.Wouters, P.Ophals, 
G.Hemerijckx, M-T.Dehantschutter, A.Demol, J.Fulco, S.Keymolen, H.Meersschaut, P.Jespers, 
Ph.Hauters, M.Tondeur, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy) et 1 abstention (Ch.Mahy), 
- d'approuver aux majorités suivantes, les points ci-après inscrits à l'ordre du jour de l'Assemblée 
générale du 29 mai 2019 de l'intercommunale ORES Assets: 
 
Point 2 - Comptes annuels arrêtés au 31 décembre 2018 
- Approbation des comptes annuels d'ORES Assets au 31 décembre 2018; 
- Approbation du rapport de prises de participation; 
- Approbation de la proposition de répartition bénéficiaire relative à l'exercice 2018 
à 18 voix pour, 0 voix contre et 1 abstention. 
 
Point 3 - Décharge aux administrateurs pour l'exercice de leur mandat au cours de l'année 
2018 
à 18 voix pour, 0 voix contre et 1 abstention. 
 
Point 4 - Décharge au réviseur pour l'exercice de son mandat au cours de l'année 2018 
à 18 voix pour, 0 voix contre et 1 abstention. 
 
Point 5 - Constitution de la filiale d'ORES Assets en vue d'exercer les activités de "contact 
center" 
à 18 voix pour, 0 voix contre et 1 abstention. 
 
Point 6 - Modifications statutaires 
à 18 voix pour, 0 voix contre et 1 abstention. 
 
Point 7 - Nominations statutaires 
à 18 voix pour, 0 voix contre et 1 abstention. 
 
Point 8 - Actualisation de l'annexe 1 des statuts - Liste des associés 
à 18 voix pour, 0 voix contre et 1 abstention. 
- de charger ses délégués de rapporter à ladite Assemblée la proportion des votes intervenus au sein 
du Conseil; 
- de charger le Collège communal de veiller à l'exécution de la présente délibération. 
Copie de la présente délibération sera transmise à l'intercommunale précitée. 
 
Entendu Mme Dipaola et Monsieur Jadin qui justifient leur abstention par le fait qu'ils n'ont pas 
trouvé dans la documentation les explications leur permettant de se prononcer en connaissance de 
cause, le conseil adopte la délibération suivante: 
 
4. Intercommunale pure de financement du Brabant wallon (IPFBW)  - Assemblée générale du 
11 juin 2019 - Convocation - Approbation des points portés à l'Ordre du jour.
 
 

Le Conseil, 
Considérant l'affiliation de la commune à l'Intercommunale IPFBW; 
Considérant que la commune a été convoquée à participer à l'Assemblée générale du 11 juin 2019 
par courrier daté du 12 avril 2019; 
Vu les statuts de l'Intercommunale IPFBW; 
Considérant que les délégués des communes associées à l'Assemblée générale sont désignés par le 
Conseil communal de chaque commune parmi les membres des conseils et collèges communaux, 
proportionnellement à la composition dudit Conseil et que le nombre de délégués de chaque 
commune est fixé à cinq parmi lesquels trois au moins représentant la majorité du Conseil 
communal; 
Considérant les points portés à l'ordre du jour de la susdite Assemblée; 
Considérant que la commune souhaite jouer pleinement son rôle d'associé dans l'intercommunale; 
Que dans cet esprit, il importe que le Conseil communal exprime sa position à l'égard des points 
portés à l'ordre du jour de l'Assemblée générale; 
 
décide, par 16 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, A.Deschamps, J-L.Wouters, P.Ophals, 
G.Hemerijckx, M-T.Dehantschutter, A.Demol, J.Fulco, S.Keymolen, H.Meersschaut, P.Jespers, 
Ph.Hauters, M.Tondeur, S.Masy) et 3 abstentions (L.Jadin, A.Dipaola, Ch.Mahy), 
 
d'approuver aux majorités suivantes, les points ci-après inscrits à l'ordre du jour de 
l'Assemblée générale du 11 juin 2019 de l'intercommunale IPFBW: 
Point 2 - Comptes annuels arrêtés au 31 décembre 2018 
- Approbation des comptes annuels d'IPFBW au 31 décembre 2018 
- Approbation de la proposition de répartition bénéficiaire relative à l'exercice 2018 
à 16 voix pour, 0 voix contre et 3 abstentions. 
Point 5 - Décharge à donner aux administrateurs 
à 16 voix pour, 0 voix contre et 3 abstentions. 
Point 6 - Décharge à donner au réviseur. 
à 16 voix pour, 0 voix contre et 3 abstentions. 
Point 7 - Renouvellement des administrateurs 
à 16 voix pour, 0 voix contre et 3 abstentions. 
Point 8 - Recommandation du Comité de rémunération 
à 16 voix pour, 0 voix contre et 3 abstentions. 
Point 9 - Nomination du nouveau réviseur 
à 16 voix pour, 0 voix contre et 3 abstentions. 
 
de charger ses délégués de rapporter à ladite Assemblée la proportion des votes intervenus au 
sein du Conseil; 
 
de charger le Collège communal de veiller à l'exécution de la présente délibération. 
Copie de la présente délibération sera transmise à l'intercommunale précitée. 
 
Entendu Monsieur Jadin qui annonce l'abstention du groupe ECOLO pour le 1er point de l'ordre du 
jour de l'AG extraordinaire (modifications statutaires), le conseil adopte la délibération suivante: 
 
5. Société wallonne des eaux (S.W.D.E.) - Assemblées générales ordinaire et extraordinaire du 
28 mai 2019 - Convocation - Approbation des points portés à l'ordre du jour. 
 
