Dit is een HTML-versie van een bijlage bij de WOB-informatieaanvraag 'Projets de délibération des points publics du conseil communal de mai/2021+ notes explicatives'.


 
CONSEIL COMMUNAL 
 
 
 
 
 
Séance du 26 mai 2021 
 
Composition de l'assemblée :  
Mme S. THORON, Bourgmestre - M. J. DELVAUX, Président ; 
Mr. P. COLLARD BOVY, Mr. S. BOULANGER, Mr. J-L. EVRARD, Me. E. DOUMONT, Mr. T. LAMBERT, : 
Échevins ; 
M-F. BOUCKHUIT : Présidente du C.P.A.S ; 
Mr. J. DAUSSOGNE, Mr. M. GOBERT, Mr. A. LEDIEU, Me. B. VALKENBORG, Mr. C. SEVENANTS, Mr. P. 
SERON, Me. D. VANDAM, Mr. J-L. GLORIEUX, Mr. V. VANROSSOMME, Me. D. VANDECASSYE, Mr. J-P. 
SACRE, Mr. M. LEBBE, Me. M. RUTTEN, Mr. E. FRANCOIS, Mr. F. DELCOMMENE, M. A. SOLOT, Me. S. 
MAES, Me C. WAGEMANS: Conseillers ; 
D.TONNEAU : Directeur général. 
 
Note du Directeur général : 
  
Compte  tenu  de  la  pandémie  COVID-19,  le  Conseil  communal  n’est  pas  accessible 
physiquement  au  public  et  a  lieu  en  visioconférence  afin  de  garantir  la  publicité  des 
débats. 
  
20h01 : Le Président ouvre la séance. 
  
Il excuse Monsieur DAUSSOGNE et Madame VALKENBORG 
  
Monsieur GLORIEUX est absent. 
  
   20h28 : Monsieur FRANCOIS rejoint la séance. 
  
   21h40 : Le Chef de Corps f.f. rejoint la table des débats. Le Conseil de Police débute. 
  
   21h51 : Le Président clôt la séance publique. 
  
  21h52 : La séance huis clos débute. (22 votants). 
  
  21h56 : Le Chef de Corps f.f. quitte la table des débats. Le Conseil de Police est clos. 
  
  21h57 : Le Président clôt la séance. 
 
Séance publique 
1. Administration communale - Approbation du procès-verbal du Conseil communal du 28 
avril 2021 

Vu  le  Code  de  la  Démocratie  locale  et  de  la  Décentralisation  et  plus  particulièrement  ses  articles  L 
1132-1, L 1132-2 et L 1122-16 ; 
Vu le procès-verbal de la séance du Conseil communal du 28 avril 2021 ; 
Considérant que celui-ci retranscrit fidèlement les décisions du Conseil communal. 
  
Le Conseil communal, 
Décide à l'unanimité 
  
Article unique. D'approuver le procès-verbal de la séance du Conseil communal du 28 avril 2021. 
2. Intercommunalité - Assemblée générale ordinaire de l'AIEG du 09 juin 2021 
Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation ; 
1 / 31 

Considérant que la Commune de Jemeppe-sur-Sambre est affiliée à l'intercommunale AIEG ; 
Considérant le courriel du 26 avril 2021 par lequel, Madame Laurence MOERMANS, Adjointe à la 
Direction générale de l'AIEG, porte à la connaissance de l'Administration communale l'ordre du jour de 
l'Assemblée générale ordinaire de l'AIEG qui se tiendra le mercredi 09 juin 2021 en vidéoconférence ; 
Considérant qu’il convient de définir clairement le mandat qui sera confié aux délégués représentant la 
Commune à l'Assemblée générale ordinaire de l'intercommunale AIEG du mercredi 09 juin 2021 ; 
Considérant que les représentants de Jemeppe-sur-Sambre auprès de l'intercommunale AIEG sont 
Messieurs Maxime LEBBE, Jean-Louis GLORIEUX, Sébastien BOULANGER et Pierre COLLARD-BOVY 
ainsi que Madame Mélanie RUTTEN ; 
Considérant que le Conseil communal doit se prononcer sur les points de l’ordre du jour de 
l'Assemblée générale ordinaire adressés par l'intercommunale AIEG ; 
Considérant que les délégués rapportent à l’Assemblée générale, la proportion des votes intervenus au 
sein de leur Conseil ; 
Considérant que l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire portera sur : 
1.  Approbation du rapport de gestion présenté par le Conseil d’Administration ; 
2.  Approbation du rapport de rémunération établi par le Conseil d’Administration en 
application de l’article L 6421-1, §2 du CDLD ; 
3.  Rapport du Commissaire Réviseur ; 
4.  Approbation du bilan et des comptes de résultats au 31 décembre 2020 ; 
5.  Répartition des dividendes et date de mise en paiement ; 
6.  Décharge à donner aux Administrateurs ; 
7.  Décharge à donner au Commissaire Réviseur ; 
Vu le Décret du Parlement wallon du 31 mars 2021 prolongeant jusqu'au 30 septembre 2021, les 
règles fixées dans les décrets du 1er octobre 2020 organisant la tenue des réunions des organes des 
pouvoirs locaux ; 
Considérant qu'en application de ce décret, à titre exceptionnel et en dérogation au Code de la 
Démocratie locale et de la Décentralisation, la simple transmission de la présente décision suffit à 
rapporter la proportion des votes intervenus au sein du Conseil communal ; 
Considérant que les points précités sont de la compétence de l’Assemblée générale et ce 
conformément aux statuts de l'intercommunale AIEG ; 
Le Conseil communal, 
Décide : 
  
Article 1er. D'approuver le rapport de gestion présenté par le Conseil d’Administration à l'unanimité. 
Article 2. D'approuver le rapport de rémunération établi par le Conseil d’Administration en application 
de l’article L 6421-1, §2 du CDLD à l'unanimité. 
Article 3. D'approuver le rapport du Commissaire Réviseur à l'unanimité. 
Article 4. D'approuver le bilan et des comptes de résultats au 31 décembre 2020 à l'unanimité. 
Article 5. D'approuver la répartition des dividendes et date de mise en paiement à l'unanimité. 
Article 6. De donner décharge aux Administrateurs à l'unanimité. 
Article 7. De donner décharger au Commissaire Réviseur à à l'unanimité. 
Article 8. De notifier la présente délibération à Madame Laurence MOERMANS, Adjointe à la Direction 
générale de l'AIEG à l'adresse mail suivante : xxxxxxxx.xxxxxxxx@xxxx.xx 
Article 9. De charger la Direction générale du suivi du présent dossier. 
3. Intercommunalité - Assemblée générale ordinaire du BEP le 22 juin 2021 
Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation ; 
Considérant que la Commune de Jemeppe-sur-Sambre est affiliée à la Société Intercommunale BEP ; 
Considérant le courriel du 03 mai 2021 par lequel Monsieur Sébastien TRIFFOY, Attaché au Secrétariat 
des Intercommunales du BEP, sollicite que soit porté à l'ordre du jour de notre prochain Conseil 
communal l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire du BEP qui aura lieu le mardi 22 juin 2021 

Considérant qu’il convient de définir clairement le mandat qui sera confié aux délégués représentant la 
Commune à l'Assemblée générale ordinaire du BEP du 22 juin 2021 ; 
Considérant que les représentants de Jemeppe-sur-Sambre auprès de l'intercommunale BEP sont 
Messieurs Jean-Luc EVRARD, Maxime LEBBE, Jean-Pierre SACRE, Axel SOLOT et Michel GOBERT ; 
Considérant que le Conseil communal doit se prononcer sur les points de l’ordre du jour de 
l'Assemblée générale ordinaire adressés par l'intercommunale BEP ; 
Considérant que les délégués rapportent à l’Assemblée générale, la proportion des votes intervenus au 
sein de leur Conseil ; 
Considérant que l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire portera sur : 
1.  Approbation du procès-verbal de l’Assemblée Générale du 15 décembre 2020 ; 
2 / 31 

