Ceci est une version HTML d'une pièce jointe à la demande d'accès à l'information 'Documents relatifs à la piste cyclable devant l'Académie provinciale des Métiers'.

Conseil Consultatif du Vélo – 24/03/2021 
Procès-verbal 
 
PRÉSENTS  
 
BLONDEAU  Cécile  (Représentant  du  parti  Ecolo,  CAPITTE  Sylvie  (Police  -  GEP),  COLLETTE  François 
(Représentant du parti Mons en Mieux), DE JAER Charlotte (Echevine de la Mobilité), DEWILDE Johan, 
DOCQUIER  Laurent  (GRACQ),  FRANZINI  David  (UCL  Mons),  GAILLEZ  Thibault  (GRACQ),  GREMEAUX 
Sébastien (Ville de Mons), GOMES Sandy (Secrétaire de Cabinet de Mme DE JAER), LAIR-DUEE Simon 
(SPW),  LATOUCHE  Hervé  (Dragons  Audax  Mons),  LOSSEAU  Véronique  (Pro  Vélo),  MAQUET  Marie-
Valentine (Ville de Mons), MARECHAL Corentin (Province du Hainaut), MARTIN Nicolas (Bourgmestre), 
PEPIN Valéry (Ville de Mons), POIVRE Marie-Esther (Tous à Vélo), ROUHART Michèle, RUCQUOIS Marc 
(Ville  de  Mons),  THIBAUT  Philippe  (Harmignies  Riverains),  TRICOLLE  Bruno  (Brigade  cycliste), 
VANDERHAEGE Thierry. 
 
 
ORDRE DU JOUR 
 
1.  Brigade cycliste (Bruno Tricolle) 
 
Mi-octobre 2020 : premières patrouilles en vélo 
Cette brigade est composée de 28 personnes qui font partie du service Intervention, des services de 
Proximité (4) et du service Circulation (4) 
 
Missions : 
  Lutte contre les incivilités 
  Protection des usagers faibles 
  Apporter une visibilité 
 
L’utilisation du vélo permet un accès plus facile au centre-ville et facilite également le contact avec le 
citoyen. 
 
Depuis la mise en place de cette brigade (jusque fin janvier 2021), 5 patrouilles par semaine ont été 
effectuées dans le centre-ville et dans les alentours ( = 65 pauses vélos). 
 
Commentaires-Questions : 
 
Hervé Latouche : est-ce que ces brigades peuvent intervenir à l’Héribus ou au bois d’havré ?  

Bruno Tricolle : intervient partout sur la zone Mons-Quévy 
 
Thibault Gaillez : comment procéder pour faire une action avec vous ?  

Bruno Tricolle : Mail à la police ou sur l’adresse mail suivante (3 personnes responsables) : 
xx.xxxxxxxxx.xxxxxxxx@xxxxxx.xxxxxxx.xx  
 

2.  Piste cyclable sur la Grande Voirie (Laurent Docquier) 
 
Suite au test de piste cyclable à la rue des Barbelés en septembre 2020, il a été proposé de mettre en 
place une piste cyclable sur le trottoir et les emplacements de stationnement, afin de garder les deux 
bandes de circulation. 
 
Le Gracq souhaite présenter une alternative (voir présentation en annexe). 
 
L’objectif est de créer une continuité cyclable, avec une liaison entre toutes les entrées de Villes et la 
gare. 
 
Important  qu’il  un  sentiment  de  sécurité  pour  que  l’aménagement  cyclable  soit  utilisé,  tout  en 
maintenant une certaine fluidité au niveau du trafic automobile. 
 
Contraintes :  

Les espaces ne sont pas extensibles, il faut donc le partager en prenant en compte le principe 
STOP ; 

vu la densité du trafic voiture, il faut une piste cyclable marquée pour séparer les usagers ; 

conserver les trottoirs (carrefour rue Roland de Lassus) et garantir des passages pour piétons 
sécurisants (il y en a 3 sur le tronçon étudié) ; 

conserver les arbres (18) et de l’espace de stationnement (riverain, commerces, …) ; 

éviter la saturation automobile ; 
 
Solutions : 

revoir les temps de feu à la rue du Grand Jour (par rapport à la rue de Nimy) ; 

inutile de stocker plus de voitures que ce que le feu peut faire passer ⇒ proposition d’avoir 
deux bandes de circulation uniquement à l’approche du feu ; 

limiter la pression automobile en invitant les automobilistes à reprendre le ring le plus vite 
possible,  orienter  au  maximum  vers  le  ring  ET  proposer  une  alternative  crédible  sur  les 
derniers km (rendre agréable les cheminements piétons et cyclistes par exemple) ; 

informer les écoles, hautes écoles, … ; 
 
Avantages des solutions proposées : 

investissement  moins  importants  si  on  aménage  une  piste  cyclable  à  la  place  des 
emplacements de stationnement/trottoir uniquement après la rue du Rossignol. Le budget 
économisé  peut  alors  être  utilisé  pour  d’autres  aménagements  (pour  les  alternatives 
proposées par exemple) ; 

Conservation des arbres et du trottoir (rue Roland de Lassus) et du stationnement pour les 
commerces et les riverains ; 

Plus de sécurité aux passages pour piétons (moins de bandes à traverser pour le piéton) ; 

Voirie et ville plus apaisée ; 
 
Il serait intéressant de demander l’avis du bureau d’études Transitec ainsi que du SPW par rapport à 
cette solution. 
 

