Dit is een HTML-versie van een bijlage bij de WOB-informatieaanvraag 'Conseil Provincial - Séance du 25 novembre 2018 - Projets de délibération'.


 
 
 
3/1/18 
 
 
 
 
 
 
CONSEIL PROVINCIAL 
 
 
___________ 
 
 
 
Proposition  de  résolution  relative  à  l’avenant  n°1  à  la  convention  de  mise  à  disposition 
entre la Province du Brabant wallon et le Musée d’Interprétation Archéologique du Brabant 
wallon 
 
 
LE CONSEIL PROVINCIAL, 
 
Vu le Code de la démocratie locale et de la décentralisation et notamment les articles L2212-32, § 1, 
L2213-1 et L2222-1 ; 
 
Vu le contrat d’objectifs 2014-2018 de la Province du Brabant wallon et notamment l’action 6.5.4.1. 
« Développer le partenariat avec le Musée Archéologique » ; 
 
Vu la résolution du 28 novembre 2013 relative à la convention portant mise à disposition du pavillon 
situé sur l’aile droite du château et du magasin du Domaine provincial d'Hélécine au profit du Musée 
archéologique régional d’Orp-le-Grand ; 
 
Vu l’avis favorable de la Directrice générale du 13 décembre 2017 ; 
 
Considérant que le projet est susceptible d’avoir une incidence financière ou budgétaire supérieure à 
22.000,00  €  ;  qu’en  application  de  l’article  L2212-65  §2  8°,  l’avis  du  Directeur  financier  a  été 
demandé en date du 30 novembre 2017 ; qu’en date du 4 décembre 2017, le Directeur financier a 
émis un avis réservé ; 
 
Considérant que, par décision de son assemblée générale du 27 mai 2014, le Musée Archéologique 
Régional  d’Orp-le-Grand  est  devenu  le  Musée  d’Interprétation  Archéologique  du  Brabant  wallon  - 
MiaBw ; 
 
Considérant que le MiaBw a pour but l’organisation et la gestion d’un musée destiné à recevoir les 
objets découverts lors de l’exploration de sites essentiellement belges renfermant des vestiges des 
époques humaines antérieures ; 
 
Considérant  que  le  MiaBw  a  pour  but  la  promotion  de  l’intérêt  pour  l’archéologie  et  l’histoire  s’y 
rapportant, par des études, des fouilles, des animations et des manifestations culturelles ; 
 
Considérant  que  le  MiaBw  a  à  cœur,  en  étroite  collaboration  avec  les  Autorités  provinciales,  de 
contribuer au rayonnement du Domaine provincial d’Hélécine ; 
Ébauche uniquement
 
Considérant que le projet du MiaBw est compatible avec la mission de service public de la Province ; 
 
Considérant  la  nécessité  de  mettre  à  disposition  du  MiaBw  deux  ordinateurs  incluant  les  logiciels 
requis ; que la valeur estimée de ces biens est de 3.150€ ce qui porte l’aide totale de la Province à 
un montant de 43.150€ ; 
 
 
 

 
Considérant que la mise à disposition gratuite de matériel constitue une subvention en nature, qui 
doit obligatoirement faire l’objet d’une estimation à insérer dans un arrêté d’octroi de subvention, et 
que  cette  compétence  d’octroi  de  subvention  revient  au  Collège  provincial,  par  exécution  ou 
délégation  d’une  décision  du  Conseil,  et  ce,  sur  base  de  l’article  L2212-32,  §6,  2°du  Code  de  la 
Démocratie locale et de la décentralisation ; 
 
Considérant que ce dossier ne lèse pas les intérêts général et provincial ; 
 
Considérant que ……… Conseillers sont présents au moment du vote ; 
 
Considérant que la présente résolution a été adoptée par …………. ; 
 
 
ARRETE : 
 
 
Article 1 – Le Conseil provincial adopte l’avenant n°1 à la convention portant mise à disposition du 
pavillon situé sur l’aile droite du château et du magasin du Domaine provincial d’Hélécine au profit 
du Musée d’Interprétation Archéologique du Brabant wallon, tel qu’annexé. 
Article  2    Monsieur  le  Président  du  Collège  provincial  et  Madame  la  Directrice  générale  sont 
chargés respectivement de signer et contresigner la convention visée à l’article 1er. 
 
 
 
Sur proposition du Collège provincial, 
 
 
 
Wavre, le 
 
La Directrice générale,                                                                       
Le Président, 
 
Annick Noël                                                                                                 Mathieu Michel 
 
Ébauche uniquement

Annexe à la prop. n°3/1/18 
 
Avenant n°1 à la convention de mise à disposition entre la Province du Brabant wallon et le Musée 
archéologique du Brabant wallon 
 
Vu  la  convention  de  mise  à  disposition  d’une  galerie  d’exposition  et  d’un  magasin  du  Domaine 
provincial d’Hélécine, telle qu’approuvée par le Conseil provincial du 28 novembre 2013 ; 
 
 
ENTRE, D’UNE PART, 
 
La  Province  du  Brabant  wallon  dont  le  siège  administratif  est  situé  Parc  des  Collines  –  Bâtiment 
Archimède  –  Place  du  Brabant  wallon  1  à  1300  Wavre,  représentée  par  Monsieur  Mathieu  Michel, 
Président du Collège provincial, et Madame Annick Noël, Directrice générale, agissant en vertu d’une 
résolution du Conseil provincial du  
 
Ci-après dénommée « la propriétaire », 
 
 
ET, D’AUTRE PART, 
 
Le Musée d’Interprétation Archéologique du Brabant wallon dont le siège administratif est situé rue 
Armand  Dewolf  2  à  1357  Hélécine,  représenté  par  Monsieur  Eddy  Claude,  Président,  et  Madame 
Patricia Gallez, Secrétaire. 
 