2.  Approbation du Rapport d'Activités 2020 ; 
3.  Approbation des Comptes 2020 ; 
4.  Rapport du Réviseur ; 
5.  Approbation du Rapport de Rémunération établi en application de l'article L6421-1 du Code 
de la démocratie locale et de la décentralisation  ; 
6.  Approbation du Rapport de Gestion 2020 ; 
7.  Approbation du Rapport Spécifique de prises de participations ; 
8.  Désignation de Monsieur Laurent D’Altoe, en qualité de représentant syndical comme 
observateur au sein du Conseil d’administration en remplacement de Monsieur Guy Fays ; 
9.  Décharge aux Administrateurs ; 
10.  Décharge au Réviseur. 
Considérant que les points précités sont de la compétence de l’Assemblée générale et ce 
conformément aux statuts de l'intercommunale du BEP ; 
Considérant la crise sanitaire exceptionnelle liée au COVID-19 et la nécessité de prendre des mesures 
afin de limiter sa propagation ; 
Vu le Décret du Parlement wallon du 31 mars 2021 prolongeant jusqu'au 30 septembre 2021, les 
règles fixées dans les décrets du 1er octobre 2020 organisant la tenue des réunions des organes des 
pouvoirs locaux ; 
Considérant qu'en application de ce décret, à titre exceptionnel et en dérogation au Code de la 
Démocratie locale et de la Décentralisation, la simple transmission de la présente décision suffit à 
rapporter la proportion des votes intervenus au sein du Conseil communal ; 
Considérant qu'au regard à la crise sanitaire liée au COVID-19, les dispositions particulières qui sont 
d’application pour la tenue de cette Assemblée générale (Décret du 31 mars 2021) sont les suivantes : 
• 
La présence des délégués est FACULTATIVE ; 
• 
La délibération prise par le Conseil communal devra impérativement être transmise 
au BEP et expressément faire mention du choix opéré : 
     - Soit, aucun représentant ne sera présent à l'Assemblée générale ; 
     - Soit, deux délégués maximum seront présents et devront être désignés dans ladite délibération. 
• 
Au vu de ce qui précède, à titre exceptionnel, les cinq délégués à l’Assemblée ne seront 
donc pas convoqués. 
Le Conseil communal, 
Décide : 
  
Article 1er. D'approuver le procès-verbal de l’Assemblée Générale du 15 décembre 2020 à 
l'unanimité. 
Article 2. D'approuver le rapport d'Activités 2020 à l'unanimité. 
Article 3. D'approuver les Comptes 2020 à l'unanimité. 
Article 4. D'approuver le rapport du Réviseur à l'unanimité. 
Article 5. D'approuver le rapport de Rémunération établi en application de l'article L6421-1 du Code 
de la démocratie locale et de la décentralisation à l'unanimité. 
Article 6. D'approuver le rapport de Gestion 2020 à l'unanimité. 
Article 7. D'approuver le rapport spécifique de prises de participations à l'unanimité. 
Article 8. D'approuver la désignation de Monsieur Laurent D’Altoe, en qualité de représentant 
syndical comme observateur au sein du Conseil d’administration en remplacement de Monsieur Guy 
Fays à l'unanimité. 
Article 9. De donner décharge aux Administrateurs à l'unanimité. 
Article 10. De donner décharge au Réviseur à l'unanimité. 
Article 11. De se faire représenter lors de l'Assemblée générale ordinaire du BEP qui se tiendra le 
mardi 22 juin 2021 par Monsieur Jean-Pierre SACRE. 
Article 12. De notifier la présente délibération à Monsieur Sébastien TRIFFOY, Attaché au Secrétariat 
des Intercommunales - BEP - Bureau Économique de la Province de Namur à l'adresse mail suivante 
: xxx@xxx.xx 
Article 13. De charger la Direction générale du suivi du présent dossier. 
4. Intercommunalité - Assemblée générale ordinaire du BEP Environnement le 22 juin 
2021 

Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation ; 
Considérant que la Commune de Jemeppe-sur-Sambre est affiliée à la Société Intercommunale BEP ; 
Considérant le courriel du 03 mai 2021 par lequel Monsieur Sébastien TRIFFOY, Attaché au Secrétariat 
des Intercommunales du BEP, sollicite que soit porté à l'ordre du jour de notre prochain Conseil 
communal l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire du BEP ENVIRONNEMENT qui aura lieu le 
mardi 22 juin 2021 ; 
3 / 31 

Considérant qu’il convient de définir clairement le mandat qui sera confié aux délégués représentant la 
Commune à l'Assemblée générale ordinaire du BEP Environnement du 22 juin 2021 ; 
Considérant que les représentants de Jemeppe-sur-Sambre auprès de 
l'intercommunale BEP Environnement sont Messieurs Jean-Pierre SACRE et Michel GOBERT et 
Mesdames Eloïse DOUMONT, Sylvianne MAES et Muriel MINET ; 
Considérant que le Conseil communal doit se prononcer sur les points de l’ordre du jour de 
l'Assemblée générale ordinaire adressés par l'intercommunale BEP ; 
Considérant que les délégués rapportent à l’Assemblée générale, la proportion des votes intervenus au 
sein de leur Conseil ; 
Considérant que l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire portera sur : 
• 
Approbation du procès-verbal de l’Assemblée Générale du 15 décembre 2020 ; 
• 
Approbation du Rapport d'Activités 2020 ; 
• 
Approbation des Comptes 2020 ; 
• 
Rapport du Réviseur ; 
• 
Approbation du Rapport de Rémunérations établi en application de l'article L6421-1 du Code 
de la démocratie locale et de la décentralisation ; 
• 
Approbation du Rapport de Gestion 2020 ; 
• 
Approbation du Rapport Spécifique de prises de participations ; 
• 
Décharge aux Administrateurs ; 
• 
Décharge au Réviseur. 
Considérant que les points précités sont de la compétence de l’Assemblée générale et ce 
conformément aux statuts de l'intercommunale du BEP ENVIRONNEMENT ; 
Considérant la crise sanitaire exceptionnelle liée au COVID-19 et la nécessité de prendre des mesures 
afin de limiter sa propagation ; 
Vu le Décret du Parlement wallon du 31 mars 2021 prolongeant jusqu'au 30 septembre 2021, les 
règles fixées dans les décrets du 1er octobre 2020 organisant la tenue des réunions des organes des 
pouvoirs locaux ; 
Considérant qu'en application de ce décret, à titre exceptionnel et en dérogation au Code de la 
Démocratie locale et de la Décentralisation, la simple transmission de la présente décision suffit à 
rapporter la proportion des votes intervenus au sein du Conseil communal ; 
Considérant qu'au regard à la crise sanitaire liée au COVID-19, les dispositions particulières qui sont 
d’application pour la tenue de cette Assemblée générale (Décret du 31 mars 2021) sont les suivantes : 
• 
La présence des délégués est FACULTATIVE ; 
• 
La délibération prise par le Conseil communal devra impérativement être transmise 
au BEP et expressément faire mention du choix opéré : 
     - Soit, aucun représentant ne sera présent à l'Assemblée générale ; 
     - Soit, deux délégués maximum seront présents et devront être désignés dans ladite délibération. 
• 
Au vu de ce qui précède, à titre exceptionnel, les cinq délégués à l’Assemblée ne seront 
donc pas convoqués. 
Le Conseil communal, 
Décide : 
  
Article 1er. D'approuver le procès-verbal de l’Assemblée Générale du 15 décembre 2020 à 
l'unanimité. 
Article 2. D'approuver le rapport d'Activités 2020 à l'unanimité. 
Article 3. D'approuver les Comptes 2020 à l'unanimité. 
Article 4. D'approuver le rapport du Réviseur à l'unanimité. 
Article 5. D'approuver le rapport de Rémunération établi en application de l'article L6421-1 du Code 
de la démocratie locale et de la décentralisation à l'unanimité. 
Article 6. D'approuver le rapport de Gestion 2020 à l'unanimité. 
Article 7. D'approuver le rapport spécifique de prises de participations à l'unanimité. 
Article 8. De donner décharge aux Administrateurs à l'unanimité. 
Article 9. De donner décharge au Réviseur à l'unanimité. 
Article 10. De se faire représenter lors de l'Assemblée générale ordinaire du BEP ENVIRONNEMENT 
qui se tiendra le mardi 22 juin 2021 par Monsieur Jean-Pierre SACRE. 
Article 11. De notifier la présente délibération à Monsieur Sébastien TRIFFOY, Attaché au Secrétariat 
des Intercommunales - BEP - Bureau Économique de la Province de Namur à l'adresse mail suivante 
: xxx@xxx.xx 
Article 12. De charger la Direction générale du suivi du présent dossier. 
5. Intercommunalité - Assemblée générale ordinaire du BEP Expansion Economique le 22 
juin 2021 