Commentaires-Questions : 
 
Nicolas Martin : 
Il faut veiller à éviter la saturation connue lors du test. 
Il faut faire attention à l’image des cyclistes qui peut en prendre un coup lors de réactions massives 
de la population. 
La zone concernée par ce projet reprend la principale entrée de la ville et le changement d’habitude 
sera long. Ce changement devra donc être bien préparé en amont pour que celui-ci soit plus aisé. Il 
faut préparer les esprits, trouver des alternatives.  
Cette proposition sera soumise au bureau d’études qui s’occupe du PCM pour analyse et sera discutée 
en Collège mais nous n’avons plus droit à l’erreur. Donc nous allons prendre le temps de la réflexion. 
 
Charlotte De Jaer:  
Il y a plusieurs axes que nous souhaitons apaiser. Il faut en effet soumettre cette proposition au bureau 
d’études, ce qui va prendre du temps, surtout si celle-ci est intégrée au PCM.  
On ne sera pas prêt pour juillet 2022. 
 
Simon Lair-Duée:  
C’est  un  changement  qui,  quoi  qu’il  arrive,  engendrera  des  réactions  importantes.  Il  faut  faire  ce 
changement en accompagnant avec un délestage, des cheminements alternatifs attractifs. 
Ce changement prendra du temps. 
La proposition du Gracq est très intéressante, surtout de la proposer au bureau d’études qui est plus 
objectif que nous, qui avons vécu la situation et subit les réactions en septembre 2020. 
 
 
3.  Investissements SPW 
 

Piste cyclable entre le parc des Ursulines et la trémie de l’Avenue de l’Université, adjugé, en 
cours de préparation pour démarrer. Début des travaux au deuxième semestre 2021.  
La  traversée  de  la  place  Régnier  au  Long  Col  va  être  importante  et  demandera  un  budget 
complémentaire.  Un deuxième budget est disponible pour réaliser tous les aménagements 
pensés mais pour lequel un nouveau marché sera nécessaire. 
 

L109 à Cuesmes - Spiennes : le chantier a commencé 
Sera suivi de la liaison vers Harmignies (permis en cours). 
 

Petits travaux pouvant être réalisés rapidement :  
o  Liaisons canal Nimy-Blaton ;  
o  Nimy express (régulariser les petits manquements de la piste entre Nimy et Mons) ; 
o  Aménagements à Cuesmes pour réaménager la liaison Cuesmes-Frameries ; 
o  Aménagement de la liaison entre N564 et Chaussée de Beaumont.  
 
En fonction des  budgets  restants, il y aura peut-être encore d’autres aménagements qui 
seront faits. 
 


Marchés en cours d’étude :  

Réaménagement complet de la piste entre Mons et Villers (sérieuses modifications, 
abaissement de bordures, réaménagements de zones, …) ⇒ fin 2021 ou 2022. 
Budget de 1 million €  
 

Plan Infra : 150.000 € sur N6, 200.000 € corridor Mons, 50.000 marquages dédiés aux 
cyclistes isolés en zone urbaine. 
 
Commentaires-Questions : 
 
Charlotte De Jaer :  
Protection contre le stationnement sauvage ? (rue de Frameries) 

Simon Lair Duée : A discuter 
Il y a déjà eu des poses de potelets pour faire respecter. 

Laurent Docquier :  
Plus efficace si la piste est marquée. 
 
 
Thibault Gaillez :  
Les travaux prévus au rond-point à la Place des Alliés n’ont pas été mentionnés ?  

Simon Lair-Duée:  
Ne concerne pas directement un aménagement cyclable même si les cyclistes ont été pris en 
compte. Ce dossier est en standby. 
 
Sylvie Capitte :  
A la rue des Canadiens : placements de radar préventifs ce vendredi 26 (calcule la vitesse et le nombre 
de véhicules). 
Budget pour le rachat d’analyseurs de trafic. 
 
 
4.  Investissements communaux 
 

Box vélos 
o  6 abris installés ; 
o  60 % des emplacements sont occupés ; 
o  Discussion SNCB pour placer deux box à la gare provisoire ; 
 

Arceaux  culture  et  promotion  placés  dans  le  centre-ville.  Dispositif  avec  des  affiches 
culturelles. 
 

