Ceci est une version HTML d'une pièce jointe à la demande d'accès à l'information 'Présences en réunion - Zone de Police Mons-Quévy'.

 
PROVINCE DE 
SÉANCE DU CONSEIL DE POLICE DU 23 MAI 2017 
HAINAUT 
 
ARRONDISSEMENT DE    
MONS 
Présents : 
ZONE DE POLICE  
Président du Collège de Police: M. Elio DI RUPO, 
MONS-QUEVY -5324 
Bourgmestre, Président. 
Procès-verbaux des 
Membre du Collège de Police: Mme Florence 
séances du Conseil 
LECOMPTE, membre. 
de Police  
Membres du Conseil de police : 
 
M. Jérôme MANDERLIER, M. Stéphane BERNARD, M. 
Emmanuel TONDREAU, Mme Khadija NAHIME, M. Hervé 
JACQUEMIN, M. Claude DEMAREZ, M. Louis 
MASQUEILLER, M. Jean-Pierre DUPONT, M. Jean-Paul 
DEPLUS, M. Bruno ROSSI, Mme Michelle WAELPUT, M. 
Maxime POURTOIS, M. Samy KALUNGA KAYEMBE, M. 
Cédric MELIS, Mme Charlotte DE JAER, M. John JOOS, 
M. Fabio ANTONINI, Mme Colette WUILBAUT-VAN 
HOORDE, Mme Caroline JUDE, M. Yves ANDRE, M. 
Florent DUFRANE, Mme Christine LAGNEAU, M. John 
BEUGNIES; 
Chef de corps de la police locale : M. Marc GARIN. 
Secrétaire : Stéphane MAUCCI. 
 
 
 
Approbation du PV du Conseil du 25 avril 2017 
 
Le Conseil de police, sur proposition du Collège, en séance publique, 22 présents, 
 
Décide, après en avoir délibéré, à l’unanimité, 
 
Article 1er 
 
D’approuver le PV du Conseil de Police du 25 avril 2017. 
 
DR-GLF-17-030-DS : Budget extraordinaire –Raccordement électrique du 
portail de la clôture du parking du commissariat central 
 
Vu la Loi du 7 décembre 1998 organisant un service de police intégré structuré à 
deux niveaux ; 
 
Vu l’A.R. du 30 mars 2001 portant le statut juridique du personnel des services 
de police (Art VI.II.72 à 76 concernant la mise en place temporaire des membres 
du personnel au sein de la Police Intégrée). 
 
 


Considérant que le conseil de police, en sa séance du 13/12/2016, a approuvé le 
projet de sécurisation du parking extérieur du commissariat central par  la pose 
d’une clôture ; 
 
Que le marché public pour la pose de la clôture et de son portail a été attribué et 
la commande lancée auprès du fournisseur ; 
 
Considérant  qu’au  vu  des  délais  de  livraison  et  d’installation,  il  est  possible  de 
sécuriser le parking du commissariat central pour le démarrage des festivités de 
la Ducasse de Mons ; 
 
Considérant  que  le  portail  étant  motorisé,  il  convient  de  le  raccorder 
électriquement  au  bâtiment  ainsi  qu’au  système  de  badging  placé  au  sein  du 
commissariat central ; 
 
Considérant que nous avons reçu une offre de prix de la part de la société ayant 
été  en  charge  des  travaux  d’électricité  et  de  badging  lors  de  la  rénovation  du 
bâtiment et  que  cette  société  est  la  seule  à  même  de  pouvoir  réaliser 
l’intégration dans le système ; 
 
Considérant qu’il convient de  réaliser d’un marché public en procédure négociée 
sans  publicité conformément  à  l’article  26,  §  1,  1°  f  (le  marché  ne  peut  être 
confié qu’à un soumissionnaire en raison de: sa spécificité technique) de la loi du 
15 juin 2006; le montant estimé du marché étant de 3.981,48 euros HTVA ; 
 
Que sur base de l’article 26, §1er, 1°, a), de la loi du 15 juin 2006 relative aux 
marchés publics et à certains marchés de travaux, de fournitures et de services, 
une procédure négociée sans publicité de faible montant, soit 8.500 euros HTVA 
pour les marchés constatés par simple facture acceptée, peut être envisagée ; 
 
Considérant  qu’il  s’agit  d’une  dépense  au  service  extraordinaire  soit  à  l’article 
33001/724-60  Equipement  et  maintenance  extraordinaire  en  cours  d’exécution 
sécurisation  commissariat  pour  lequel  un  montant  de  800.000  euros  est 
disponible. 
 