Ci-après dénommé « l’occupant », 
 
Le propriétaire et l’occupant étant ci-après ensemble dénommés « les parties ». 
 
 
IL A ÉTÉ CONVENU CE QUI SUIT : 
 
 
Article  1er  –  
Sauf  disposition  contraire  dans  le  présent  avenant,  toutes  les  dispositions  de  la 
convention du 28 novembre 2013 restent applicables. 
 
Article 2 – Le Musée Archéologique est désormais dénommé Musée d’Interprétation Archéologique 
du Brabant wallon, en abrégé ‘MiaBw’. 
 
Article 3 – 
L’article 9 - obligations du propriétaire - de la convention susvisée est complété par le 
paragraphe suivant : 
 
 « La  propriétaire  installe  au  profit  de  l’occupant  deux  ordinateurs  fournis  par  elle,  ainsi  que  les 
connexions adéquates avec le réseau provincial et les accès à Facebook et Youtube. 
L’entretien et la maintenance des ordinateurs sont à charge de la propriétaire. 
L’occupant est responsable de la surveillance du matériel fourni par la propriétaire. (valeur estimée 
de ces biens : 3.150€) » 
 
 
Ébauche uniquement

 
Article  4  –  Le  présent  avenant  produit  ses  effets  au  jour  de  sa  signature  et  est  soumis  aux 
formalités de l’enregistrement par et aux frais de l’occupant. 
 
 
Fait en trois exemplaires dont l’un est destiné au Bureau de l’enregistrement, 
 
Wavre, le 
 
La propriétaire

 
Le Conseil provincial, 
Par délégation, 
 
La Directrice générale,  Le Président du Collège provincial, 
 
 
 
 
Annick Noël 
 
 
Mathieu Michel 
 
 
L’occupant
 
Le Président,   
La secrétaire, 
 
 
 
 
 
Eddy Claude 
 
Patricia Gallez 
 
 
Ébauche uniquement


 
 
7/1/18 
 
 
 
 
CONSEIL PROVINCIAL 
 
 
___________ 
 
 
 
Proposition  de  résolution  relative  à  la  convention  de  mise  à  disposition  d’un  espace  de 
stockage en faveur de l’a.s.b.l. BESACE  
 
 
LE CONSEIL PROVINCIAL,  
 
Vu le Code de la démocratie locale et de la décentralisation,  notamment ses  articles L2212-32 §  1, 
L2213-1 et L2222-1 ;  
 
Vu l’a.s.b.l. BESACE, organisation de jeunesse existant depuis 1974, reconnue et subventionnée par la 
Fédération  Wallonie-Bruxelles,  dont  le  siège  social  est  sis  Avenue  de  la  Toison  d’Or  84-86  à  1060 
Bruxelles ; 
 
Vu le contrat d’objectif 2014-2018 de la Province du Brabant wallon et notamment son action n° 2.6. 
« Poursuivre l’engagement de la Province en faveur des personnes handicapées» ;  
 
Vu l’avis favorable de la Directrice générale du 20 décembre 2017 ; 
 
Considérant que le projet d’acte n’est pas susceptible d’avoir une incidence financière ou budgétaire 
supérieure à 22.000 € et que l’avis du Directeur financier ne devait pas être sollicité ; 
 
Considérant  l’objectif  de  l’a.s.b.l.  BESACE  de  promouvoir  l’image  et  l’intégration  de  la  personne 
handicapée  par  le  biais  d’actions  ludiques,  de  témoignages,  de  mises  en  situations  pratiques  de 
déficience visuelle, auditive ou motrice et par des conseils pour apprendre les bonnes attitudes ; 
 
Considérant  que  depuis  2016,  l’a.s.b.l.  s’est  dotée  d’un  nouvel  outil  de  sensibilisation,  à  savoir  un 
stand animé dénommé « Handistand », et que grâce à cet outil et à ses animations, l’a.s.b.l. précitée 
sensibilise  les  personnes  valides  aux  difficultés  rencontrées  par  les  personnes  souffrant  d’un 
handicap ; 
 
Considérant que l’Handistand poursuit son objectif de sensibilisation de plusieurs manières : mettre les 
jeunes  en  situation  de  déficience  visuelle,  auditive,  mentale  ou  motrice ;  interpeller  par  des 
témoignages rappelant que nous ressentons tous les mêmes choses ; véhiculer des valeurs comme le 
bien-être de l’autre par l’accueil, le respect, l’accompagnement, le savoir-être ;  
 
Considérant  que  a.s.b.l.  BESACE  est  également  partenaire  de  l’A.W.I.P.H.  pour  ses  journées  de 
sensibilisation au handicap et à la différence destinées aux enfants ; 
Ébauche uniquement
 
Considérant  que  durant l’année 2017, la Province du Brabant wallon a octroyé  une subvention d’un 
montant  de  9.000€  à  l’a.s.b.l.  BESACE  relativement  aux  frais  liés  à  la  présentation  de  l’Handistand 
dans  les  écoles  primaires  de  la  Province  du  Brabant  wallon  à  raison  de  20  séances  d’une  journée 
d’animation ;  
 
Considérant par ailleurs que la présente mise à disposition de l’espace de stockage précité peut être 
évaluée à 325€ par an ; 
 

Considérant  que  la  mise  à  disposition  de  l’espace  de  stockage  précité  constitue  une  subvention  en 
nature,  qui  doit  obligatoirement  faire  l’objet  d’une  estimation  à  insérer  dans  un  arrêté  d’octroi  de 
subvention,  et  que  cette  compétence  d’octroi  de  subvention  revient  au  Collège  provincial,  par 
exécution  ou  délégation  d’une  décision  du  Conseil,  et  ce,  sur  base  de  l’article  L2212-32,  §6,  2°  du 
Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation ;  
 