4 / 31 

Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation ; 
Considérant que la Commune de Jemeppe-sur-Sambre est affiliée à la Société Intercommunale BEP ; 
Considérant le courriel du 03 mai 2021 par lequel Monsieur Sébastien TRIFFOY, Attaché au Secrétariat 
des Intercommunales du BEP, sollicite que soit porté à l'ordre du jour de notre prochain Conseil 
communal l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire du BEP qui aura lieu le mardi 22 juin 2021 

Considérant qu’il convient de définir clairement le mandat qui sera confié aux délégués représentant la 
Commune à l'Assemblée générale ordinaire du BEP Expansion Economique du 22 juin 2021 ; 
Considérant que les représentants de Jemeppe-sur-Sambre auprès de 
l'intercommunale BEP Expansion économique sont Messieurs Jean-Luc EVRARD, Jean-Pierre SACRE et 
Michel GOBERT et Mesdames Sylvianne MAES et Muriel MINET ; 
Considérant que le Conseil communal doit se prononcer sur les points de l’ordre du jour de 
l'Assemblée générale ordinaire adressés par l'intercommunale BEP ; 
Considérant que les délégués rapportent à l’Assemblée générale, la proportion des votes intervenus au 
sein de leur Conseil ; 
Considérant que l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire portera sur : 
1.  Approbation du procès-verbal de l’Assemblée Générale du 15 décembre 2020 ; 
2.  Approbation du Rapport d'Activités 2020 ; 
3.  Approbation des Comptes 2020 ; 
4.  Rapport du Réviseur ; 
5.  Approbation du Rapport de Rémunération établi en application de l'article L6421-1 du Code 
de la démocratie locale et de la décentralisation  ; 
6.  Approbation du Rapport de Gestion 2020 ; 
7.  Approbation du Rapport Spécifique de prises de participations ; 
8.  Décharge aux Administrateurs ; 
9.  Décharge au Réviseur. 
Considérant que les points précités sont de la compétence de l’Assemblée générale et ce 
conformément aux statuts de l'intercommunale du BEP Expansion Economique ; 
Considérant la crise sanitaire exceptionnelle liée au COVID-19 et la nécessité de prendre des mesures 
afin de limiter sa propagation ; 
Vu le Décret du Parlement wallon du 31 mars 2021 prolongeant jusqu'au 30 septembre 2021, les 
règles fixées dans les décrets du 1er octobre 2020 organisant la tenue des réunions des organes des 
pouvoirs locaux ; 
Considérant qu'en application de ce décret, à titre exceptionnel et en dérogation au Code de la 
Démocratie locale et de la Décentralisation, la simple transmission de la présente décision suffit à 
rapporter la proportion des votes intervenus au sein du Conseil communal ; 
Considérant qu'au regard à la crise sanitaire liée au COVID-19, les dispositions particulières qui sont 
d’application pour la tenue de cette Assemblée générale (Décret du 31 mars 2021) sont les suivantes : 
• 
La présence des délégués est FACULTATIVE ; 
• 
La délibération prise par le Conseil communal devra impérativement être transmise 
au BEP et expressément faire mention du choix opéré : 
     - Soit, aucun représentant ne sera présent à l'Assemblée générale ; 
     - Soit, deux délégués maximum seront présents et devront être désignés dans ladite délibération. 
• 
Au vu de ce qui précède, à titre exceptionnel, les cinq délégués à l’Assemblée ne seront 
donc pas convoqués. 
Le Conseil communal, 
Décide : 
  
Article 1er. D'approuver le procès-verbal de l’Assemblée Générale du 15 décembre 2020 à 
l'unanimité. 
Article 2. D'approuver le rapport d'Activités 2020 à l'unanimité. 
Article 3. D'approuver les Comptes 2020 à l'unanimité. 
Article 4. D'approuver le rapport du Réviseur à l'unanimité. 
Article 5. D'approuver le rapport de Rémunération établi en application de l'article L6421-1 du Code 
de la démocratie locale et de la décentralisation à l'unanimité. 
Article 6. D'approuver le rapport de Gestion 2020 à l'unanimité. 
Article 7. D'approuver le rapport spécifique de prises de participations à l'unanimité. 
Article 8. De donner décharge aux Administrateurs à l'unanimité. 
Article 9. De donner décharge au Réviseur à l'unanimité. 
Article 10. De se faire représenter lors de l'Assemblée générale ordinaire du BEP Expansion 
Economique qui se tiendra le mardi 22 juin 2021 par Monsieur Jean-Pierre SACRE. 
5 / 31 

Article 11. De notifier la présente délibération à Monsieur Sébastien TRIFFOY, Attaché au Secrétariat 
des Intercommunales - BEP - Bureau Économique de la Province de Namur à l'adresse mail suivante 
: xxx@xxx.xx 
Article 12. De charger la Direction générale du suivi du présent dossier. 
6. Intercommunalité - Assemblée générale ordinaire d'IDEFIN le 24 juin 2021 
Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation ; 
Considérant que la Commune de Jemeppe-sur-Sambre est affiliée à la Société Intercommunale BEP ; 
Considérant le courriel du 03 mai 2021 par lequel Monsieur Sébastien TRIFFOY, Attaché au Secrétariat 
des Intercommunales du BEP, sollicite que soit porté à l'ordre du jour de notre prochain Conseil 
communal l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire du BEP qui aura lieu le mardi 22 juin 2021 

Considérant qu’il convient de définir clairement le mandat qui sera confié aux délégués représentant la 
Commune à l'Assemblée générale ordinaire d'IDEFIN du 24 juin 2021 ; 
Considérant que les représentants de Jemeppe-sur-Sambre auprès de l'intercommunale IDEFIN sont 
Madame Mélanie RUTTEN ainsi que Messieurs Sébastien BOULANGER, José DELVAUX, Maxime LEBBE 
et Vincent VANROSSOMME ; 
Considérant que le Conseil communal doit se prononcer sur les points de l’ordre du jour de 
l'Assemblée générale ordinaire adressés par IDEFIN ; 
Considérant que les délégués rapportent à l’Assemblée générale, la proportion des votes intervenus au 
sein de leur Conseil ; 
Considérant que l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire portera sur : 
1.  Approbation du procès-verbal de l’Assemblée Générale du 10 décembre 2020 ; 
2.  Approbation du Rapport d'Activités 2020 ; 
3.  Approbation des Comptes 2020 ; 
4.  Rapport du Réviseur ; 
5.  Approbation du Rapport de Rémunération établi en application de l'article L6421-1 du Code 
de la démocratie locale et de la décentralisation  ; 
6.  Approbation du Rapport de Gestion 2020 ; 
7.  Approbation du Rapport Spécifique de prises de participations ; 
8.  Décharge aux Administrateurs ; 
9.  Décharge au Réviseur. 
Considérant que les points précités sont de la compétence de l’Assemblée générale et ce 
conformément aux statuts de l'intercommunale d'IDEFIN ; 
Considérant la crise sanitaire exceptionnelle liée au COVID-19 et la nécessité de prendre des mesures 
afin de limiter sa propagation ; 
Vu le Décret du Parlement wallon du 31 mars 2021 prolongeant jusqu'au 30 septembre 2021, les 
règles fixées dans les décrets du 1er octobre 2020 organisant la tenue des réunions des organes des 
pouvoirs locaux ; 
Considérant qu'en application de ce décret, à titre exceptionnel et en dérogation au Code de la 
Démocratie locale et de la Décentralisation, la simple transmission de la présente décision suffit à 
rapporter la proportion des votes intervenus au sein du Conseil communal ; 
Considérant qu'au regard à la crise sanitaire liée au COVID-19, les dispositions particulières qui sont 
d’application pour la tenue de cette Assemblée générale (Décret du 31 mars 2021) sont les suivantes : 
• 
La présence des délégués est FACULTATIVE ; 
• 
La délibération prise par le Conseil communal devra impérativement être transmise à 
IDEFIN et expressément faire mention du choix opéré : 
     - Soit, aucun représentant ne sera présent à l'Assemblée générale ; 
     - Soit, deux délégués maximum seront présents et devront être désignés dans ladite délibération. 
• 
Au vu de ce qui précède, à titre exceptionnel, les cinq délégués à l’Assemblée ne seront 
donc pas convoqués. 
Le Conseil communal, 
Décide : 
  