Le Conseil de police, sur proposition du Collège, en séance publique, 22 présents 
 
Décide, après en avoir délibéré, à l’unanimité 
 
Article 1er 
 
D’entériner les décisions prise en collège du 18/04/2017 à savoir : 
 
D’approuver le projet de raccordement électrique et d’installation de badging sur 
le portail de la future clôture du parking du commissariat central  pour un 
montant estimé de 4.817,59 € TVA comprise auprès de la société SOTRELCO sise 
rue de la Croix du Maieur (S-B) 1 à 7110 La Louvière ; 
 
D’autoriser ces travaux par la réalisation d’un marché public sur base d’un bon 
de commande et de facture acceptée (cf. art. 26, §1er, 1°, a) de la loi du 15 juin 
2006 relative aux marchés publics et à certains marchés de travaux, fournitures 
et de services)  en s’adressant un fournisseur unique (cf. 26, § 1, 1° f) de la loi 
 


du 15 juin 2006 relative aux marchés publics et à certains marchés de travaux, 
fournitures et de services) ; 
 
D’imputer la dépense y résultant sur la fonction 33001/724-60 du budget 
extraordinaire 2017 ; 
 
De  financer  ces  travaux  sur  « Prélèvement  sur  le  fonds  de  réserves 
extraordinaire » à l’article 0601/995-51 du budget extraordinaire 2017; 
 
 
DR/GRH/17/972/AM : Mobilité 2017/02 – Déclaration de vacance – 2ème 
partie 

 
Vu la Loi du 7 décembre 1998 organisant un service de police intégré structuré à 
deux niveaux ; 
 
Vu l’AR du 30 mars 2001 portant le statut juridique du personnel des services de 
police ; 
 
 
Vu  l’AR  du  20  novembre  2001  fixant  les  modalités  relatives  à  la  mobilité  du 
personnel des services de police ; 
 
Vu  l’AR  du  26/03/05  portant  réglementation  des  détachements  structurels  de 
membres  du  personnel  des  services  de  police  et  de  situations  similaires  et 
introduisant des mesures diverses ; 
 
Vu  la  circulaire  GPI  15  concernant  la  mise  en  œuvre  de  la  mobilité  au  sein  du 
service  de  police  intégrée  structurée  à  deux  niveaux,  à  l’usage  des  Autorités 
locales responsables des zones de police ; 
 
Considérant  qu’il  convient  de  déterminer  le  nombre  d’emplois  opérationnels  à 
déclarer vacant dans le cadre de la mobilité 2017/02, sachant que les mises en 
place du personnel à recruter par le biais de ce cycle de mobilité interviendront 
au plus tôt le 01/09/2017;   
 
Considérant qu’en date du 25/04/2017, le conseil de police a déjà décidé d’ouvrir 
les emplois suivants dans le cadre de la mobilité 2017/02 : 
-  2 AGP à la circulation ; 
-  2 AGP au service de gestion de l’espace public ; 
-  5 INP à l’intervention ; 
-  5 INP à la proximité de Mons-Centre ; 
-  2 INP au Pool apostilles ; 
-  2 INPP en proximité ; 
-  1 INPP au Pool Apostilles ; 
-  1 INPP au centre de veille opérationnelle ; 
-  1 CP à la proximité de Quévy ; 
-  1 CALog niveau C à la GRH ; 
-  1 CALog niveau C ou D au centre de veille opérationnelle ; 
-  1 CALog niveau B au contrôle interne ; 
-  1  CALog  niveau  B  au  secrétariat  de  la  direction  de  la  recherche 
locale ; 
-  2 CALog niveau B au secrétariat du Chef de Corps ; 
 


-  2 CALog niveau B au secrétariat de la direction des opérations ;  
 
Considérant  que  nous  venons  de  recevoir  les  listes  des  candidats  à  la  mobilité 
2017/01  et  qu’aucun  candidat  n’a  postulé  aux  deux  emplois  opérationnels 
ouverts au bureau judiciaire (gestionnaire fonctionnel) ; 
 
Considérant  que  nous  venons  également  d’apprendre  que  l’un  de  nos  CALog 
gestionnaire  fonctionnel  au  bureau  judiciaire  aurait  obtenu  un  emploi  dans  une 
autre zone et quitterait dès lors la zone au plus tard le 01/09/2017 ; 
 