Considérant  enfin  que,  le  montant  total  des  subventions  accordées  à  l’a.s.b.l.  BESACE  pour  l’année 
2017 s’élèvent donc à un montant de 9.325€ ;  
 
Considérant que ce dossier ne lèse pas les intérêts général et provincial ; 
 
Considérant que………………..Conseillers sont présents au moment du vote ; 
 
Considérant que la présente résolution a été adoptée par………………… ;  
 
 
ARRETE : 

 
 
Article 1er - Le Conseil provincial adopte la convention de mise à disposition d’un espace de stockage 
en  faveur  de  l’a.s.b.l.  BESACE  tel  qu’annexée,  et  ce,  aux  fins  de  stockage  du  stand  dénommé 
« Handistand ».  
 
Article 2 - 
Monsieur le Président du Collège provincial et Madame la Directrice générale sont chargés 
respectivement de signer et contresigner la convention visée à l’article 1er. 
 
 
 
 
Sur proposition du Collège provincial, 
 
 
 
 
Wavre, le 
 
 
 
La Directrice générale,                                                                         Le Président, 
 
 
 
Annick Noël                                                                                         Mathieu Michel 
Ébauche uniquement

Annexe à la prop. n°7/1/18 
 
 
CONVENTION DE MISE A DISPOSITION D’UN ESPACE DE STOCKAGE 
 
ENTRE, D’UNE PART, 
La PROVINCE DU BRABANT WALLON dont le siège administratif est situé Parc des Collines - 
Bâtiment Archimède – Place du brabant wallon n°1 à 1300 Wavre, représentée par Monsieur Mathieu 
MICHEL, Président du Collège provincial, et Madame Annick NOEL, Directrice générale, agissant en 
vertu d’une décision du Conseil provincial du                                        , 
ci-après dénommée « le propriétaire », 
ET, D’AUTRE PART, 
L’association sans but lucratif BESACE ayant son siège social à 1060 Bruxelles, Avenue de la 
Toison d’Or 84-86, ici représentée par Monsieur Philippe JADOT, Administrateur-Délégué, et dont le 
numéro d’entreprise est le 4140.345.03, 
ci-après dénommé « l’occupant », 
Le propriétaire et l’occupant étant ci-après ensemble dénommés « les parties ». 
Préambule 
Cette a.s.b.l. existant depuis 1974, est une organisation de jeunesse reconnue et subventionnée par la 
Fédération Wallonie-Bruxelles. 
L’objet de l’association est de créer, promouvoir et développer prioritairement diverses activités dans 
les milieux des jeunes.  
En outre, elle sensibilise les personnes valides aux difficultés rencontrées par les personnes souffrant 
d’un handicap, grâce à diverses animations. 
 
L’objectif est de promouvoir l’image et l’intégration de la personne handicapée par le biais d’actions 
ludiques, des témoignages, et de mises en situations pratiques de déficience visuelle, auditive ou 
motrice et par des conseils pour apprendre les bonnes attitudes. 
Dans le public cible, on retrouve les élèves de l’enseignement primaire (6-12 ans), de l’enseignement 
secondaire (12-18 ans), les citoyens et le personnel communal.  
Voici les ateliers proposés :  
 
Atelier 1 : Initiation à l’écriture braille  
Atelier 2 : Initiation au langage des signes 
Atelier 3 : Mises en situations de cécité par le jeu  
Atelier 4 : Mises en situations de mobilité réduite  
Ébauche uniquement
Atelier 5 : Mises en situations de divers autres handicaps moteurs 
BESACE a.s.b.l. est également partenaire de l’AWIPH pour ses journées de sensibilisation au handicap 
et à la différence destinées aux enfants. 
En 2016, l’a.s.b.l. s’est dotée d’un nouvel outil de sensibilisation, à savoir un stand animé dit 
« Handistand » et pour lequel elle a bénéficié d’un subside provincial. 

Cet outil a circulé au sein des écoles de la Province. Ce stand met en avant l’image et l’inclusion de 
ces personnes via des actions ludiques et des mises en situations pratiques. 
Le Handistand poursuit son objectif de sensibilisation de plusieurs manières :  

Mettre les jeunes en situation de déficience visuelle, auditive, mentale ou motrice ;  

Interpeller par des témoignages rappelant que nous ressentons tous les mêmes choses ; 

Véhiculer des valeurs comme le bien-être de l’autre par l’accueil, le respect, 
l’accompagnement, le savoir-être.  
 
IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : 
Article 1er – Objet de la convention  
§1. Le propriétaire met à la disposition de l’occupant, un espace de stockage sis dans l’entrepôt 
provincial sis avenue Edison 7 à 1300 Wavre, d’une surface de 5 mètres carrés1. 
§2. La présente convention est conclue à titre gratuit.   
§3. L’espace mis à disposition est destiné exclusivement à stocker l’Handistand. L’occupant s’engage à 
ne pas modifier cette destination sans le consentement écrit et préalable du propriétaire. 
Article 2 – Etat du bien  
§1. L’occupant déclare avoir examiné et visité l’espace de stockage dans tous ses détails.  
§2. L’occupant accepte et connait l’espace de stockage dans l’état dans lequel il se trouve et 
abandonne tout recours pour quelque dommage que ce soit contre le propriétaire.  
Article 3 – Stand stocké 
§1. Le stand stocké, dénommé « Handistand » se compose des éléments qui suivent :  

2 chaises roulantes ; 

4 valises dénommées « Hello sets », dont l’une est destinée aux activités d’handicap auditif, 
une aux activités d’handicap visuel, une autre aux activités d’handicap physique,et, une 
dernière aux activités d’handicap mental. 
§2. Si l’occupant souhaite modifier le contenu du stand, il est tenu d’obtenir le consentement préalable 
du propriétaire.  
Article 4 – Obligations du propriétaire  
§1. Le propriétaire s’engage à restituer l’Handistand à l’occupant, sur première demande, ou à ses 
ayant droits, ou à toute personne dûment mandatée par elle, justificatifs à l’appui. Il restitue celui-ci 
Ébauche uniquement
dans le même état que celui dans lequel il l’a reçu.  
§2. Le propriétaire ne peut faire usage de l’Handistand stocké.  
 