Article 1er. D'approuver le procès-verbal de l’Assemblée Générale du 15 décembre 2020 à 
l'unanimité. 
Article 2. D'approuver le rapport d'Activités 2020 à l'unanimité. 
Article 3. D'approuver les Comptes 2020à l'unanimité. 
Article 4. D'approuver le rapport du Réviseur à l'unanimité. 
Article 5. D'approuver le rapport de Rémunération établi en application de l'article L6421-1 du Code 
de la démocratie locale et de la décentralisation à l'unanimité. 
Article 6. D'approuver le rapport de Gestion 2020 à l'unanimité. 
6 / 31 

Article 7. D'approuver le rapport spécifique de prises de participations à l'unanimité. 
Article 8. D'approuver la désignation de Monsieur Laurent D’Altoe, en qualité de représentant 
syndical comme observateur au sein du Conseil d’administration en remplacement de Monsieur Guy 
Fays à l'unanimité. 
Article 9. De donner décharge aux Administrateurs à l'unanimité. 
Article 10. De donner décharge au Réviseur à l'unanimité. 
Article 11. De ne pas se faire représenter lors de l'Assemblée générale ordinaire d'IDEFIN qui se 
tiendra le jeudi 24 juin 2021. 
Article 12. De notifier la présente délibération à Monsieur Sébastien TRIFFOY, Attaché au Secrétariat 
des Intercommunales - BEP - Bureau Économique de la Province de Namur à l'adresse mail suivante 
: xxx@xxx.xx 
Article 13. De charger la Direction générale du suivi du présent dossier. 
7. Intercommunalité - Assemblée générale ordinaire d'IMIO du mardi 22 juin 2021 
Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation ; 
Considérant le courrier du 28 avril 2021 par lequel Madame Sandrine FRESNAULT, Assistante de 
Direction, par délégation pour le Conseil d'Administration d'IMIO, porte à la connaissance de 
l'Administration communale l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire d'IMIO qui se tiendra le 
mardi 22 juin 2021 à 17h00 en visioconférence ; 
Considérant que l’Assemblée générale du premier semestre doit avoir lieu, avant la fin du mois de juin 
conformément à l’article L1523-13 – paragraphe 4 du Code de la démocratie locale et de la 
décentralisation ; 
Considérant qu’il convient de définir clairement le mandat qui sera confié aux délégués représentant la 
Commune à l'Assemblée générale ordinaire de l'intercommunale IMIO du 22 juin 2021 ; 
Considérant que les représentants de Jemeppe-sur-Sambre auprès de l'intercommunale IMIO sont 
Danielle VANDECASSYE, Thomas LAMBERT, José DELVAUX, Jean-Pierre SACRE et Christophe 
SEVENANTS ; 
Considérant que le Conseil communal doit se prononcer sur les points de l’ordre du jour de 
l'Assemblée générale ordinaire adressés par l'intercommunale IMIO ; 
Considérant que les délégués rapportent à l’Assemblée générale, la proportion des votes intervenus au 
sein de leur Conseil ; 
Considérant que l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire portera sur : 
1. Présentation du rapport de gestion du Conseil d'Administration ; 
2. Présentation du rapport du Collège des contrôleurs aux comptes ; 
3. Présentation et approbation des comptes 2020 ; 
4. Décharge aux administrateurs ; 
5. Décharge aux membres du collège des contrôleurs aux comptes ; 
6. Désignation d'un collège de 2 réviseurs pour les années 2021-2023. 
Vu le Décret du Parlement wallon du 31 mars 2021 prolongeant jusqu'au 30 septembre 2021, les 
règles fixées dans les décrets du 1er octobre 2020 organisant la tenue des réunions des organes des 
pouvoirs locaux ; 
Considérant qu'en application de ce décret, à titre exceptionnel et en dérogation au Code de la 
Démocratie locale et de la Décentralisation, la simple transmission de la présente décision suffit à 
rapporter la proportion des votes intervenus au sein du Conseil communal ; 
Considérant que les points précités sont de la compétence de l’Assemblée Générale et ce 
conformément aux statuts de l'intercommunale IMIO ; 
Le Conseil communal, 
Décide 
  
Article 1er. D'acter la présentation du rapport de gestion du Conseil d'Administration. 
Article 2. D'acter le rapport du Collège des contrôleurs aux comptes. 
Article 3. D'approuver les comptes 2020 à l'unanimité. 
Article 4. De donner décharge aux administrateurs à l'unanimité. 
Article 5. De donner décharge aux membres du collège des contrôleurs aux comptes à l'unanimité. 
Article 6. De désigner un collège de deux réviseurs pour les années 2021-2023 à l'unanimité. 
Article 7. De charger ses délégués à cette assemblée de se conformer à la volonté telle qu'elle est 
exprimée dans la présente délibération. 
Article 8. De notifier la présente délibération à Madame Sandrine FRESNAULT, Assistante de 
Direction de l'intercommunale IMIO par courriel à l'adresse suivante : xxxxxxxx@xxxx.xx 
Article 9. De charger la Direction générale du suivi du présent dossier. 
8. Intercommunalité - Assemblées générales extraordinaire et ordinaire d'IMAJE du 14 
juin 2021 

7 / 31 

Vu le Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation, notamment les articles L1512-3 et 
L1523-1 et suivants ; 
Considérant le courriel du 07 mai 2021 par lequel Madame Valérie BOULANGER, Secrétaire auprès de 
l'intercommunale IMAJE, porte à la connaissance de l'Administration communale l'ordre du jour des 
Assemblées générales ordinaire et extraordinaire d'IMAJE qui se tiendront le lundi 14 juin 2021 à 
18h00 en visioconférence ; 
Considérant qu’il convient de définir clairement le mandat qui sera confié aux délégués représentant la 
Commune à l’Assemblée générale ordinaire d'IMAJE du lundi 14 juin 2021 ; 
Considérant que les représentants de Jemeppe-sur-Sambre auprès d'IMAJE sont Mesdames Stéphanie 
THORON, Dominique VANDAM, Sylvianne MAES, Mélanie RUTTEN ainsi que Monsieur Jean-Louis 
GLORIEUX ; 
Considérant que le Conseil doit se prononcer sur les points de l’ordre du jour desdites Assemblées 
générales ; 
Considérant que les délégués rapportent aux Assemblées générales, la proportion des votes 
intervenus au sein de leur Conseil ; 
Considérant que l’ordre du jour de l’Assemblée générale ordinaire d'IMAJE porte sur : 
1) Statuts : modifications relatives au passage en intercommunale pure et mise en conformité 
par rapport au Code des Sociétés et Associations et au Code de Démocratie locale : approbation. 
Considérant que les points précités sont de la compétence de l'Assemblée générale ordinaire et ce 
conformément aux statuts d'IMAJE ; 
Considérant que l'ordre du jour de l'Assemblée générale extraordinaire d'IMAJE porte sur : 
1) Rapports de rémunérations pour l’année 2020 ; 
2) Rapports d’activités 2020 (IMAJE, Le Lien, Ecoute-Enfants et L’Enjeu) ; 
3) Rapport de gestion 2020 ; 
4) Approbation des comptes et bilan 2020 ; 
5) Rapport du Commissaire Réviseur ; 
6) Décharge au Commissaire Réviseur ; 
7) Décharge aux administrateurs ; 
8) Démissions et désignations de représentants à l’AG ; 
9)Approbation du PV de l’Assemblée générale du 14/12/2020. 
Considérant que les points précités sont de la compétence de l'Assemblée générale extaordinaire et ce 
conformément aux statuts d'IMAJE ; 
Considérant la crise sanitaire exceptionnelle liée au Covid-19 et à la nécessité de prendre des mesures 
afin de limiter sa propagation ; 
Vu le Décret du Parlement wallon du 31 mars 2021 prolongeant jusqu'au 30 septembre 2021, les 
règles fixées dans les décrets du 1er octobre 2020 organisant la tenue des réunions des organes des 
pouvoirs locaux ; 
Considérant qu'en application de ce décret, à titre exceptionnel et en dérogation au Code de la 
Démocratie locale et de la Décentralisation, la simple transmission de la présente décision suffit à 
rapporter la proportion des votes intervenus au sein du Conseil communal ; 
Considérant que l'intercommunale IMAJE informe de la faculté donnée à la Commune : 
• 
de ne pas se faire représenter lors de ladite Assemblée Générale ; 
• 
de se faire représenter lors de ladite Assemblée Générale et de désigner pour ce faire un 
seul délégué ; 
Considérant que le choix opéré par la Commune doit expressément figurer dans la présente décision ; 
Le Conseil communal 
Décide 
  