 
Le Conseil,
 
Attendu que les Assemblées générales ordinaire et extraordinaire de la SWDE se tiendront le 28 mai 2019 ; 
 
décide, par 18 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, A.Deschamps, J-L.Wouters, P.Ophals, 
G.Hemerijckx, M-T.Dehantschutter, A.Demol, J.Fulco, S.Keymolen, H.Meersschaut, P.Jespers, 
Ph.Hauters, M.Tondeur, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy) et 1 abstention (Ch.Mahy) et 16 
oui 
(D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, A.Deschamps, J-L.Wouters, P.Ophals, G.Hemerijckx, M-
T.Dehantschutter, A.Demol, J.Fulco, S.Keymolen, H.Meersschaut, P.Jespers, Ph.Hauters, 

M.Tondeur, S.Masy) et 3 abstentions (L.Jadin, A.Dipaola, Ch.Mahy) pour le point 1 de l'AG 
extraordinaire , 
-D’approuver les points portés à l’ordre du jour aux majorités suivantes : 
Points portés à l’Ordre du Jour de l’Assemblée générale ordinaire 
oui non abstentions 

Rapport du Conseil d’administration ; 
 18   
1  
Rapport du Collège des commissaires aux 

 18   
1  
comptes ; 
Approbation des bilan, compte de résultats et 

 18   
1  
annexes au 31 décembre 2018 ; 
Décharge aux administrateurs et au Collège des 

 18   
1  
commissaires aux comptes ; 

Election de deux commissaires-réviseurs ; 
 18   
1  
Emoluments des deux commissaires-réviseurs élus 

par l’Assemblée générale
 18   
1  
 ; 
Nomination du Président du collège des 

 18   
1  
commissaires aux comptes ; 
Approbation séance tenante du procès-verbal de 

l’Assemblée générale ordinaire du 28 mai 2019.
 18   
1  
 
Points portés à l’Ordre du Jour de l’Assemblée générale extraordinaire 
oui non abstentions 
Modification des articles 3, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 

22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 34, 35, 36, 
 16   
3  
37, 38, 41, 42, 46, 49, des statuts; 
Approbation séance tenante du procès-verbal de 

l'Assemblée générale extraordinaire du 28 mai 
 18   
1  
2019. 
-De transmettre copie de la présente délibération à la SWDE. 
-De charger le Collège communal de veiller à l’exécution de la présente décision; 
-De charger ses délégués à l'Assemblée de se conformer à la volonté exprimée par le Conseil communal en sa 
séance du 28 mai 2019; 
 
6.  Maison  du  Conte  et  de  la  Littérature  ASBL  –  désignation  d’un  représentant  communal 
auprès de l’Assemblée Générale.
 
 
Le Conseil,
 
Vu l’article L112234, §2 du CDLD qui dispose que « Le conseil communal nomme les membres de 
toutes les commissions qui concernent l’administration de la commune ainsi que les représentants du 
conseil communal dans les intercommunales et dans les autres personnes morales dont la commune 
est membre. Il peut retirer ces mandats. 
» ; 
Vu la loi du 16 juillet 1973 garantissant la protection des tendances idéologiques et philosophiques;  
Vu la décision du Conseil communal du 17 janvier 2019 de faire application de la clef d'Hondt pour 
la détermination des représentants communaux lorsque d'autres règles ne sont pas d'application; 
Vu la candidature de Mr André Deschamps en qualité de membre effectif à l’A.G.; 
 
décide, à l'unanimité, 
de désigner Monsieur André Deschamps en qualité de représentant de la commune de Rebecq au sein 
de l'Assemblée Générale de l'asbl la Maison du Conte et de la Littérature. 
 
7.  Action  en  Milieu  Ouvert  Plan  J.  ASBL  (A.M.O.  Plan  J.  ASBL)  -  désignation  d’un 
représentant auprès de l’Assemblée Générale et du Conseil d'Administration.
 
 
Le Conseil,
 
Vu l’article L112234, §2 du CDLD qui dispose que « Le conseil communal nomme les membres de 
toutes les commissions qui concernent l’administration de la commune ainsi que les représentants du 
conseil communal dans les intercommunales et dans les autres personnes morales dont la commune 
est membre. Il peut retirer ces mandats. 
» ; 

Vu la décision du Conseil communal du 17 janvier 2019 de faire application de la clef d'Hondt pour 
la détermination des représentants communaux lorsque d'autres règles ne sont pas d'application; 
Vu la candidature de Madame Nathalie Poelaert en qualité de membre à l’A.G. et de membre au 
C.A.; 
 
décide, à l'unanimité, 
- de désigner Madame Nathalie Poelaert en qualité de représentante de la commune de Rebecq 
auprès de l’Assemblée Générale et du Conseil d’Administration de l’ASBL AMO Plan J. 
 
8. TV COM – désignation d’un représentant communal auprès de l’Assemblée Générale. 
 
Le Conseil,
 
Vu l’article L112234, §2 du CDLD qui dispose que « Le conseil communal nomme les membres de 
toutes les commissions qui concernent l’administration de la commune ainsi que les représentants du 
conseil communal dans les intercommunales et dans les autres personnes morales dont la commune 
est membre. Il peut retirer ces mandats. 
» ; 
Vu la décision du Conseil communal du 17 janvier 2019 de faire application de la clef d'Hondt pour 
la détermination des représentants communaux lorsque d'autres règles ne sont pas d'application; 
Vu la candidature de Monsieur Dimitri Legasse; 
 
décide, à l'unanimité, 
de désigner Monsieur Dimitri Legasse en qualité de représentant de la commune de Rebecq au sein 
de l'Assemblée Générale de TV COM. 
 
9. Panathlon – désignation d’un représentant communal auprès de l’Assemblée Générale. 
 
Le Conseil,
 
Vu l’article L112234, §2 du CDLD qui dispose que « Le conseil communal nomme les membres de 
toutes les commissions qui concernent l’administration de la commune ainsi que les représentants du 
conseil communal dans les intercommunales et dans les autres personnes morales dont la commune 
est membre. Il peut retirer ces mandats.
 » ; 
Vu la loi du 16 juillet 1973 garantissant la protection des tendances idéologiques et philosophiques; 
Vu la décision du Conseil communal du 17 janvier 2019 de faire application de la clef d'Hondt pour 
la détermination des représentants communaux lorsque d'autres règles ne sont pas d'application; 
Vu la candidature de Monsieur Jean-Lou Wouters en qualité de membre à l’A.G. du Panathlon; 
 
décide, à l'unanimité, 
de désigner Monsieur Jean-Lou Wouters en qualité de représentant(e) de la commune de Rebecq au 
sein de l'Assemblée Générale de l'asbl Panathlon. 
 