                                                 
1 Voir plan de l’entrepôt en annexe 1. L’emplacement se situe dans la première rangée destinée aux stocks DA, emplacement 5, 
niveau 0 et d’une surface de 5m² au sol.  
 

 
Article 5 – Obligations de l’occupant  
§1. L’occupant s’engage à avertir le propriétaire, au moins 24 heures à l’avance, lors de chaque venue 
au sein de l’espace de stockage, soit téléphoniquement, soit par courriel. L’occupant n’a accès qu’au 
seul espace de stockage qui lui est dédié, et qu’en présence du propriétaire.  
§2. L’occupant conserve l’espace de stockage en bon père de famille et le maintient en bon état de 
propreté en l’entretenant régulièrement. 
Article 6 – Assurances, accidents, responsabilité 
§1. Le bâtiment dans lequel l’espace de stockage se trouve est assuré par un contrat d’assurance 
« Incendie » auprès de Belfius et prévoit un abandon de recours à l’égard de l’occupant.  
§2. Le stand stocké par l’occupant au sein de l’espace de stockage qui lui est destiné doit être assuré 
par une police d’assurance de type « Incendie contenu». 
§3. Le propriétaire décline toute responsabilité en cas de dommages à l’Handistand, à la suite d’un 
incendie, d’un vol, de dommages causés par les tiers, ou de tout dommage quelconque qui 
surviendrait, ainsi que de tout cas de force majeure.  
§4. L’occupant signale immédiatement au propriétaire tout accident dont ce dernier pourrait être 
rendu responsable. 
Article 8 – Durée et enregistrement 
§1. La présente convention est conclue pour une durée indéterminée et entre en vigueur le 21 
décembre 2017.  
§2. En cas de volonté de résiliation de la part de l’une ou l’autre partie, celle-ci prend fin moyennant 
un préavis de trois mois notifié par voie recommandée à l’autre partie. Le préavis débute le premier 
jour ouvrable du mois suivant celui durant lequel il a été notifié.  
§3. L’occupant fait enregistrer, à ses propres frais, la présente convention, signée par les parties et en 
transmet copie au propriétaire.  
Fait à Wavre en trois exemplaires dont l’un est destiné au Bureau de l’enregistrement. 
 
Wavre, le                                       
 
,  
Pour le propriétaire, 
 
 
 
 
 
 
Pour l’occupant, 
Pour le Conseil provincial,  
 
 
 
 
       
Pour l’a.s.b.l. BESACE, 
Annick NOEL,   
     
Mathieu MICHEL,  
 
       
Philippe JADOT,  
Ébauche uniquement
Directrice générale  
    
Président du Collège provincial    
Administrateur-Délégué 
 
 
ANNEXES 
 
 

Plan de l’entrepôt 


 
 
 
8/1/18 
 
 
 
 
CONSEIL PROVINCIAL 
 
 
___________ 
 
 
 
Proposition de résolution relative au rapport d’évaluation 2016 du contrat de gestion 2015-
2016 conclu entre la Province du Brabant wallon et l’a.s.b.l. Association d’entreprises Alliance 
Centre BW  
 
 
LE CONSEIL PROVINCIAL, 
 
Vu le Code de la démocratie locale et de la décentralisation et notamment l’article L2223-15 ; 
 
 
Vu la loi du 27 juin 1921 sur les associations sans but lucratif, les associations internationales sans but 
lucratif et les fondations ; 
 
Vu le contrat d’objectifs 2014-2018 du Brabant wallon et notamment l’objectif n° 6.1. « Stimuler des 
synergies en créant des passerelles entre acteurs économiques » ; 
 
Vu la résolution du Conseil provincial du 30 avril 2015 relative au contrat de gestion 2015-2016 entre 
le Brabant wallon et l’a.s.b.l. Association d’entreprises Alliance Centre BW ; 
 
Vu la résolution du Conseil provincial du 26 novembre 2015 approuvant l’avenant n°1 au contrat de 
gestion susvisé ; 
 
Vu l’avis favorable de la Directrice générale rendu en date du 19 décembre 2017 ; 
 
Considérant  que  le  projet  n’est  pas  susceptible  d’avoir  une  incidence  financière  ou  budgétaire 
supérieure à 22.000 € et que l’avis du Directeur financier ne devait pas être sollicité ; 
 
Considérant le rapport d’évaluation 2016 établi par le Collège provincial en date du  11 janvier 2018 
(NC20083) ; 
 
Considérant la note d’intention pour l’exercice 2018 transmise en date du 5 juillet 2017 par l’a.s.b.l. 
Association d’entreprises Alliance Centre BW ; 
 
Considérant que, au  vu du rapport d’évaluation 2016  précité, il  convient de considérer  que  l’a.s.b.l. 
Association d’entreprises Alliance Centre BW a bien réalisé les obligations qui découlaient du contrat 
de gestion 2015–2016, pour ce qui concerne l’exercice 2016 ; 
 
Considérant que ………. Conseillers sont présents au moment du vote; 
Ébauche uniquement
 
Considérant que la présente résolution a été adoptée par ………. ;  
 
ARRETE : 
 

 

 
 
Article  unique  -  Le  Conseil  provincial  adopte  le  rapport  d’évaluation  2016  du  contrat  de  gestion 
2015-2016  entre  le  Brabant  wallon  et  l’a.s.b.l.  Association  d’entreprises  Alliance  Centre  BW,  tel 
qu’annexé. 
 