Article 1. D'approuver l'ordre du jour de l’Assemblée générale ordinaire d'IMAJE portant sur 
les modifications du statut relatives au passage en intercommunale pure et mise en conformité par 
rapport au Code des Sociétés et Associations et au Code de Démocratie locale à l'unanimité. 
Article 2. D'approuver l'ordre du jour de l'Assemblée générale extraordinaire d'IMAJE portant sur : 
• 
l'approbation des rapports de rémunérations pour l'année 2020 à à l'unanimité. 
• 
l'approbation des rapports d'activités 2020 (IMAJE - Le Lien - Ecoute-Enfants - MIIF) à 
l'unanimité. 
• 
l'approbation du rapport de gestion 2020 à l'unanimité. 
• 
l'approbation des Comptes et Bilan 2020 à l'unanimité. 
• 
l'approbation du rapport du Commissaire Réviseur à l'unanimité. 
• 
la décharge au Commissaire Réviseur à l'unanimité. 
• 
la décharge aux Administrateurs à l'unanimité. 
• 
l'approbation des démissions et des désignations de représentants à l'Assemblée générale à 
l'unanimité. 
8 / 31 

• 
l'approbation du procès-verbal de l'Assemblée générale du 17 décembre 2020 à l'unanimité. 
Article 3. De ne pas se faire représenter lors de l'Assemblée générale ordinaire du 14 juin 2021. 
Article 4. De notifier la présente délibération à Madame Valérie BOULANGER, en charge du 
secrétariat de Monsieur Lionel NAOME, Président d'IMAJE. 
9. Intercommunalité - Assemblée générale ordinaire de l'INASEP du 21 juin 2021 
Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation ; 
Considérant que la Commune de Jemeppe-sur-Sambre est affiliée à l'Intercommunale Namuroise de 
Services Publics (INASEP) ; 
Considérant le courriel du 30 avril 2021 par lequel Monsieur Didier HELLIN, Directeur général de 
l'INASEP, par délégation du Président de l'INASEP, Monsieur Luc DELIRE, porte à la connaissance de 
l'Administration communale l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire de l'INASEP qui se 
tiendra le mercredi 23 juin 2021 à 17h30 en visioconférence ; 
Considérant qu’il convient de définir clairement le mandat qui sera confié aux délégués représentant la 
Commune à l'Assemblée générale extraordinaire de l'intercommunale INASEP du mercredi 23 juin 
2021 ; 
Considérant que les représentants de Jemeppe-sur-Sambre auprès de l'intercommunale INASEP sont 
Messieurs Jean-Luc EVRARD, Vincent VANROSSOMME et Michel GOBERT ainsi que Mesdames 
Dominique VANDAM et Muriel MINET ; 
Considérant que le Conseil communal doit se prononcer sur le point de l’ordre du jour de 
l'Assemblée générale extraordinaire adressé par l'intercommunale INASEP ; 
Considérant que les délégués rapportent à l’Assemblée générale, la proportion des votes intervenus au 
sein de leur Conseil ; 
Considérant que l'ordre du jour de l'Assemblée générale extraordinaire portera sur : 
1.  Présentation du rapport annuel de gestion sur l'exercice 2020 
2.  Présentation du bilan, du rapport du Collège des contrôleurs aux comptes (réviseur), du 
rapport annuel du Comité de rémunération et proposition d'approbation des comptes 
arrêtés au 31/12/20 et de l'affectation des résultats 2020 
3.  Décharge aux Administrateurs 
4.  Décharge au Collège des contrôleurs aux comptes 
5.  Composition du Conseil d'administration, groupe des observateurs pour le personnel 
(remplacement) 
6.  Contrôle par l'Assemblée générale du respect de l'obligation des administrateurs de 
s'informer et de se former en continu 
7.  Rapport spécifique sur les prises de participation 
Considérant que les points précités sont de la compétence de l’Assemblée générale et ce 
conformément aux statuts de l'intercommunale INASEP ; 
Vu le Décret du Parlement wallon du 31 mars 2021 prolongeant jusqu'au 30 septembre 2021, les 
règles fixées dans les décrets du 1er octobre 2020 organisant la tenue des réunions des organes des 
pouvoirs locaux ; 
Considérant qu'en application de ce décret, à titre exceptionnel et en dérogation au Code de la 
Démocratie locale et de la Décentralisation, la simple transmission de la présente décision suffit à 
rapporter la proportion des votes intervenus au sein du Conseil communal ; 
Considérant qu'il est également indispensable de transmettre à l'INASEP cette délibération avant la 
date de l'Assemblée générale ; 
Considérant qu'il est toutefois précisé que le nombre de participants à la visioconférence sera limité 
pour des raisons techniques ; 
Considérant qu'il est également demandé à l'Administration communale de communiquer dès que 
possible l'identité de son représentant et surtout, de transmettre ses coordonnées de courrier 
électronique par mail via le formulaire ci-annexé, et ce, même si la désignation en qualité de 
représentant de l'Administration a déjà été communiquée antérieurement. 
Le Conseil communal, 
Décide : 
  
Article 1er. D'approuver la présentation du rapport annuel de gestion sur l'exercice 2020 à 
l'unanimité. 
Article 2. D'approuver la présentation du bilan, du rapport du Collège des contrôleurs aux comptes 
(réviseur), du rapport annuel du Comité de rémunération et la proposition d'approbation des comptes 
arrêtés au 31 décembre 2020 et de l'affectation des résultats 2020 à l'unanimité. 
Article 3. De donner décharge aux Administrateurs à l'unanimité. 
Article 4. De donner décharge au Collège des contrôleurs aux comptes à l'unanimité. 
9 / 31 

Article 5. D'approuver la composition du Conseil d'administration et du groupe des observateurs pour 
le personnel (remplacement) à l'unanimité. 
Article 6. D'approuver le contrôle par l'Assemblée générale du respect de l'obligation des 
administrateurs de s'informer et de se former en continu à l'unanimité. 
Article 7. D'approuver le rapport spécifique sur les prises de participation à l'unanimité. 
Article 8. De ne pas se faire représenter lors de l'Assemblée générale extraordinaire de l'INASEP qui 
se tiendra le mercredi 23 juin 2021 à 17h30 en visioconférence. 
Article 9. De notifier la présente délibération à Madame Martine POCHET, Secrétaire des 
Instances INASEP, à l'adresse mail suivante : xxxxxxx.xxxxxx@xxxxxx.xx 
Article 10. De charger la Direction générale du suivi du présent dossier. 
10. Intercommunalité - Assemblée générale d'ORES Assets du 17 juin 2021 
Vu  le  Code  de  la  Démocratie  Locale  et  de  la  Décentralisation  (CDLD)  et  spécialement  les  articles 
L1122-19  et  L11122-20  relatifs  aux  réunions  et  délibérations  des  Conseils  communaux  et  l’article 
L1122-30 relatif aux attributions du Conseil communal ; 
Vu  les  articles  L1523-11  à  L1523-14  du  même  code  relatifs  aux  Assemblées  générales  des 
intercommunales ; 
Considérant l’affiliation de la commune/ville à l’intercommunale ORES Assets ; 
Considérant que la commune a été convoquée à participer à l’Assemblée générale du 17 juin 2021 par 
courrier daté du 12 mai 2021 ; 
Vu les statuts de l’intercommunale ORES Assets ; 
Compte tenu de la pandémie liée au COVID-19 et des mesures exceptionnelles et recommandations 
des autorités ; 
Considérant le Décret wallon du 1er avril 2021 organisant jusqu’au 30 septembre 2021 la tenue des 
réunions des organes des intercommunales ; 
Considérant les points portés à l’ordre du jour de la susdite Assemblée ; 
Considérant que la commune souhaite jouer pleinement son rôle d’associé dans l’intercommunale ; 
Que  dans  cet  esprit,  il  importe  que  le  Conseil  communal  exprime  sa  position  à  l’égard  des  points 
portés à l’ordre du jour de l’Assemblée générale ; 
Considérant que la Commune de Jemeppe-sur-Sambre a la possibilité de ne pas se faire représenter 
et  demande  à  ORES  Assets  de  comptabiliser  son  vote  dans  les  quorums  –  présence  et  vote  – 
conformément au Décret wallon du 1er avril 2021 susvisé ; 
Qu’il convient, en effet, de limiter les risques de propagation du virus en évitant autant que possible 
les rassemblements ; 
Le Conseil communal, 
Décide 
  
Article 1er. Que, dans le contexte exceptionnel de pandémie, la Commune ne sera pas 
physiquement représentée
 à l’Assemblée générale d’ORES Assets du 17 juin 2021 et transmet 
l’expression des votes de son Conseil aux fins de comptabilisation dans les quorums de présence et de 
vote de ladite Assemblée. 
Article 2. D’approuver aux majorités suivantes, les points inscrits à l’ordre du jour de l’Assemblée 
générale du 17 juin 2021 de l’intercommunale ORES Assets à savoir : 
  
▪ 
Point  1  -  Présentation  du  rapport  annuel  2020  –  en  ce  compris  le  rapport  de 
rémunération
 
  
▪ 
Point 2 – Comptes annuels arrêtés au 31 décembre 2020 
◦ 
Présentation des comptes, du rapport de gestion, des règles d’évaluation y afférentes 
ainsi que du rapport de prises de participation ; 
◦ 
Présentation du rapport du réviseur ; 
◦ 
Approbation  des  comptes  statutaires  d’ORES  Assets arrêtés  au  31 décembre 2020  et 
de l’affectation du résultat  à l'unanimité. 
  