10. Ethias – désignation d’un représentant communal auprès de l’Assemblée Générale. 
 
Le Conseil,
 
Vu l’article L112234, §2 du CDLD qui dispose que « Le conseil communal nomme les membres de 
toutes les commissions qui concernent l’administration de la commune ainsi que les représentants du 
conseil communal dans les intercommunales et dans les autres personnes morales dont la commune 
est membre. Il peut retirer ces mandats. 
» ; 
Attendu qu’il y a lieu de désigner un représentant de la Commune de Rebecq au sein de l’Assemblée 
générale d’Ethias; 
Vu la décision du Conseil communal du 17 janvier 2019 de faire application de la clef d'Hondt pour 
la détermination des représentants communaux lorsque d'autres règles ne sont pas d'application; 
Vu la candidature de Monsieur André Deschamps; 
 
décide, à l'unanimité, 

de désigner Monsieur André Deschamps en qualité de représentant de la commune de Rebecq au sein 
de l'Assemblée Générale de Ethias. 
 
Monsieur Regibo entre en séance. 
  
Entendu Monsieur Mahy qui justifie son vote négatif par le fait que la majorité n'a pas accepté que ce 
soient les échevins qui président ce conseil en fonction de leurs attributions respectives et n'a pas 
accepté la présence d'un expert externe; 
entendu Monsieur Hauters, au nom du groupe O.C., qui justifie l'abstention de son groupe, qui est 
partisan de l'organisation d'une participation citoyenne, car leurs trois demandes ont été refusées; 
et entendu Monsieur Jadin, au nom du groupe Ecolo, qui justifie le vote négatif de celui-ci par le fait 
que cela pourrait être une belle initiative mais  que cela mériterait d'être mieux encadré, 
le conseil adopte la délibération suivante: 
 
11. Conseil Consultatif Citoyen (C.C.C.) - Création. 
 
Le Conseil,
 
Vu l’article L1122-35,  du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation (CDLD) qui dispose que 
«Le conseil communal peut instituer des conseils consultatifs. Par 'conseils consultatifs', il convient 
d'entendre 'toute assemblée de personnes, quel que soit leur âge, chargées par le conseil communal de rendre 
un avis sur une ou plusieurs questions déterminées
'" ; 
Sur proposition du collège communal ; 
 
décide, par 12 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, A.Deschamps, E.Regibo, J-L.Wouters, 
P.Ophals, G.Hemerijckx, M-T.Dehantschutter, A.Demol, J.Fulco, S.Masy), 3 non (L.Jadin, 
A.Dipaola, Ch.Mahy) et 5 abstentions (S.Keymolen, H.Meersschaut, P.Jespers, Ph.Hauters, 
M.Tondeur), 
  
- de créer un Conseil Consultatif Citoyen ; 
- de fixer comme suit sa composition : 
 
48 citoyens désignés par tirage au sort et selon les modalités définies aux points 2, 3 et 4, 
Ainsi que, sans voix délibérative, mais pour assurer d’une part la présentation et d’autre part le suivi 
administratif des dossiers : 
 
Le Bourgmestre ou la personne qu’il délègue à cet effet 
 
Un agent communal 
 - de définir les modalités suivantes pour le tirage au sort : tirage au sort parmi les personnes inscrites 
au registre des électeurs, répartition par ancienne commune (4 groupes) ; au sein de chaque groupe, 
répartition par tranche d’âge – de 18 à 35 ans – de 36 à 60 ans – 61 ans et plus (4x3 sous-groupes) ; 
dans chacun des 12 sous-groupes ainsi constitués, répartition par sexe (au final, obtention de 24 sous-
groupes), ensuite tirage au sort des candidats par sous-groupes ; il s'agira de tirages au sort successifs 
(chaque personne sélectionnée sera contactée et devra signaler si elle accepte cette mission, sinon un 
nouveau tirage sera effectué, jusqu'à la complétude du C.C.C.) ; 
- de définir les modalités suivantes pour les candidats : être domicilié sur le territoire de la Commune 
de Rebecq, être âgé de 18 ans au moins, être inscrit au registre des électeurs, ne pas être titulaire d’un 
mandat politique et ne pas être membre du personnel communal ou du CPAS ; 
- de fixer comme mission à ce conseil de débattre et formuler des avis sur base de dossiers précis 
soumis par le collège communal, concernant les enjeux communaux, afin de fournir aux autorités 
communales des recommandations pour développer des politiques en adéquation avec les aspirations 
des citoyens. 
 
12. Plan de cohésion sociale 2020-2025 - approbation 
 
Le Conseil,
 
Vu  le  décret  du  22  novembre  2018  relatif  au  plan  de  cohésion  sociale  dans  les  villes  et  communes  de 
Wallonie, pour ce qui concerne les matières dont l’exercice a été transféré de la Communauté française ; 

Vu la lettre du 29 novembre 2018, par laquelle Mme Valérie DE BUE , Ministre du Gouvernement wallon en 
charge des Pouvoirs locaux, invite le Collège communal à  communiquer son acte de candidature dans le 
cadre de la mise en oeuvre d'un Plan de cohésion sociale pour la programmation 2020-2025; 
Vu la décision du Collège communal du 11 décembre 2018 de manifester auprès de la Région wallonne son 
acte  de  candidature  dans  le  cadre  de  la  mise  en  oeuvre  d'un  Plan  de  cohésion  sociale  pour  la 
programmation 2020-2025; 
Vu la lettre du 23 janvier 2019, par laquelle Mme Valérie DE BUE , Ministre du Gouvernement wallon en 
charge des Pouvoirs  locaux,  informe  le Collège  communal  du lancement  de  l'appel à  projet relatif au 
Plan de cohésion sociale pour la période du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2025, conformément à 
l'article 5 du décret du 22 novembre 2018 relatif au plan de cohésion sociale pour ce qui concerne les 
matières dont l'exercice a été transféré de la Communauté française; 
Vu que le Plan de la commune doit parvenir à la Direction interdépartementale de la Cohésion sociale pour le 
3 juin 2019 au plus tard ; 
Vu l'accompagnement obligatoire pour la conception du Plan repris à l'article 25 du décret du 22 
novembre 2018 relatif au plan de cohésion sociale pour ce qui concerne les matières dont l'exercice a 
été transféré de la Communauté française, réalisé en date du 25 février 2019 par la Direction de la 
Cohésion sociale du SPW; 
Vu l'article 20 du décret du 22 novembre 2018 relatif au plan de cohésion sociale pour ce qui 
concerne les matières dont l'exercice a été transféré de la Communauté française, qui mentionne que 
le Gouvernement peut octroyer au pouvoir local des moyens supplémentaires pour soutenir des 
actions menées dans le cadre du plan par des associations partenaires; 
Vu le courrier du 21 mars 2019, par laquelle Mme Alda GREOLI, Ministre du Gouvernement wallon en 
charge de l'Action sociale, informe le Collège communal d'un subside complémentaire conformément à 
l'article 20 du décret du 22 novembre 2018 relatif au plan de cohésion sociale pour ce qui concerne les 
matières dont l'exercice a été transféré de la Communauté française; 
Vu le projet de Plan 2020-2025 rédigé par le chef de projet, en ce compris l'action "Article 20" ; 
Vu l’approbation du Collège communal du projet de Plan 2020-2025 en date du 30 avril 2019 ; 
Vu l'article 13 du décret du 22 novembre 2018 relatif au plan de cohésion sociale pour ce qui 
concerne les matières dont l'exercice a été transféré de la Communauté française, qui mentionne que 
le projet de plan doit être soumis pour avis au comité de concertation commune-C.P.A.S, et ce 
préalablement à son adoption par le Conseil; 
Vu l'avis favorable émis par le comité de concertation commune-C.P.A.S. en date du 02 mai 2019; 
Vu l'avis de légalité favorable du Directeur financier; 
 