 
Sur proposition du Collège provincial, 
 
 
Wavre, le 
 
La Directrice générale,                                                                       
Le Président, 
 
Annick Noël                                                                                                 Mathieu Michel 
 
 
 
 
Ébauche uniquement

Annexe à la prop. n°8/1/18 
 
Rapport d’évaluation 2016 du contrat de gestion 2015-2016 entre la Province du 
Brabant wallon et l’a.s.b.l. Association d’entreprises Alliance Centre BW 
 
 
Indicateurs d’exécution des tâches confiées  
 
Indicateurs qualitatifs 
 

rapport qualitatif sur le programme « GO2REVE » ; 

rapport qualitatif sur les activités « Speed Business Dating ». 
 
Indicateurs quantitatifs 
 

Nombre  d’associations  d’entreprises  impliquées  dans  le  projet,  nombre  d’entreprises  par 
catégorie d’actions (stages, témoins, visites d’entreprises, autres projets,…) ; 

Nombre  d’écoles  impliquées  dans  le  projet,  par  écoles,  nombre  de  classes  par  sections  ou 
métiers ; 

Nombre de visites sur le site internet ; 

Nombre de participants au programme « GO2REVE » ; 

Nombre de participants aux activités du »Speed Business Dating ». 
 
 
Rapport d’évaluation  
 
 
Indicateurs qualitatifs  
 
1.  Rapport  qualitatif  sur  le  développement  de  la  plateforme  -  Réseau  Enseignement  – 
Entreprises : 
 

Belle  progression  de  la  notoriété  grâce  à  une  sensibilisation  systématique  auprès  des 
associations  d’entreprises  et  de  leurs  membres  au  travers  de  notre  participation  aux 
activités organisées par les associations de manière régulière ; 

Rayonnement dans toute la province ; 

Une grande majorité de ce réseau d’entreprises connaît Go2REVE et son action ; 

Idem dans les écoles, soit par les séances, soit par l’aide apportée pour les stages ; 

Les  jeunes  connaissent  Go2REVE  via  les  séances  en  classe  où  nous  communiquons  à 
propos de nos 4 axes de travail ; 

Lors des nombreuses conversations avec des témoins, aspirants, partenaires et acteurs, 
tous  trouvent  le  concept  et  l’action  menée  par  Go2REVE  essentielle  pour  nos  jeunes  et 
souhaitent s’impliquer ; 

 De  nombreux  jeunes  et  professeurs  ont  soulignés  la  qualité  des  offres  de  stage 
proposées par les organisations ; 

Augmentation des offres et des demandes de stages grâce à nos actions sur le terrain ; 

Plusieurs acteurs  importants de la Province du Hainaut ou de la Province de Namur ont 
marqué un très vif intérêt sur notre action ; 

Confirmation du bien-fondé de Go2REVE et du rôle à jouer auprès de ces deux mondes : 
Ébauche uniquement
entreprises/organisations et enseignement secondaire ; 

Augmentation de la prise de conscience auprès de tous les acteurs de l’importance de la 
mission grâce aux impacts positifs de la réalité opérationnelle. 
 
2.  Rapport qualitatif sur le programme « GO2REVE »  
 

Amélioration de la boîte à outils, une présentation de 65 slides, pour les séances en classe 
avec  l’apport  d’un  outil  de  développement  personnel  pour  que  les  jeunes  puissent 
apprendre à construire la vision de leur avenir ; 


Formations de qualité pour les témoins et aspirants ; 

Suite à la déclusion (feed-back après la séance), apports importants et positifs auprès des 
jeunes et des professeurs (confiance, coup de booste, espoir, pistes positives, outils, trucs 
et astuces pour la démarche de trouver un stage…) ; 

Création de liens entre témoins, aspirants et élèves ; 

Réponse  positive  aux  écoles  pour  une  grande  majorité  des  demandes  de  séances  en 
classe ; 

Augmentation  de  la  visibilité  au  travers  de  prestations  comme  salons  de  l’Orientation, 
Jobs, Journées métiers,… ; 

De nouvelles écoles adhèrent à Go2REVE ; 

La présence de Go2REVE devient un vrai projet de l’école : élargissement du nombre de 
classes dans chaque école qui accueillent des témoins et aspirants ; 

De nombreux articles soutiennent l’action au travers  des magazines d’entreprises et des 
RS ; 

Notre passage en classe amène les jeunes à découvrir le site : cela devient peu à peu plus 
systématique grâce à l’organisation des séances dans la classe d’informatique, devant les 
ordinateurs à un moment donné de la séance ; 

Sensibilisation  faite  auprès  des  organisations  quant  à  la  qualité  des  offres  de  sages  à 
proposer ; 

Une nouveauté - en test : deux visites en entreprises ont été organisées. 
   3.  Rapport qualitatif sur les activités du « Speed Business Rallye du BW » : 

Bons relais de communication via les associations ; 

Trois events qui ont apportés des échos positifs de la part des participants en termes de 
contacts, nouvelles mises en relations et de développement des affaires ; 

Participations bien réparties selon la localisation du lieu de l’event et proportionnelle selon 
la taille des associations ; 

Volonté d’apporter des changements pour 2017. 
 