▪ 
Point  3  –  Décharge  aux  administrateurs  pour  l’exercice  de  leur  mandat 
pour l’année 2020 à l'unanimité. 
  
▪ 
Point  4  –  Décharge  au  réviseur  pour  l’exercice  de  son  mandat  pour  l’année 
2020 à l'unanimité. 
  
▪ 
Point 5 - Actualisation de l’annexe 1 des statuts – Liste des associés à l'unanimité. 
  
10 / 31 

La Commune de Jemeppe-sur-Sambre reconnait avoir pris connaissance de tous les documents 
qui devaient être mis à disposition dans le cadre de cette procédure décisionnelle. 
  
Article 2. De charger le Collège communal de veiller à l’exécution de la présente délibération. 
Article  3.  De  notifier  la  présente délibération  contenant  le  mandat  impératif  et  le  vote  de  la 
Commune  de  Jemeppe-sur-Sambre au  Secrétariat  d’ORES  Assets  au  plus  tard  le  14  juin  2021  à 
l’adresse suivante : xxxxxxxxxxxxxxxxxxx@xxxx.xx. 
11. Intercommunalité - Assemblée générale ordinaire de l'O.T.W. du 09 juin 2021 
Vu le Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation ; 
Considérant le courrier du 10 mai 2021 par lequel Monsieur Henry-Jean GATHON, Président de 
l'O.T.W. (Opérateur de Transport de Wallonie) porte à la connaissance de l'Administration communale 
l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire de l'O.T.W. qui aura lieu le mercredi 09 juin 2021 à 
11h00 en visioconférence compte tenu des règles sanitaires en vigueur dans le cadre de la pandémie 
COVID-19 ; 
Considérant qu’il convient de définir clairement le mandat qui sera confié au délégué représentant la 
Commune à l'Assemblée générale ordinaire de l'O.T.W. du 09 juin 2021 ; 
Considérant que le représentant de Jemeppe-sur-Sambre auprès de l'O.T.W. est Madame Eloïse 
DOUMONT ; 
Considérant que le Conseil communal doit se prononcer sur les points de l’ordre du jour de cette 
Assemblée générale; 
Considérant que le délégué rapporte à l’Assemblée générale, la proportion des votes intervenus au 
sein de son Conseil ; 
Considérant que l'attention de Madame DOUMONT est attirée sur le fait qu'elle doit impérativement 
s'inscrire avant le 07 juin 2021 via le lien mentionné dans le courrier de convocation ; 
Considérant que l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire portera sur : 
1.  Rapport du Conseil d'Administration ; 
2.  Rapport du Collège des Commissaires aux comptes ; 
3.  Approbation des comptes annuels de l'Opérateur de Transport de Wallonie arrêtés au 31 
décembre 2020 ; 
4.  Affectation du résultat ; 
5.  Décharge aux Administrateurs de l'Opérateur de Transport de Wallonie ; 
6.  Décharge aux Commissaires aux comptes. 
Vu le Décret du Parlement wallon du 31 mars 2021 prolongeant jusqu'au 30 septembre 2021, les 
règles fixées dans les décrets du 1er octobre 2020 organisant la tenue des réunions des organes des 
pouvoirs locaux ; 
Considérant qu'en application de ce décret, à titre exceptionnel et en dérogation au Code de la 
Démocratie locale et de la Décentralisation, la simple transmission de la présente décision suffit à 
rapporter la proportion des votes intervenus au sein du Conseil communal ; 
Considérant que les point précités sont de la compétence de l’Assemblée générale et ce 
conformément aux statuts de l'O.T.W. ; 
Le Conseil communal 
Décide 
  
Article 1er. D'approuver le rapport du Conseil d'Administration à l'unanimité. 
Article 2. D'approuver le rapport du Collège des Commissaires aux comptesà l'unanimité. 
Article 3. D'approuver les comptes annuels de l'Opérateur de Transport de Wallonie arrêtés au 31 
décembre 2020 à l'unanimité. 
Article 4. D'approuver l'affectation du résultat à l'unanimité. 
Article 5. De donner décharge aux Administrateurs de l'Opérateur de Transport de Wallonie à 
l'unanimité. 
Article 6. De donner décharge aux Commissaires aux comptes à l'unanimité. 
Article 7. De charger son délégué à cette Assemblée générale de se conformer à la volonté telle 
qu'elle est exprimée dans la présente délibération. 
Article 8. De transmettre la présente délibération à Monsieur Henry-Jean GATHON, Président de 
l'O.T.W. 
  
12. Intercommunalité - Assemblée générale ordinaire de Sambr'Habitat du 05 juin 2021 
Vu le Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation, notamment les articles L1512-3 et 
L1523-1 et suivants ; 
11 / 31 

Considérant le courrier du 05 mai 2021 par lequel Madame ODDIE, Directrice Gérante et Monsieur 
JEANTOT, Président de Sambr'habitat sollicitent que soit porté à la connaissance du Conseil communal 
l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire de Sambr'Habitat qui aura lieu le samedi 05 juin 
2021 à 11h00 en leurs locaux, sis rue Pré des Haz, 23 à 5060 Tamines.; 
Considérant qu’il convient donc de définir clairement le mandat qui sera confié aux délégués 
représentant la Commune à l’Assemblée générale Ordinaire de Sambr'Habitat du samedi 05 juin 
2021 ; 
Considérant que les représentants de Jemeppe-sur-Sambre auprès de Sambr'Habitat sont Mesdames 
Sylvianne MAES, Dominique VANDAM et Danielle VANDECASSYE ; 
Considérant que le Conseil doit se prononcer sur les points de l’ordre du jour de 
ladite Assemblée générale ; 
Considérant que les délégués rapportent à l'Assemblée générale, la proportion des votes intervenus au 
sein de leur Conseil ; 
Considérant que l’ordre du jour de l’Assemblée générale Ordinaire de Sambr'Habitat porte sur : 
1.  Rapport de rémunération 
2.  Rapport de gestion du Conseil d'Administration; 
3.  Rapport du commissaire-réviseur; 
4.  Approbation des comptes annuels 2020; 
5.  Affectation du résultat; 
6.  Décharge aux administrateurs; 
7.  Décharge au commissaire-réviseur; 
8.  Désignation d'administrateur(s) (Monsieur LEBRUN en remplacement de Monsieur HANCE 
par décision du Conseil communal de Jemeppe-sur-Sambre du31 août 2020) 
9.  Rapport 2019 du Commissaire SWL 
10.  Fixation des émoluments du Président et du Vice-Président 
Considérant que les points précités sont de la compétence de l'Assemblée générale Ordinaire et ce 
conformément aux statuts de Sambr'Habitat ; 
Le Conseil communal 
Décide 
  
Article 1. D'approuver le rapport de rémunération à l'unanimité. 
Article 2. D'approuver le rapport de gestion du Conseil d'Administration à l'unanimité. 
Article 3. D'approuver le rapport du Commissaire Réviseur à l'unanimité. 
Article 4. D'approuver les Comptes annuels 2020 à l'unanimité. 
Article 5. D'approuver l'affectation du résultat à l'unanimité. 
Article 6. De donner décharge aux Administrateurs à l'unanimité. 
Article 7. De donner décharge au Commissaire Réviseur à l'unanimité. 
Article 8. D'approuver la désignation d'administrateur(s) à l'unanimité. 
Article 9. D'approuver le rapport 2019 du Commisssaire SWL à l'unanimité. 
Article 10. D'approuver la fixation des émoluments du Président et du Vice-Président à l'unanimité. 
Article 11. De charger ses délégués à cette assemblée de se conformer à la volonté telle qu'elle est 
exprimée dans la présente délibération. 
Article 12. De notifier la présente délibération à Madame DEBLIER, gestionnaire du dossier auprès 
de Sambr'Habitat. 
13. Intercommunalité - Assemblée générale extraordinaire de La Terrienne du Crédit 
Social du 29 juin 2021 