Considérant  qu’une  formation  de  gestionnaire  fonctionnel  commencera  en 
septembre  2017  et  que  nous  souhaitons  que  les  personnes  recrutées  soient  le 
plus vite possible envoyées en formation ; 
 
Considérant  que  nous  devons  dès  lors  utiliser  l’erratum  de  la  mobilité  2017/02 
pour ouvrir 3 emplois complémentaires au bureau judiciaire (2 INP gestionnaires 
fonctionnels  et  1  CALog  C  gestionnaire  fonctionnel)  et  ce  si  nous  voulons  être 
dans  les  temps  pour  envoyer  le  personnel  recruté  à  la  formation  gestionnaire 
fonctionnel débutant en septembre 2017 ; 
 
Considérant  qu’il  convient  dès  lors  d’ouvrir,  complémentairement  aux  emplois 
déjà  ouverts  via  la  délibération  du  conseil  du  25/04/2017  (dossier 
DR/GRH/17/963/AM), 3 emplois de gestionnaire fonctionnel au bureau judiciaire 
(2 INP et 1 CALog C) ; 
 
Considérant qu’il convient encore de dire : 
 
1/ que  le mode de sélection sera, une  interview tenue par  le  Chef de Corps 
et/ou  la  personne  qu’il  mandate,  un  membre  de  la  GRH,  assistée  le  cas 
échéant par le chef/Directeur du service pour lequel les emplois sont ouverts 
et éventuellement un expert de la police locale ou fédérale; 
 
2/  que  comme  la  législation  le  prévoit  à  défaut  de  décision  contraire  du 
Conseil,  il  y  aura  pour  chaque  emploi,  constitution  d’une  réserve  de 
recrutement  afin  de  pourvoir  aux  éventuels  désistements  parmi  les  lauréats 
(candidat  apte  et  classé  en  ordre  utile)  et  à  la  vacance  inopinée  d’emplois 
pour une fonction équivalente, laquelle sera valable jusqu’à la date de l’appel 
aux candidats du deuxième cycle de mobilité qui suit ; 
 
3/que pour chaque emploi un CV et une lettre de motivation seront à joindre 
au dossier de candidature ; 
 4/que  la  zone  de  police  se  réserve  le  droit  de  ne  pas  donner  suite  à  la 
mobilité en cas d’indisponibilité budgétaire ; 
 
 
Le Conseil de police, sur proposition du Collège, en séance publique, 22 présents 
 
Décide, après en avoir délibéré, à l’unanimité 
 
 
Article 1er 
 


 
Déclarer  vacant  dans  le  cadre  du  cycle  de  mobilité  2017/02  (Erratum), 
complémentairement aux emplois qui ont déjà été déclarés vacants dans le cadre 
de la mobilité 2017/02 via la délibération du conseil du 25/04/2017, les emplois 
suivants: 
-  2 INP gestionnaire fonctionnel au bureau judiciaire ; 
-  1 CALog C gestionnaire fonctionnel au bureau judiciaire ; 
 
 
Article 2 
 
Préciser : 
1/ que  le mode de sélection sera, une  interview tenue par  le  Chef de Corps 
et/ou  la  personne  qu’il  mandate,  un  membre  de  la  GRH,  assistée  le  cas 
échéant par le chef/Directeur du service pour lequel les emplois sont ouverts 
et éventuellement un expert de la police locale ou fédérale; 
 
2/  que  comme  la  législation  le  prévoit  à  défaut  de  décision  contraire  du 
Conseil,  il  y  aura  pour  chaque  emploi,  constitution  d’une  réserve  de 
recrutement  afin  de  pourvoir  aux  éventuels  désistements  parmi  les  lauréats 
(candidat  apte  et  classé  en  ordre  utile)  et  à  la  vacance  inopinée  d’emplois 
pour une fonction équivalente, laquelle sera valable jusqu’à la date de l’appel 
aux candidats du deuxième cycle de mobilité qui suit ; 
 
3/que pour chaque emploi un CV et une lettre de motivation seront à joindre 
au dossier de candidature ; 
 4/que  la  zone  de  police  se  réserve  le  droit  de  ne  pas  donner  suite  à  la 
mobilité en cas d’indisponibilité budgétaire ; 
 
Article 3 
La présente décision sera transmise à M. le Gouverneur. 
 