 
Indicateurs  quantitatifs  
 
Nombre  d’associations  d’entreprises  impliquées  dans  le  projet,  nombre  d’entreprises  par  catégorie 
d’actions (stages, témoins, visites d’entreprises, autres projets) : 

9 associations impliquées dans le projet – suivi régulier via les réunions des Forces Vives ; 

9 témoins-relais ; 

41 activités des associations où Go2REVE était présent ; 

382  offres  de  stages  pour  294  entreprises  (une  entreprise/organisation  peut  amener 
plusieurs offres) ; 

Progression  de  170  offres  de  stages  sur  le  site  –  offres  de  stages  qualifiées  et  en 
correspondance avec les exigences de qualité de Go2REVE : il s’agit de places de stages 
où les compétences des jeunes pourront être réellement mises en œuvre ; 

47 séances en classe ; 

594 élèves rencontrés lors de ces séances en classe ; 

180 demandes de stage ; 

202 témoins et aspirants ; 

5 formations pour les témoins et aspirants ; 

2 visites en entreprise (test) ; 

5 foires et salons – participation comme exposant avec le stand de Go2REVE ; 
Ébauche uniquement

1500 sociétés/organisations sensibilisées au travers de la campagne e-mailing ; 

227 organisations relancées téléphoniquement ; 

13 partenaires pour les stages. 
 
Nombre d’écoles impliquées dans le projet, par école, nombre de classes par sections ou métiers : 

 37 écoles sur 39 sont sensibilisées ; 

18 écoles accueillent des séances en classe ; 

41 séances en classe : répartition 26 classes de l’enseignement général (classes de 5è et  
de 6è) et 15 classes de l’enseignement technique et professionnel ; 


15  classes  de  l’enseignement  T&P :  AAA  (2),  Comptabilité  (3),  construction-GO  (2), 
mécanique  automobile  (2),  animateurs  (1),  Vente  (1),  électronique  (2), 
coiffure/esthétique (2). 
 
Nombre de visites sur le site Internet  

Site en transition 2016-2017 ; 

Pas de relevé du compteur ; 

Point d’amélioration en construction pour 2017 ; 

Approximativement  en  vertu  des  offres  et  des  demandes :  nombre  d’offres  (382)  + 
nombre de demandes (180) x 3 visiteurs en moyenne : 1686 visites . 
  
Nombre de participants au programme « GO2REVE »  

9 associations impliquées dans le projet – suivi régulier via les réunions des Forces Vives ; 

9 témoins-relais ; 

37 écoles ; 

62 directeurs, professeurs, éducateurs et chefs d’atelier ; 

594 élèves rencontrés lors de ces séances en classe ; 

202 témoins et aspirants ; 

294 entreprises/organisations qui offrent des stages ; 

180 jeunes liés aux stages ; 

1500 sociétés/organisations sensibilisées au travers de la campagne e-mailing ; 

13 partenaires pour les stages. 
 
Nombre d’écoles impliquées dans le projet, par école, nombre de classes par sections ou métiers : 

 37 écoles sur 39 sont sensibilisées ; 

18 écoles accueillent des séances en classe ; 

41 séances en classe : répartition 26 classes de l’enseignement général (classes de 5è et  
de 6è) et 15 classes de l’enseignement technique et professionnel ; 

15  classes  de  l’enseignement  T&P :  AAA  (2),  Comptabilité  (3),  construction-GO  (2), 
mécanique  automobile  (2),  animateurs  (1),  Vente  (1),  électronique  (2), 
coiffure/esthétique (2). 
  
Nombre de participants aux activités du « Speed Business Rallye du BW » : 

145 participants (49 + 47 + 49) dont 9 jeunes entreprises dont l’entrée a été offerte par 
le soutien financier de la Province. 
 
 
 
Au  vu  de  ces  éléments,  le  Collège  provincial  propose  au  Conseil  provincial  de  considérer  que  les 
obligations découlant du contrat de gestion 2015-2016, pour ce qui concerne l’exercice 2016, ont été 
remplies. 
 
Ébauche uniquement


 
 
12/1/18 
 
 
 
 
CONSEIL PROVINCIAL 
 
 
___________ 
 
 
 
Proposition de résolution relative à la demande d’expropriation pour cause d’utilité publique 
des  emprises  nécessaires  à  l’aménagement  d’une  zone  d’expansion  de  crue  pour  le  cours 
d’eau de deuxième catégorie le Gentilsart à Villers-la-Ville 
 
 
LE CONSEIL PROVINCIAL, 
 
Vu la Constitution et notamment son article 16;  
 
Vu la loi du 26 juillet 1962 relative à la procédure d’extrême urgence en matière d’expropriation pour 
cause d’utilité publique ;  
 
Vu  le  décret  du  06  mai  1988  relatif  aux  expropriations  pour  cause  d’utilité  publique  poursuivies  ou 
autorisées par l’Executif régional wallon ;  
 
Vu Le Livre II Code de l’Environnement constituant le Code de l’Eau, notamment l’article D.53-11 ; 
 
Vu la loi spéciale du 08 août 1980 de réformes institutionnelles, notamment les articles 6, §1er, III, et 
79, § 1er ;  
 
Vu la loi du 28 décembre 1967 relative aux cours d’eau non navigables, notamment l’article 10 ;  
 
Vu  l’arrêté  du  Gouvernement  wallon  du  24  juillet  2014  portant  règlement  du  fonctionnement  du 
Gouvernement, notamment l’article 21 ;  
 
Vu l’arrêté du Gouvernement wallon du 28 juillet 2017 fixant la répartition des compétences entre les 
Ministres et réglant la signature des actes du Gouvernement, notamment l’article 7, 3° ; 
 
Vu  la  note  de  Politique  générale  2012-2018  visant  spécifiquement  le  développement  d’actions 
préventives et d’urgence en matière de lutte contre les inondations ; 
 