Vu le Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation, notamment les articles L1512-3 et 
L1523-1 et suivants ; 
Considérant le courrier du 12 mai 2021 par lequel, Madame Martine FONDAIRE, Directrice gérante et 
Madame Catherine COLLARD, Vice-Présidente de La Terrienne du Crédit Social, portent à la 
connaissance de l'Administration communale l'ordre du jour de l'Assemblée générale extraordinaire de 
La Terrienne du Crédit Social qui aura lieu le mardi 29 juin 2021 à 17h00  en les salles "namuroises" 
et "luxembourgeoises" de l'Espace UCM, Chaussée de Marche, 637 à 5100 Wierde; 
Considérant qu’il convient de définir clairement le mandat qui sera confié aux délégués représentant la 
Commune à l’Assemblée générale ordinaire de La Terrienne du Crédit Social du mercredi 02 
septembre 2020 ; 
Considérant que le représentant de Jemeppe-sur-Sambre auprès de La Terrienne du Crédit social est 
Madame Dominique VANDAM ; 
Considérant que le Conseil doit se prononcer sur les points de l’ordre du jour de ladite Assemblée 
générale adressés par La Terrienne du Crédit Social ; 
12 / 31 

Considérant que les délégués rapportent à l'Assemblée générale, la proportion des votes intervenus au 
sein de leur Conseil ; 
Considérant que cette assemblée générale extraordinaire portera sur la fusion par absorption de la 
Terrienne du Crédit social par la SC "La Terrienne du Luxembourg" avec comme point à l'ordre du jour 

1.  Approbation des rapports et déclarations préalables à la fusion ; 
2.  Approbation de la fusion par absorption de la Terrienne du Crédit social par la SC "La 
Terrienne du Luxembourg"; 
3.  Comptes annuels ; 
4.  Octroi de pouvoirs à deux administrateurs. 
Considérant que les points précités sont de la compétence de l'Assemblée générale extraordinaire et 
ce conformément aux statuts de La Terrienne du Crédit Social ; 
Le Conseil communal 
Décide 
  
Article 1er.  D'approuver les rapports et déclarations préalables à la fusion à l'unanimité. 
Article 2. D'approuver la fusion par absorption de la Terrienne du Crédit social par la SC "La 
Terrienne du Luxembourg" à l'unanimité. 
Article 3. D'approuver les comptes annuels et les modalités d'établissement de l'exercice en cours à 
l'unanimité. 
Article 4. De donner décharges aux administrateurs et commissaires de la société absorbée à 
l'unanimité. 
Article 5. De conférer tous pouvoirs à deux administrateurs agissant conjointement et avec possibilité 
de subdélégation, aux fins de procéder à l'exécution et à la constatation des résolutions à prendre sur 
les objets liés à la fusion par absorption à l'unanimité. 
Article 6. De charger sa déléguée à cette assemblée de se conformer à la volonté telle qu'elle est 
exprimée dans la présente délibération. 
Article 7. De notifier la présente délibération à Madame Martine FONDAIRE, Directrice gérante et 
Madame Catherine COLLARD, Vice-Présidente de La Terrienne du Crédit Social. 
  
14. Intercommunalité - Assemblée générale de l'UVCW du 03 juin 2021 
Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation ; 
Considérant que la Commune de Jemeppe-sur-Sambre est affiliée à l'asbl Union des Villes et 
Communes de Wallonie ; 
Considérant le courrier du 27 avril 2021 par lequel, Madame Michèle BOVERIE, Secrétaire générale et 
Monsieur Maxime DAYE, Président de l'Union des Villes et Communes de Wallonie, porte à la 
connaissance de l'Administration communale l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire de 
l'UVCW qui se tiendra le jeudi 03 juin 2021 à 17h00 en visioconférence ; 
Considérant qu’il convient de définir clairement le mandat qui sera confié au délégué représentant la 
Commune à l'Assemblée générale ordinaire de l'UVCW du 03 juin 2021 ; 
Considérant que le représentants de Jemeppe-sur-Sambre auprès l'asbl Union des Villes et Communes 
de Wallonie est Monsieur Thomas LAMBERT ; 
Considérant que le Conseil communal doit se prononcer sur les points de l’ordre du jour de 
l'Assemblée générale ordinaire adressés par l'UVCW ; 
Considérant que le délégué rapporte à l’Assemblée générale, la proportion des votes intervenus au 
sein de son Conseil ; 
Considérant que l'ordre du jour de l'Assemblée générale ordinaire portera sur : 
1. Rapport d'activités - Coup d'oeil sur l'année communale 2020 et sur demain : le choix 
de la résilience, par Maxime DAYE, Président de l'Union des Villes et Communes de 
Wallonie ; 
2. Approbation des comptes : 
• 
Comptes 2020 ; 
• 
Présentation - Rapport du Commissaire (Thierry LEJUSTE, RSM, Réviseur d'entreprises) ; 
• 
Décharge aux Administrateurs et au Commissaire ; 
• 
Budget 2021. 
3. Remplacement d'Administrateurs. 
onsidérant que les points précités sont de la compétence de l’Assemblée générale et ce conformément 
aux statuts de l'asbl UVCW ; 
Considérant la crise sanitaire exceptionnelle liée au COVID-19 et la nécessité de prendre des mesures 
afin de limiter sa propagation ; 
13 / 31 

Vu le Décret du Parlement wallon du 31 mars 2021 prolongeant jusqu'au 30 septembre 2021, les 
règles fixées dans les décrets du 1er octobre 2020 organisant la tenue des réunions des organes des 
pouvoirs locaux ; 
Considérant qu'en application de ce décret, à titre exceptionnel et en dérogation au Code de la 
Démocratie locale et de la Décentralisation, la simple transmission de la présente décision suffit à 
rapporter la proportion des votes intervenus au sein du Conseil communal ; 
Considérant que la tenue de l'Assemblée générale par visioconférence induit une organisation pratique 
trés précise et induit que l'inscription est obligatoire ce qui implique que le lien ZOOM ne sera envoyé 
qu'aux participants inscrits ; 
Considérant que les inscriptions seront clôturées le vendredi 28 mai 2021 ; 
Considérant que Monsieur Thomas LAMBERT a été informé par courrier séparé émanant de l'UVCW de 
ces modalité et qu'il lui revient donc de s'inscrire ; 
Le Conseil communal 
Décide 
  
Article 1er. D'approuver le rapport d'activités intitulé "Coup d'oeil sur l'année communale 2020 et sur 
demain : le choix de la résilience, par Maxime DAYE, Président de l'Union des Villes et Communes de 
Wallonie" à l'unanimité. 
Article 2. D'approuver les Comptes 2020 à l'unanimité. 
Article 3. D'approuver le rapport du Commissaire (Thierry LEJUSTE, RSM, Réviseur d'entreprises) à 
l'unanimité. 
Article 4. De donner décharge aux Administrateurs et au Commissaire à l'unanimité. 
Article 5. D'approuver le Budget 2021 à l'unanimité. 
Article 6. D'approuver le remplacement d'Administrateurs à l'unanimité. 
Article 7. De notifier la présente délibération à Madame Bénédicte DUJARDIN, Assitante de Direction 
auprès de l'UVCW à l'adresse mail suivante : xxxxxxxxx.xxxxxxxx@xxxx.xx 
Article 8. De charger la Direction générale du suivi du présent dossier. 
15. Sanctions administratives - Approbation de la nouvelle convention reposant sur le 
décret du 05 juin 2008 et désignation des quatre Fonctionnaires Sanctionnateurs 

Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation ; 
Vu la loi du 24 juin 1993 relative aux sanctions administratives communales ; 
Vu l'arrêté royal du 21 décembre 2013 fixant les conditions de qualification et d'indépendance 
du fonctionnaire chargé d'infliger l'amende administrative et la manière de percevoir les amendes en 
exécution de la loi relative aux sanctions administratives communales et en particulier l'article 1er §2 ; 
Vu la décision du Conseil communal du 20 juin 2013 approuvant le Règlement général de Police 
applicable sur le territoire jemeppois ; 
Vu la convention relative à la mise à disposition d'un fonctionnaire provincial en qualité de 
fonctionnaire sanctionnateur en application de la loi 24 juin 2013 relatives aux sanctions 
administratives communales adoptée par le Conseil communal en sa séance du 22 décembre 2015 ; 
Considérant que suite au Forum des Bourgmestres qui s'est tenu le 26 février dernier, Madame 
Dolores DEVAHIVE, Fonctionnaire Sanctionnateur provincial, sollicite, par son courriel du 29 avril 2021 
que deux nouvelles conventions en matière de sanctions administratives communales soit approuvées 
par le Conseil communal ; 
Considérant en effet qu'afin que le Bureau des amendes administratives puisse poursuivre ses 
missions au bénéfice de notre commune, il importe que le Conseil communal approuvela nouvelle 
convention sur base du décret du 5 juin 2008 (délinquance environnementale) et désigne les 
quatre Fonctionnaires Sanctionnateurs ; 
  
Le Conseil communal 
Décide à l'unanimité. 
  