décide  par  20  oui  (D.Legasse,  P.Venturelli,  J-P  Denimal,  A.Deschamps,  E.Regibo,  J-L.Wouters, 
P.Ophals,  G.Hemerijckx,  M-T.Dehantschutter,  A.Demol,  J.Fulco,  S.Keymolen,  H.Meersschaut, 
P.Jespers, Ph.Hauters, M.Tondeur, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
d'approuver le Plan de cohésion sociale portant sur la période 2020-2025. 
 
13. Convention d'encadrement à l'organisation de la brocante du centre - Approbation. 
 
Le Conseil,
 
Vu la demande de l'association "Rebecq Evénement" de reprendre l'organisation de la brocante du 
centre se déroulant le dernier dimanche du mois de juin de chaque année ; 
Vu la nécessité de fixer une convention reprenant les modalités de l'encadrement à l'organisation de 
la brocante du centre ; 
Attendu que le Conseil communal doit approuver cette convention ; 
Vu le projet de convention établi par les services ; 
 
décide, par 20 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, A.Deschamps, E.Regibo, J-L.Wouters, 
P.Ophals, G.Hemerijckx, M-T.Dehantschutter, A.Demol, J.Fulco, S.Keymolen, H.Meersschaut, 
P.Jespers, Ph.Hauters, M.Tondeur, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
  
d'appouver la convention suivante :  
  





Attendu que le Collège veillera au respect des formalités de publication prescrites par l’article L1313-1 du 
Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation; 
Attendu que le Collège veillera également, en application de l’article L1122-23, § 2, du Code de la 
Démocratie locale et de la Décentralisation, à la communication des présents comptes, dans les cinq jours de 
leur adoption, aux organisations syndicales représentatives, ainsi qu’à l’organisation, sur demande desdites 
organisations syndicales et avant la transmission des présents comptes aux autorités de tutelle, d’une séance 
d’information présentant et expliquant les présents comptes ; 
Vu pour prise de connaissance la liste jointe concernant les avis de légalité émis par le Directeur financier 
pour l’exercice 2018; 
Vu la présentation du compte communal 2018; 
Vu l'avis favorable émis par la Commission des Finances en séance de ce jour; 
 
décide, par 20 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, A.Deschamps, E.Regibo, J-L.Wouters, 
P.Ophals, G.Hemerijckx, M-T.Dehantschutter, A.Demol, J.Fulco, S.Keymolen, H.Meersschaut, 
P.Jespers, Ph.Hauters, M.Tondeur, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
Art. 1er. D’approuver, comme suit, les comptes de l’exercice 2018 : 
  
SERVICE ORDINAIRE 
  
Droits constatés bruts 14.067.805,21 
Irrécouvrables 74.921,38 
Droits constatés nets 13.992.883,83 
Engagements 12.357.542,22 
Imputations 12.257.589,92 
Résultat budgétaire 1.635.341,61 
Résultat comptable 1.735.293,91 
  
SERVICE EXTRAORDINAIRE 
  
Droits constatés bruts 3.363.204,56 
Droits constatés nets 3.363.204,56 
Engagements 3.149.581,44 
Imputations 1.976.508,84 
Résultat budgétaire  213.623,12 
Résultat comptable 1.386.695,72 
  
COMPTE DE RESULTAT 
  
Mali d’exploitation 151.487,85 
Boni exceptionnel 277.229,13 
Boni de l’exercice 125.741,28 
  
BILAN 
  
A l’actif et au passif 49.563.391,25 
  
Article 2. De transmettre la présente délibération aux autorités de tutelle et au directeur financier. 
 
15. Désaffectation et réaffectation de soldes d’emprunts et subsides – décision à prendre. 
 
Le Conseil,
 
Vu l’arrêté du Gouvernement wallon du 5 juillet 2007 portant le règlement général de la comptabilité 
communale, en exécution de l’article L1315-1 du code de la démocratie locale et de la décentralisation ; 
Vu la circulaire budgétaire du 05 juillet 2018 relative à l’élaboration des budgets des communes et des 
C.P.A.S. de la Région wallonne à l’exception des communes et des C.P.A.S. relevant des communes de la 
Communauté germanophone pour l’année 2019 ; 
Attendu que des soldes d’emprunts ouverts pour des marchés de travaux, fournitures et services clôturés 
restent disponibles ; 

Qu’il convient de réaffecter ces soldes à d’autres usages ; 
Vu l’avis n°18/2019 du Directeur financier ; 
 
décide, par 20 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, A.Deschamps, E.Regibo, J-L.Wouters, 
P.Ophals, G.Hemerijckx, M-T.Dehantschutter, A.Demol, J.Fulco, S.Keymolen, H.Meersschaut, 
P.Jespers, Ph.Hauters, M.Tondeur, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
  