 
DR/GLF/17/038/DS : Budget extraordinaire - Ratification de dépense.  
 
Vu la Loi du 7 décembre 1998 organisant un service de police intégré structuré à 
deux niveaux ; 
 
Vu l’A.R. du 30 mars 2001 portant le statut juridique du personnel des services 
de police (Art VI.II.72 à 76 concernant la mise en place temporaire des membres 
du personnel au sein de la Police Intégrée) ; 
 
Considérant que le bâtiment du commissariat central dispose de sous-sols situés 
sous  le  niveau  des  canalisations  d’égouts,  ceux-ci  sont  soumis  à  une  forte 
pression d’eau de par leur situation géographique à savoir au niveau d’une nappe 
phréatique, il en résulte une inévitable infiltration d’eau ; 
 
Que lors de la rénovation du bâtiment des mesures ont été prises pour canaliser 
cette infiltration vers des endroits où des pompes automatiques de relevage ont 
été  installées.  Néanmoins,  à  deux  endroits  circonscrits  où    l’eau  arrive  à  un 
 


niveau critique ; il convient de procéder dans les plus brefs délais à la remontée 
de celle-ci afin de l’évacuer via les égouts ; 
 
Considérant que les pompes de relevages installées au sous-sol sont tombées en 
pannes, 
 
que la zone de police a fait appel à la garantie pour faire effectuer les réparations 
des pompes ;  
 
Considérant  que  les  pompes  n’ont  pu  être  réparées  mais  ont  dû  être 
remplacées ;  
 
Considérant  que  l’eau  pompée  chargée  en  fer  encrasse  les  pompes  de  manière 
anormales,  la garantie ne s’applique pas vu que les conditions d’utilisation  ne 
correspondent pas à celles existant lors de leur installation (soit modification de 
la composition de l’eau) ; 
 
Considérant que la société Dherte nous a adressé une facture de remplacement 
des  pompes  des  eaux  d’infiltration  pour  un  montant  total  de  9.025,24  euros 
TVAC ; 
 
Considérant qu’il s’agit de dépenses au service extraordinaire, il convient de faire 
passer la ratification au Conseil de police ; 
 
Considérant  que  la  procédure  Collège-Conseil  ne  permet  pas  dans  ce  cas  de 
figure  d’intervention  urgente  de  respecter  les  délais  de  paiement  des  marchés 
publics ; 
 
Vu  que  le  Collège  de  police  peut  d’initiative,  en  cas  d’urgence  impérieuse 
résultant  d’évènements  imprévisibles,  exercer  les  pouvoirs  du  Conseil  de  police 
de  choisir  le  mode  de  passation  des  marchés  de  travaux,  de  fournitures  et  de 
services  sous  réserve  de  communiquer  sa  décision  au  Conseil  lors  de  sa 
prochaine séance ; 
 
Considérant que le paiement de cette facture peut être honoré par le biais d’un 
prélèvement sur fonds de réserve prévu au budget 2017 ; 
 
Considérant  que  la  Zone  de  Police  Mons-Quévy    ne  dispose  pas  d’article 
budgétaire  à  l’extraordinaire  2017  pour  ce  type  de  dépense,  soit  l’article 
33001/724-51 ; 
 
Qu’il convient de le prévoir au service extraordinaire dans la première 
modification au  budget 2017 ; 
 
 
Le Conseil de police, sur proposition du Collège, en séance publique, 22 présents 
 
Décide, après en avoir délibéré, à l’unanimité 
 
 
 
 
 


Article 1er 
 
D’entériner les décisions prises par le Collège de police en date du 09/05/2017 à 
savoir : 
- de ratifier la dépense d’un montant de 9.025,24 € TVA comprise, relative au 
remplacement des pompes des eaux d’infiltration du commissariat central non 
couvert par la garantie ; 
 
-de prendre en charge cette dépense d’un montant de 9.025,24 € TVA comprise 
(factures 2017/001 du 18/04/2017 de la société Dherte, rue Lieutenant Cotton 
15 à 7880 Flobecq) ; 
 
- d’imputer cette dépense au budget extraordinaire 2017, article 33001/724-51 
« Equipement et maintenance extraordinaire des bâtiments administratifs » sous 
réserve d’approbation de la première modification budgétaire 2017 ; 
 
-de financer cette dépense par prélèvement sur fonds de réserve à l’article 
0601/995-51 ; 
 
-de demander au Conseil d’entériner les présentes décisions.