Vu le contrat d’objectif 2014-2018 du Brabant wallon et notamment ses objectifs stratégiques  1.10. 
« Lutter  contre  les  crues  et  participer  activement  à  la  lutte  contre  les  coulées  de  boue  pour  lutter 
contre les inondations » et 1.10.3 « Améliorer la gestion des projets de retenue d’eau liée aux crues 
(Bo, Zec, Zit,…) » ; 
 
Vu la résolution du Conseil provincial du 28 mars  2013 approuvant les conditions et l’estimation du 
Ébauche uniquement
marché  public  de  service  d’ingénierie  et  de  coordination  sécurité-santé  en  vue  de  la  réalisation 
d’ouvrages de lutte contre les inondations de type crues et ruissellements ; 
 
Vu la décision du Collège provincial du 17 octobre 2013 d’attribuer ledit marché de services, dont le 
lot 5 portant sur la réalisation de la ZEC à Villers-la-Ville ; 
 
Vu la décision du Collège provincial du 22 mai 2014 portant sur l’étude de faisabilité relative à la ZEC à 
Villers-la-Ville ; 
 

Vu  la  décision  du  Conseil  provincial  du  27  novembre  2014  portant  sur  la  délégation  de  maîtrise 
d’ouvrage entre la Province du Brabant wallon et l’IBW pour l’aménagement d’une infrastructure de 
lutte contre les inondations sur le Gentilsart à Villers-la-Ville ; 
 
Vu  la  décision  du  Collège  provincial  du  03  décembre  2015  portant  sur  l’avant-projet  de  ZEC  sur  le 
Gentilsart à Villers-la-Ville ;  
 
Vu l’octroi du permis d’urbanisme du 06 juillet 2016 pour ledit ouvrage ;  
 
Vu  la  décision  du  Conseil  provincial  du  27  octobre  2016  relatif  à  l’approbation  des  conditions  du 
marché de travaux pour la réalisation de la ZEC du Gentilsart à Villers-la-Ville ;  
 
Vu la décision du Collège provincial du 22 décembre 2016 relatif à l’attribution du marché de travaux 
pour la réalisation de la ZEC du Gentilsart à Villers-la-Ville ; 
 
Vu l’avis favorable de la Directrice générale du 10 janvier 2018 ; 
 
Considérant que le projet est susceptible d’avoir une incidence financière ou budgétaire supérieure à 
22.000,00 € ; qu’en application de l’article L2212-65 §2 8°, l’avis du Directeur financier a été demandé 
en date du 22 décembre 2017 ; qu’en date du  09 janvier 2018, le Directeur financier a émis un avis 
favorable ; 
 
Considérant  que  la  politique  de  la  Province  du  Brabant  wallon  en  matière  de  lutte  contre  les 
inondations  se  fonde  sur  trois  axes,  à  savoir  la  réalisation  d’ouvrages  de  types  bassins  d’orage  ou 
Zones d’Expansion de Crue, la politique d’aide aux communes par le subventionnement de travaux de 
lutte  contre  les  inondations  ou  contre  les  coulées  de  boue  et  la  mise  en  place  d’une  plateforme 
d’échange  d’informations  et  de  gestion  de  tous  les  aspects  liés  aux  risques  d’inondations  sur  le 
territoire brabançon wallon ;  
 
Considérant que, conformément à l’axe 1 de cette stratégie, neuf projets d’ouvrages de lutte contre 
les inondations sont actuellement en cours d’étude ; 
 
Considérant que, dans le cadre de la délégation de maîtrise d’ouvrage, l’In BW n’est pas parvenue à 
acquérir à l’amiable les emprises nécessaires à la réalisation de la ZEC du Gentilsart à Villers-la-Ville ;  
 
Considérant  que  cet  ouvrage  a  pour  objectif  de  réduire  les  inondations  par  débordement  de  cours 
d’eau  à  Villers-la-Ville,  situé  à  la  confluence  entre  le  Ry  de  Gentilsart  et  la  Thyle,  tous  deux  cours 
d’eau de deuxième catégorie ;  
 
Considérant  que  le  bâti  touché  par  les  inondations  comporte  des  habitations,  des  services  à  la 
population et des commerces ainsi que des voiries ; 
 
Considérant  que  la  prise  d’un  arrêté  d’expropriation  ministériel  pour  cause  d’utilité  publique  s’avère 
dès lors nécessaire afin de poursuivre les travaux ;  
 
Considérant que ……….…. Conseillers sont présents au moment du vote ; 
Considérant que la présente résolution a été adoptée par …………………….... ;  
Ébauche uniquement
 
 

ARRETE : 
 
 
Article unique - Le Conseil provincial approuve la nécessité d’exproprier pour cause d’utilité publique 
les  emprises  nécessaires  à  l’aménagement  d’une  zone  d’expansion  de  crue  sur  le  cours  d’eau  de 
deuxième catégorie dénommé « le Gentilsart », à Villers-la-Ville, conformément au plan d’emprises tel 
que  repris  en annexe et sollicite du Gouvernement wallon la prise d’un arrêté ministériel en vue de 
procéder  à  l’expropriation  des  emprises  visées  dans  ledit  plan,  conformément  à  l’article  D.53-11  du 
Livre II Code de l’Environnement constituant le Code de l’Eau. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sur proposition du Collège provincial, 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Wavre, le 
 
 
 
 
Annick NOËL   
 
 
                
 
Mathieu Michel 
Directrice générale 
 
 
 
 
 
Président du Collège provincial 
 
 
 
 
 
Ébauche uniquement


 
 
13/1/18  
 
 
 
 
CONSEIL PROVINCIAL 
 
 
___________ 
 
 
 
Proposition  de  résolution  modifiant  la  résolution  du  29  octobre  2015  relative  à  la 
représentation  provinciale  au  sein  de  l’asbl  Association  des  Pouvoirs  organisateurs  des 
Services de santé mentale de Wallonie  
 