- de désaffecter les soldes d’emprunts et subsides suivants : 
N° D’emprunt 
Libellé 
Montant 
1427 
Création ZIT 
  25.895,00 € 
1442 
Réfection Grand Place de Quenast 
  52.353,98 € 
1448 
Amélioration rue Anne-Croix 
          15,31 € 
1449 
Réfection rue du Montgras 
    2.043,78 € 
1451 
Marquages routiers 
    1.225,12 € 
1456 
Réfection Vallée des oiseaux et 
    9.398,34 € 
Tambourin 
  
  
  
Total 
  
  90.931,53 € 
                                   
Libellé du subside 
Montant 
Subside provincial Grand Place de Quenast  25.000,00 € 
Subside provincial parking rue des Sauniers     499,93 € 
Total 
 25.499,93 € 
  
  
- De réaffecter le total de cette somme, soit 116.431,46 €, au fonds de réserve du budget extraordinaire. 
 
16. Situation de caisse au 31 mars 2019 
 
Le Conseil,
 
Vu l'article L1142-42 du Code de la Démocratie locale et de la décentralisation ; 
Vu la situation de caisse établie par le Directeur financier en date du 31 mars 2019 ; 
Vu la désignation des vérificateurs par délibération du Collège du 
Vu la vérification de l'encaisse du Directeur financier réalisée en date du 09 avril 2019 et le procès-
verbal établi ; 
 
prend connaissance du procès-verbal de vérification de l'encaisse du Directeur financier à la date du 
31 mars 2019. 
 
17. PIC 2019-2021 - plan d'investissement - fiches projets - accord de principe  
 
Le conseil décide, par 20 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, A.Deschamps, E.Regibo, J-
L.Wouters, P.Ophals, G.Hemerijckx, M-T.Dehantschutter, A.Demol, J.Fulco, S.Keymolen, 
H.Meersschaut, P.Jespers, Ph.Hauters, M.Tondeur, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy) 
d'approuver 
le plan d'investissement relatif au PIC 2019-2021 reprenant les projets adaptés 
suivants: 
  
- réfection rue du Docteur Colson - Stoquois - Cendres pour un montant total de 957.099,33€ TVAC, 
dont 504.002,00€ TVAC financé par le SPW, 117.096,00€ HTVA financé par la SPGE, et 
336.001,33€ TVAC de part communale;  
- réfection rue de la cure pour un montant total de 570.643,5€ TVAC, dont 276.714,90€ 
TVAC financé par le SPW, 109.452,00€ HTVA financé par la SPGE, et 184.476,60€ TVAC de part 
communale;  

- réfection rue Zaman pour un montant total de 465.217,00 € TVAC, dont 213.459,00€ 
TVAC financé par le SPW, 109.452,00€ HTVA financé par la SPGE, et 142.306,00€ TVAC de part 
communale;  
- réfection Place de Wisbecq pour un montant total de 1.040.525,01 € TVAC, dont 278.805,01€ 
TVAC financé par le SPW, 575.850,00€ HTVA financé par la SPGE, et 185.870,00€ TVAC de part 
communale. 
 
18.  Hall  des  sports  -  renouvellement  carrelages  douches  -  approbation  des  conditions  et  du 
mode de passation
 
 
Le Conseil,
 
Vu le Code de la démocratie locale et de la décentralisation et ses modifications ultérieures, 
notamment l'article L1222-3 §1 relatif aux compétences du Conseil communal et les articles L3111-1 
et suivants relatifs à la tutelle ; 
Vu la loi du 17 juin 2013 relative à la motivation, à l'information et aux voies de recours en matière 
de marchés publics, de certains marchés de travaux, de fournitures et de services et de concessions et 
ses modifications ultérieures ; 
Vu la loi du 17 juin 2016 relative aux marchés publics, notamment l’article 42, § 1, 1° a (la dépense 
à approuver HTVA n'atteint pas le seuil de 144.000,00 €) ; 
Vu l'arrêté royal du 14 janvier 2013 établissant les règles générales d'exécution des marchés publics 
et ses modifications ultérieures ; 
Vu l'arrêté royal du 18 avril 2017 relatif à la passation des marchés publics dans les secteurs 
classiques et ses modifications ultérieures, notamment l'article 90, 1° ; 
Considérant le cahier des charges N° 2019/TP/T/06 relatif au marché “RENOUVELLEMENT 
CARRELAGES DOUCHES” établi par le Service Travaux ; 
Considérant que le montant estimé de ce marché s'élève à 33.050,00 € hors TVA ou 39.990,50 €, 
21% TVA comprise ; 
Considérant qu'il est proposé de passer le marché par procédure négociée sans publication préalable ;  
Considérant que le crédit permettant cette dépense est inscrit au service extraordinaire – projet 
2019/35; 
Considérant qu'une demande afin d’obtenir l'avis de légalité obligatoire a été soumise le 2 avril 2019, 
un avis de légalité N°16-2019 favorable a été accordé par le directeur financier le 2 avril 2019 ; 
Considérant que le directeur financier avait un délai de 10 jours ouvrables pour remettre son avis de 
légalité et que cet avis devait être remis en conséquence pour le 15 avril 2019 ; 
 
décide, par 20 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, A.Deschamps, E.Regibo, J-L.Wouters, 
P.Ophals, G.Hemerijckx, M-T.Dehantschutter, A.Demol, J.Fulco, S.Keymolen, H.Meersschaut, 
P.Jespers, Ph.Hauters, M.Tondeur, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
Article 1er : D'approuver le cahier des charges N° 2019/TP/T/06 et le montant estimé du marché 
“RENOUVELLEMENT CARRELAGES DOUCHES”, établis par le Service Travaux. Les 
conditions sont fixées comme prévu au cahier des charges et par les règles générales d'exécution des 
marchés publics. Le montant estimé s'élève à 33.050,00 € hors TVA ou 39.990,50 €, 21% TVA 
comprise. 
Article 2 : De passer le marché par la procédure négociée sans publication préalable. 
Article 3 : De financer cette dépense par le crédit inscrit au service extraordinaire – projet 2019/35. 
 