Budget de 50.000 € pour l’achat et l’installation de nouveaux box vélos. Certains pourraient 
être installés en dehors du centre-ville. 
 

Aménagements cyclables 2020 : 

o  Rue Vilaine-Maraichers : chantier en suspens (fin pour fin avril), problèmes avec SWDE 
(fuites d’eau) ; 
o  Sentier le long de la Trouille ; 
 

Aménagements cyclables 2021 : 
 
Proposition  de  reprendre  les  gros  investissements  sur  le  budget  obtenu  dans  le  cadre  de 
l’appel « Wallonie cyclable » ainsi que les projets plus techniques (passerelle à Jemappes, par 
exemple). 
 
o  Maisières,  Rue  Comte  Cornet  pour  rejoindre  la  rue  de  la  Lanterne  et  le  Ravel 
(conjointement avec le SPW) + traversée de la rue de la Lanterne. 
  2 aménagements envisagés : via la rue de la Massarderie ou le long de la rue 
de Lanterne où la prairie appartient au SPW. Il y a l’espace pour une piste bi-
directionnelle jusqu’à la rue de Maisières. 
 
o  Mesvin, rue du Point du Jour : coût plus important donc voir si on attend le subside 
Wallonie Cyclable. Rendre le sentier plus confortable pour les usagers (+/- 500.000 €). 
 
o  Rue  des  Verts  Pâturages  et  carrefour  avec  Rive  Droit  du  Canal  du  Centre  :  très 
fréquentée en tant que SUL, travail sur le revêtement car dégradé et installation d’une 
piste bi-directionnelle en supprimant le stationnement sur le côté droit. 
Axe stratégique  pour desservir le pôle du Grand-Large  et important de  sécuriser  le 
carrefour avec RDCC car l’espace est grand et les différents usagers ne savent où se 
placer. De plus, les voitures y arrivent vite ce qui crée de l’insécurité pour les cyclistes 
venant du SUL. (+/- 175.000 €) 
 
o  Obourg, rue de l’Obrecheuil : conjointement avec le SPW, sécuriser un cheminement 
existant le long de la rue de l’Obrecheuil. Le but est d’arriver dans le coeur du village 
en aménageant une piste cyclable bi-directionnelle (sur le sentier existant). Revoir la 
traversée piétonne existante en mettant une traversée cyclable. On doit contourner 
l’arrêt de bus. (+/- 125.000 €)  
 
Possible de combiner la rue des Verts Pâturages et la rue de l’Obrecheuil avec le budget de 2021. Ce 
sont des chaînons manquants mis en évidence. 
 
Un bureau d’études va être engagé pour travailler sur les plus gros projets. Une partie du budget 2021 
servirait à cela. 
 
 
 
Commentaires-Questions : 
 
Hervé Latouche :  
Améliorer la piste à la rue des Américains le temps que la liaison du Point du Jour soit faite ?  


Sébastien Gremeaux : Il y a en effet quelques passages à améliorer. 
 
Thierry Vanderhaege :  
Budget pour le Chemin de Bethléem ?  

Sébastien Gremeaux : Pas encore, discussion avec l’Urbanisme pour garder le côté patrimonial 
du site tout en permettant aux cyclistes de l’utiliser. Placer des bandes de confort sur le côté 
est une solution en tête.  
 
Riverains mécontents d’avoir mis du béton pour la rue Vilaine et Maraichers, plaident plutôt pour un 
sentier en dolomie mais pas ce qui se fait ailleurs (toujours béton en France).  

Charlotte De Jaer : Difficultés de la dolomie, il faut en remettre régulièrement. Nous allons 
étudier si il y a des aménagements cyclables en dolomie ailleurs qui fonctionnent. 
 
Thibault Gaillez :  
Chemin  des  Mourdreux,  chemin  de  la  Masure,  Digue  de  Cuesmes  repris  dans  le  dossier  Wallonie 
Cyclable, qu’en est-il ?  

Charlotte De Jaer : pas prévu pour tout de suite pour la Digue de Cuesmes.  
Pour  les  endroits  où  on  n’a  pas  la  largeur  pour  faire  un  aménagement  cyclable  sécurisé  : 
proposition de travailler avec un apaisement de la circulation pour permettre un partage de 
la voirie. 
 
Hervé Latouche :  
Concernant les sentiers cyclables en dolomie : au niveau de Maubeuge il y a une voie verte en dolomie 
où on peut rouler correctement. 
 
Laurent Docquier :  
Concernant les sentiers en dolomie : quand il y a un passage de voiture, comme pour la rue Vilaine, ça 
ne va pas durer longtemps. Mieux en béton si on veut que les gens passent tous les jours, par tous les 
temps. 
 
Charlotte De Jaer : Topo budget 2021 

50.000 € pour les box vélos 

rue de l’Obrecheuil 

rue des Verts Pâturages 

Engagement d’un bureau d’études