 
LE CONSEIL PROVINCIAL,  
 
Vu  le  Code  de  la  démocratie  locale  et  de  la  décentralisation,  notamment  ses  articles  L2223-14  et 
suivants ; 
 
Vu la résolution du Conseil provincial du 29 octobre 2015 relative à la représentation provinciale au 
sein de l’asbl Association des Pouvoirs organisateurs des Services de santé mentale de Wallonie par 
lequel  le  Conseil  provincial  a  désigné  Mme  Florence  Delmarcelle  (mandat  neutralisé)  en  qualité  de 
représentante de la Province du Brabant wallon à l’Assemblée générale et propose la désignation de 
Mme Florence Delmarcelle (mandat neutralisé) au Conseil d’administration ; 
 
Vu  les  statuts  de  l’asbl  Association  des  Pouvoirs  organisateurs  des  Services  de  santé  mentale  de 
Wallonie ; 
 
Vu  la  demande  de  remplacement  de  Madame  Florence  Delmarcelle  considérant  l'engagement  d'un 
nouvel agent en charge de la cellule coordination des institutions en ce compris les SSM et, à ce titre, 
chargé d'assurer les relations administratives et le partenariat avec le réseau ; 
 
Vu l’avis favorable de la Directrice générale du 9 janvier 2018 ; 
 
Considérant  que  le  projet  n’est  pas  susceptible  d’avoir  une  incidence  financière  ou  budgétaire 
supérieure à 22.000 € et que l’avis du Directeur financier ne devait pas être sollicité ; 
 
Considérant que le principe de la représentation proportionnelle au sein des assemblée générale et 
Conseil d’administration des asbl est fixé aux articles L2223-14 et suivants du C.D.L.D. ; 
 
Considérant  qu’en  vertu  des  statuts  susvisés,  la  Province  du  Brabant  wallon  en  tant  que  pouvoir 
organisateur des services de santé mentale est représentée par une personne à l’Assemblée générale 
et par une personne au Conseil d’administration ; 
 
Considérant  qu’en  cas  de  participation  de  plusieurs  Provinces  à  une  même  asbl,  la  représentation 
proportionnelle  se  calcule  sur  base  de  la  représentation  des  Conseils  provinciaux  des  provinces 
Ébauche uniquement
associées ; 
 
Considérant que les statuts n’attribuent pas à la Province la majorité des mandats dans les organes 
de gestion et de contrôle ; 
 
Considérant qu’il est demandé que la représentante susvisée soit remplacée ; 
 
Considérant que ……… Conseillers sont présents au moment du vote ; 
 


 
Considérant que la présente résolution a été adoptée par……………. ; 
 
 
ARRETE : 
 
Article unique  Mme Sandrine Van Assche (mandat neutralisé) est désignée comme représentante 
de  la  Province  du  Brabant  wallon  à  l’Assemblée  générale  de  l’asbl  Association  des  Pouvoirs 
organisateurs  des  Services  de  santé  mentale  de  Wallonie  et  propose  à  l’Assemblée  générale  de  la 
désigner en qualité de représentante de la Province du Brabant wallon au Conseil d’administration en 
remplacement de Mme Florence Delmarcelle. 
 
 
 
Sur proposition du Collège provincial, 
 
Wavre, le 
 
La Directrice générale,   
 
 
 
 
 
Le Président, 
 
Annick Noël 
 
 
 
  
 
 
 
Mathieu Michel 
Ébauche uniquement
 



 
 
14/1/18  
 
 
 
 
CONSEIL PROVINCIAL 
 
 
___________ 
 
 
 
Proposition de résolution relative au retrait de la Province du Brabant wallon de la Fondation 
Joseph Denamur 
 
LE CONSEIL PROVINCIAL,  
 
Vu  le  Code  de  la  démocratie  locale  et  de  la  décentralisation,  notamment  ses  articles  L2223-12  et 
suivants ; 
 
Vu les statuts de la fondation Joseph Denamur ; 
 
Vu le courrier du 20 novembre 2017 de Monsieur Michel Villan, Président de la Fondation, informant la 
Province du souhait de la  Région wallonne de se retirer  de la Fondation ainsi que du souhait de la 
Fondation de créer une association chapitre XII ;   
 
Vu l’avis favorable de la Directrice générale du 9 janvier 2018 ; 
 
Considérant  que  le  projet  n’est  pas  susceptible  d’avoir  une  incidence  financière  ou  budgétaire 
supérieure à 22.000 € et que l’avis du Directeur financier ne devait pas être sollicité ; 
 
Considérant  que  la  Fondation  prendra  prochainement  la  forme  d’une  association  de  chapitre  XII 
ayant pour objet principal la gestion immobilière ; 
 
Considérant que la Province du Brabant wallon souhaite se concentrer sur ses spécificités territoriales 
ainsi que sur ses priorités telles que définies dans les axes prioritaires ainsi que le contrat d’objectifs 
du Brabant wallon ; 
 
Considérant en outre la volonté de la Province du Brabant wallon de rationaliser les mandats dans un 
souci de bonne gouvernance ;  
 
Considérant que …………… Conseillers sont présents au moment du vote ; 
 
Considérant que la présente proposition de résolution est  adoptée par…………… ; 
 
ARRETE : 
 
Article unique - Le conseil provincial décide de se retirer de la Fondation Joseph Denamur sociales 
Ébauche uniquement
avec effet le 31 janvier 2018. 
 
Sur proposition du Collège provincial, 
 
Wavre, le 
 
La Directrice générale,   
 
 
 
 
 
Le Président, 
Annick Noël 
 
 
 
  
 
 
 
Mathieu Michel