19. Ecole de Germinal - renouvellement des gouttières - approbation des conditions et du mode 
de passation
 
 
Le Conseil,
 
Vu le Code de la démocratie locale et de la décentralisation et ses modifications ultérieures, 
notamment l'article L1222-3 §1 relatif aux compétences du Conseil communal et les articles L3111-1 
et suivants relatifs à la tutelle ; 



 
décide, par 20 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, A.Deschamps, E.Regibo, J-L.Wouters, 
P.Ophals, G.Hemerijckx, M-T.Dehantschutter, A.Demol, J.Fulco, S.Keymolen, H.Meersschaut, 
P.Jespers, Ph.Hauters, M.Tondeur, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
- d'arrêter le programme des examens, les modalités d’organisation et les règles de cotation des candidats, 
fixés dans les descriptifs de fonction suivants : 
  
Emplois PTP - Assistant à l’instituteur maternel – ½ temps et 4/5 temps 
Missions : seconder les instituteurs maternels lors de l’accueil des enfants dans des activités en groupes 
restreints, en ateliers. Participer à l’encadrement des repas, à la surveillance des siestes et des temps libres. 
Durée : du 02/09/2019 jusqu’au 30/06/2020. 
Qualification : puéricultrice, CESS, CESI, CEB ou sans diplôme.  
Obligatoirement dans les conditions PTP. 
  
Conditions de recrutement    
  
   Les candidats à la fonction devront : 
1.  Jouir de leurs droits civils et politiques. 
2.  Etre de conduite irréprochable. 
3.  Etre dans les conditions de reconnaissance par le FOREM pour un emploi PTP  
4.  Avoir satisfait à l’examen de recrutement dont le programme est le suivant : 
Epreuve de conversation : 30 points : 
Entretien sur des questions d’ordre général destiné à juger de l’aptitude du candidat à l’exercice de la 
fonction.
 
Cette épreuve se déroulera sous le contrôle d’un jury composé des deux directions d’école du Pouvoir 
organisateur et d'un membre du Service Enseignement communal. 
 
  
Remarques : 
 
Chaque groupe politique représenté au Conseil communal pourra déléguer un membre du Conseil 
communal, qui assistera aux épreuves en qualité d’observateur du jury.
 
 
Toute organisation syndicale a le droit d’assister aux épreuves en qualité d’observateur. 
 
Les observateurs ne peuvent être présents lors du choix des questions ni lors de la délibération 
portant les résultats de l’examen.
 
  
DISPOSITIONS GENERALES 
  
Pour pouvoir participer à l’examen, les candidats doivent être porteurs des titres requis à la clôture des 
inscriptions.
 
Les candidatures sont à adresser au Collège communal de la Commune de Rebecq au plus tard le 31 mai 
2019 
soit par la poste (Rue Dr Colson, 1 - 1430 REBECQ), soit via l’adresse mail : xxxxxxxxxxxx@xxxxxx.xx 
Elles seront accompagnées des pièces suivantes : 
- de la lettre de candidature, 
- d’un curriculum vitae détaillé, 
- d’un extrait de casier judiciaire de modèle II, délivré après le 1er mai 2019, 
- d’une copie certifiée conforme du ou des diplômes le cas échéant, 
- d’un passeport PTP valable.  
Les dossiers incomplets à la date du 31 mai 2019 ne seront pas acceptés
  
- de procéder à l’appel public aux candidats par voie de publication par affichage aux valves publiques, sur le 
site internet Stepstone, au Forem, sur le site internet communal ; 
- de fixer la date limite pour l’introduction des candidatures au 31 mai 2019. 
 
Monsieur Meersschaut quitte la séance. 
 
22.  Recrutement  d'un  conseiller  en  prévention  de  niveau  2  et  Délégué  à  la  Protection  des 
Données (emploi contractuel temps plein de niveau D ou B) - lancement de la procédure
 
 



La mesure est matérialisée par un panneau additionnel Type V avec indications de temps pour 
l'ONE. 
Art.2 : Les dispositions reprises à l’article 1 sont portées à la connaissance des usagers au moyen de 
la signalisation prévue à cet effet au règlement général sur la police de la circulation routière. 
Art. 3 : Le présent règlement est soumis à l’approbation du Ministre compétent de la Région 
Wallonne. 
 
24.  Modification  de  la  circulation  routière  -  Création  d'un  emplacement  pour  personne 
handicapée - rue de la Gendarmerie, 9
 
 
Le Conseil, 
 
Vu les articles 2, 3 et 123 de la loi coordonnée du 16 mars 1968 relative à  la police de la circulation 
routière et ses arrêtés d’application ; 
Vu l’article 119 de la Nouvelle loi communale ; 
Vu  le  décret  du  19  décembre  2007  relatif  à  la  tutelle  d’approbation  de  la  Région  wallonne  sur  les 
règlements  complémentaires  relatifs  aux  voies  publiques  et  à  la  circulation  des  transports  en 
commun ; 
Vu  l’arrêté  royal  du  1er  décembre  1975  portant  règlement  général  sur  la  police  de  la  circulation 
routière et de l’usage de la voie publique ; 
Vu  l’arrêté  ministériel  du  11  octobre  1976  fixant  les  dimensions  minimales  et  les  conditions 
particulières de placement de la signalisation routière ; 
Vu  la  circulaire  ministérielle  du  14  novembre  1977  relative  aux  règlements  complémentaires et  au 
placement de la signalisation routière ; 
Considérant  le  rapport  de  police  du  11/02/2019 favorable  pour  un  emplacement  de  stationnement 
pour personne handicapée en face du n°9 rue de la Gendarmerie; 
Considérant qu'il n'existe aucun autre emplacement de stationnement pour personne handicapée à la 
rue de la Gendarmerie à ce jour; 
Considérant que le Collège communal a marqué son accord en sa séance du 02/04/2019; 
 
décide, par 20 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, A.Deschamps, E.Regibo, J-L.Wouters, 
P.Ophals, G.Hemerijckx, M-T.Dehantschutter, A.Demol, J.Fulco, S.Keymolen, H.Meersschaut, 
P.Jespers, Ph.Hauters, M.Tondeur, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
Art. 1 : Le stationnement est réservé aux personnes handicapées en face de l’habitation n°9  rue de la 
Gendarmerie. 
La mesure est matérialisée par un signal « E9a » avec le sigle handicapé. 
Art.2 : Les dispositions reprises à l’article 1 sont portées à la connaissance des usagers au moyen de 
la signalisation prévue à cet effet au règlement général sur la police de la circulation routière. 
Art.  3 : Le  présent  règlement  est  soumis  à  l’approbation  du  Ministre  compétent  de  la  Région 
Wallonne. 
 
25.  Modification  de  la  circulation  routière  -  Création  d'un  emplacement  pour  personne 
handicapée - rue de l'Ecole, 74
 
 
Le Conseil, 
 
Vu les articles 2, 3 et 123 de la loi coordonnée du 16 mars 1968 relative à la police de la circulation 
routière et ses arrêtés d’application ; 
Vu l’article 119 de la Nouvelle loi communale ; 
Vu  le  décret  du  19  décembre  2007  relatif  à  la  tutelle  d’approbation  de  la  Région  wallonne  sur  les 
règlements  complémentaires  relatifs  aux  voies  publiques  et  à  la  circulation  des  transports  en 
commun ; 
Vu  l’arrêté  royal  du  1er  décembre  1975  portant  règlement  général  sur  la  police  de  la  circulation 
routière et de l’usage de la voie publique ; 
Vu  l’arrêté  ministériel  du  11  octobre  1976  fixant  les  dimensions  minimales  et  les  conditions 
particulières de placement de la signalisation routière ; 

Vu  la  circulaire  ministérielle  du  14  novembre  1977  relative  aux  règlements  complémentaires et  au 
placement de la signalisation routière ; 
Considérant  le  rapport  de  police  du  11/03/2019 favorable  pour  un  emplacement  de  stationnement 
pour personne handicapée au 74 rue de l'Ecole ; 
Considérant qu'il n'existe aucun autre emplacement de stationnement pour personne handicapée à la 
rue de l'Ecole à ce jour; 
Considérant que le Collège communal a marqué son accord en sa séance du 02/04/2019; 
 
décide, par 20 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, A.Deschamps, E.Regibo, J-L.Wouters, 
P.Ophals, G.Hemerijckx, M-T.Dehantschutter, A.Demol, J.Fulco, S.Keymolen, H.Meersschaut, 
P.Jespers, Ph.Hauters, M.Tondeur, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
Art.  1 : Le  stationnement  est  réservé  aux  personnes  handicapées  devant  l’habitation  n°74  rue  de 
l'Ecole. 
La mesure est matérialisée par un signal « E9a » avec le sigle handicapé. 
Art.2 : Les dispositions reprises à l’article 1 sont portées à la connaissance des usagers au moyen de 
la signalisation prévue à cet effet au règlement général sur la police de la circulation routière. 
Art.  3 : Le  présent  règlement  est  soumis  à  l’approbation  du  Ministre  compétent  de  la  Région 
Wallonne. 
 
26.  Modification  du  règlement  complémentaire  de  circulation  routière  -  Elargissement  de  la 
zone 30 Quenast
 
 
Le Conseil, 
 
Vu les articles 2, 3 et 123 de la loi coordonnée du 16 mars 1968 relative à la police de la circulation 
routière et ses arrêtés d’application ; 
Vu l’article 119 de la Nouvelle loi communale ; 
Vu le décret du 19 décembre 2007 relatif à la tutelle d’approbation de la Région wallonne sur les 
règlements complémentaires relatifs aux voies publiques et à la circulation des transports en 
commun ; 
Vu l’arrêté royal du 1er décembre 1975 portant règlement général sur la police de la circulation 
routière et de l’usage de la voie publique ; 
Vu l’arrêté ministériel du 11 octobre 1976 fixant les dimensions minimales et les conditions 
particulières de placement de la signalisation routière ; 
Vu la circulaire ministérielle du 14 novembre 1977 relative aux règlements complémentaires et au 
placement de la signalisation routière ; 
Considérant  l'existence  de  la  Zone  30  à  Quenast,  rue  de  Rebecq,  depuis  le  carrefour  avec  la  route 
Industrielle jusqu'à la rue de la Station à hauteur de l'habitation n°4 '(+ grand Place de Quenast); 
Considérant  l'existence  d'un  coussin  berlinois  à  hauteur  du  carrefour  de  la  rue  de  la  Station  et  du 
Sentier de la Senne (côté chemin de Ripain); 
Considérant  que  le  Collège  communal  a  marqué  son  accord  en  sa  séance  du  2  avril  2019  sur 
l'élargissement de la zone 30 juqu'au carrefour (compris) de la rue de la Station  avec le Sentier de la 
Senne; 
 
décide, par 20 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, A.Deschamps, E.Regibo, J-L.Wouters, 
P.Ophals, G.Hemerijckx, M-T.Dehantschutter, A.Demol, J.Fulco, S.Keymolen, H.Meersschaut, 
P.Jespers, Ph.Hauters, M.Tondeur, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
Art. 1 : La zone 30 existante (rue de Rebecq, depuis le carrefour avec la route Industrielle jusqu'à la 
rue de la Station à hauteur de l'habitation n°4) sera élargie jusqu'au carrefour (compris) avec le 
Sentier de la Senne. 
La mesure est matérialisée par des signaux « F4a » et «F4b ». 
Art.2 : Les dispositions reprises à l’article 1 sont portées à la connaissance des usagers au moyen de 
la signalisation prévue à cet effet au règlement général sur la police de la circulation routière. 
Art. 3 : Le présent règlement est soumis à l’approbation du Ministre compétent de la Région 
Wallonne. 

 
27.  Modification  au  règlement  de  circulation  routière  -  Agrandissement  de  la  zone  de 
stationnement rue Trieu du Bois
 
 
Le Conseil,
 
Vu les articles 2, 3 et 123 de la loi coordonnée du 16 mars 1968 relative à la police de la circulation 
routière et ses arrêtés d’application ; 
Vu l’article 119 de la Nouvelle loi communale ; 
Vu le décret du 19 décembre 2007 relatif à la tutelle d’approbation de la Région wallonne sur les 
règlements complémentaires relatifs aux voies publiques et à la circulation des transports en 
commun ; 
Vu l’arrêté royal du 1er décembre 1975 portant règlement général sur la police de la circulation 
routière et de l’usage de la voie publique ; 
Vu l’arrêté ministériel du 11 octobre 1976 fixant les dimensions minimales et les conditions 
particulières de placement de la signalisation routière ; 
Vu la circulaire ministérielle du 14 novembre 1977 relative aux règlements complémentaires et au 
placement de la signalisation routière ; 
Considérant l'accord marqué par le Collège communal en sa séance du 9 avril 2019 concernant 
l'agrandissement de la zone de stationnement rue Trieu du Bois située devant les n°60 à 64 jusqu'au 
n°56; 
 
décide, par 20 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, A.Deschamps, E.Regibo, J-L.Wouters, 
P.Ophals, G.Hemerijckx, M-T.Dehantschutter, A.Demol, J.Fulco, S.Keymolen, H.Meersschaut, 
P.Jespers, Ph.Hauters, M.Tondeur, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 
Art. 1 : Le stationnement est autorisé à tous les véhicules dans la zone de stationnement située rue 
Trieu du Bois, devant les habitations n°56 à 64. 
La mesure est matérialisée par un signal « E9a ». 
Art.2 : Les dispositions reprises à l’article 1 sont portées à la connaissance des usagers au moyen de 
la signalisation prévue à cet effet au règlement général sur la police de la circulation routière. 
Art. 3 : Le présent règlement est soumis à l’approbation du Ministre compétent de la Région 
Wallonne. 
 
28. Règlement complémentaire de circulation routière - carrefour N7 - Avis à donner. 
 
Le Conseil, 
 
Vu les articles 2, 3 et 123 de la loi coordonnée du 16 mars 1968 relative à la police de la circulation 
routière et ses arrêtés d’application ; 
Vu l’article 119 de la Nouvelle loi communale ; 
Vu  le  décret  du  19  décembre  2007  relatif  à  la  tutelle  d’approbation  de  la  Région  wallonne  sur  les 
règlements  complémentaires  relatifs  aux  voies  publiques  et  à  la  circulation  des  transports  en 
commun ; 
Vu  l’arrêté  royal  du  1er  décembre  1975  portant  règlement  général  sur  la  police  de  la  circulation 
routière et de l’usage de la voie publique ; 
Vu  l’arrêté  ministériel  du  11  octobre  1976  fixant  les  dimensions  minimales  et  les  conditions 
particulières de placement de la signalisation routière ; 
Vu  la  circulaire  ministérielle  du  14  novembre  1977  relative  aux  règlements  complémentaires et  au 
placement de la signalisation routière ; 
Considérant la proposition du SPW concernant le placement d'un panneau B22 octroyant aux cycliste 
le tourne à droite en tout temps au carrefour N7 avec la Place Léopold Nuttinck; 
 
décide, par 20 oui (D.Legasse, P.Venturelli, J-P Denimal, A.Deschamps, E.Regibo, J-L.Wouters, 
P.Ophals, G.Hemerijckx, M-T.Dehantschutter, A.Demol, J.Fulco, S.Keymolen, H.Meersschaut, 
P.Jespers, Ph.Hauters, M.Tondeur, L.Jadin, A.Dipaola, S.Masy, Ch.Mahy), 

-  d'accorder le placement d'un panneau B22 à hauteur du carrefour avec la Place Léopold Nuttinck, 
octroyant ainsi aux cyclistes le tourne à droite en tout temps. 
 
29. Synthèse de la séance commune du Conseil commun Commune/CPAS du 19/02/2019 - prise 
d'information.
 
 
Le Conseil,
 
Vu l'article 63 du ROI du Conseil communal qui stipule que "Une synthèse de la réunion conjointe 
est établie par l'agent visé à l'article 62 du présent règlement, et transmise au collège communal et 
au président du conseil de l'action sociale dans les 30 jours de la réunion visée ci-dessus, à charge 
pour le collège et le président du conseil de l'action sociale d'en donner connaissance au conseil 
communal et au conseil de l'action sociale lors de leur plus prochaine séance respective
." 
Attendu qu'une séance conjointe du Conseil communal et du Conseil du CPAS s'est tenue le 
19 février 2019; 
Vu la synthèse qui en a été réalisée; 
 
prend connaissance  de la synthèse de la réunion conjointe de la commune et du CPAS du 19 
février 2019. 
 
Questions d'actualité: 
  
 
Madame Masy interpelle le collège concernant l'organisation de l'Imexso Cup et demande 
que les organisateurs soient invités à contacter le voisinage pour informer celui-ci des 
modalités d'organisation de cet événement. Le Bourgmestre répond que l'administration sera 
chargée de réfléchir à une instauration d'une information systématique à charge des 
organisateurs pour ce type d'événements. 
 
Madame Keymolen demande en quoi ont consisté les nuisances locatives mentionnées dans 
le procès-verbal du collège du 16 avril 2019. Après un quiproquo concernant la salle 
concernée, il est répondu à Madame Keymolen que le problème a consisté en marquage 
d'inscriptions à la craie sur les portes en bois de l'EPM. Rien n'avait été mentionné dans l'état 
des lieux et la bonne foi des occupants n'est pas à remettre en cause. Une réflexion est en 
cours sur les modalités de la prise/remise des salles. 
 
Madame Keymolen demande pourquoi la commune n'a pas participé à l'appel à projet "ma 
commune en transition". Le Bourgmestre répond que cela est dû à l'absence d'éco-conseiller 
suite à la démission de la titulaire. 
 
Madame Keymolen ayant demandé communication du projet rentré dans le cadre de l'appel 
"plan local de propreté", celui-ci lui est remis en séance. Le Bourgmestre explique le soutien 
susceptible d'être attribué à la commune dans le cadre de cet appel. 
 
Madame Keymolen demande si le collège communal a prolongé la convention avec InBW 
pour la construction d'un dépôt communal. Le Bourgmestre répond que le marché relatif à la 
désignation de l'auteur de projet a été prolongé jusque fin 2019 et qu'il convient à ce stade de 
ré-investiguer pour trouver un terrain où implanter le nouveau hall des travaux. 
 
 
SEANCE A HUIS CLOS : 
 
Clôture de la séance : 22:42. 
 
Le Directeur général 
Le Bourgmestre 
 
 
 
 
 
Michaël CIVILIO 
Dimitri LEGASSE