Article 1er.  D'approuver la nouvelle convention sur base du décret du 05 juin 2008 afin que les 
Fonctionnaires Sanctionnaeurs provinciaux puissent poursuivre les infractions relative à la délinquance 
environnementale. 
Article 2. De désigner Madame Delphine WATTIEZ, fonctionnaire provinciale, en qualité 
de fonctionnaire chargée d'appliquer les amendes administratives prévues par le Réglement général 
de Police de la Commune de Jemeppe-sur-Sambre sur base du décret du 05 juin 2008. 
Article 3. De désigner Madame Dolores DEVAHIVE, fonctionnaire provinciale, en qualité 
de fonctionnaire sanctionnateur adjoint, chargée d'appliquer les amendes administratives prévues par 
le Réglement général de Police de la Commune de Jemeppe-sur-Sambre sur base du décret du 05 juin 
2008. 
14 / 31 

Article 4. De désigner Monsieur François BORGERS, fonctionnaire provincial, en qualité 
de fonctionnaire sanctionnateur adjoint, chargé d'appliquer les amendes administratives prévues par 
le Réglement général de Police de la Commune de Jemeppe-sur-Sambre sur base du décret du 05 juin 
2008. 
Article 5. De désigner Monsieur Philippe WATTIAUX, fonctionnaire provincial, en qualité 
de fonctionnaire sanctionnateur adjoint, chargé d'appliquer les amendes administratives prévues par 
le Réglement général de Police de la Commune de Jemeppe-sur-Sambre sur base du décret du 05 juin 
2008. 
Article 6.  De notifier la présente décision à : 
• 
Madame Delphine WATTIEZ, Fonctionnaire sanctionnateur 
• 
La Députation permanente du Conseil provincial de Namur 
• 
Monsieur le Procureur du Roi de Namur 
• 
Monsieur Frédéric HENRY, Chef de Corps f.f. de la zone monocommunale de Jemeppe-sur-
Sambre 
• 
Monsieur Jean-Louis DESCY, Directeur financier de la Commune de Jemeppe-sur-Sambre 
16. Sanctions administratives - Approbation de la nouvelle convention reposant sur la loi 
du 24 juin 2013 et désignation des quatre Fonctionnaires Sanctionnateurs 

Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation ; 
Vu la loi du 24 juin 1993 relative aux sanctions administratives communales ; 
Vu l'arrêté royal du 21 décembre 2013 fixant les conditions de qualification et d'indépendance 
du fonctionnaire chargé d'infliger l'amende administrative et la manière de percevoir les amendes en 
exécution de la loi relative aux sanctions administratives communales et en particulier l'article 1er §2 ; 
Vu la décision du Conseil communal du 20 juin 2013 approuvant le Règlement général de Police 
applicable sur le territoire jemeppois ; 
Vu la convention relative à la mise à disposition d'un fonctionnaire provincial en qualité de 
fonctionnaire sanctionnateur en application de la loi 24 juin 2013 relatives aux sanctions 
administratives communales adoptée par le Conseil communal en sa séance du 22 décembre 2015 ; 
Considérant que suite au Forum des Bourgmestres qui s'est tenu le 26 février dernier, Madame 
Dolores DEVAHIVE, Fonctionnaire Sanctionnateur provincial, sollicite, par son courriel du 29 avril 2021 
que deux nouvelles conventions en matière de sanctions administratives communales soit approuvées 
par le Conseil communal ; 
Considérant en effet qu'afin que le Bureau des amendes administratives puisse poursuivre ses 
missions au bénéfice de notre commune, il importe que le Conseil communal approuve la nouvelle 
convention sur base de la loi du 24 juin 2013 ( arrêts et stationnements illicites) et désigne les 
quatre Fonctionnaires Sanctionnateurs ; 
Le Conseil communal 
Décide à l'unanimité. 
  
Article 1er. D'approuver la nouvelle convention sur base de la loi du 24 juin 2013 afin que les 
Fonctionnaires Sanctionnaeurs provinciaux puissent poursuitre les infractions relative aux arrêts et aux 
stationnements illicites. 
Article 2. De désigner Madame Delphine WATTIEZ, fonctionnaire provinciale, en qualité 
de fonctionnaire chargée d'appliquer les amendes administratives prévues par le Réglement général 
de Police de la Commune de Jemeppe-sur-Sambre sur base de la loi du 24 juin 2013 relative aux 
sanctions administratives. 
Article 3. De désigner Madame Dolores DEVAHIVE, fonctionnaire provinciale, en qualité 
de fonctionnaire sanctionnateur adjoint, chargée d'appliquer les amendes administratives prévues par 
le Réglement général de Police de la Commune de Jemeppe-sur-Sambre sur base de la loi du 24 juin 
2013 relative aux sanctions administratives. 
Article 4. De désigner Monsieur François BORGERS, fonctionnaire provincial, en qualité 
de fonctionnaire sanctionnateur adjoint, chargé d'appliquer les amendes administratives prévues par 
le Réglement général de Police de la Commune de Jemeppe-sur-Sambre sur base de la loi du 24 juin 
2013 relative aux sanctions administratives. 
Article 5. De désigner Monsieur Philippe WATTIAUX, fonctionnaire provincial, en qualité 
de fonctionnaire sanctionnateur adjoint, chargé d'appliquer les amendes administratives prévues par 
le Réglement général de Police de la Commune de Jemeppe-sur-Sambre sur base de la loi du 24 juin 
2013 relative aux sanctions administratives. 
Article 6.  De notifier la présente décision à : 
• 
Madame Delphine WATTIEZ, Fonctionnaire sanctionnateur 
• 
La Députation permanente du Conseil provincial de Namur 
• 
Monsieur le Procureur du Roi de Namur 
15 / 31 

• 
Monsieur Frédéric HENRY, Chef de Corps f.f. de la zone monocommunale de Jemeppe-sur-
Sambre 
• 
Monsieur Jean-Louis DESCY, Directeur financier de la Commune de Jemeppe-sur-Sambre 
17. Finances - Vérification encaisse - information 
Vu le Décret du Conseil régional wallon du 29 janvier 2004 habilitant le Gouvernement à codifier la 
législation relative aux pouvoirs locaux ; 
Vu l'Arrêté du Gouvernement wallon du 22 avril 2004 portant codification de la législation relative aux 
pouvoirs locaux ; 
Vu le décret du Conseil régional wallon du 27 mai 2004 portant confirmation de l'arrêté du 
Gouvernement wallon du 22 avril 2004 portant codification de la législation relative aux pouvoirs 
locaux ; 
Vu l’article L 1124-42 du Code wallon de la Démocratie locale et de la Décentralisation ; 
Vu la Circulaire ministérielle du 14 juin 2016 relative aux finances communales ; 
Considérant la vérification opérée en semaine du 10 mai 2021 par Monsieur Thomas LAMBERT, 
Échevin des Finances (en l'absence de délégation expresse) et le procès-verbal dressé. 
  
Le Conseil communal, 
  
Article 1er. Prend acte du procès-verbal de vérification de l'encaisse communale. 
Article 2. Transmet le document visé à l'article 1er au Directeur financier pour suites voulues. 
Article 3. Charge la Direction financière du suivi du présent dossier. 
18. RH - Approbation de la description de fonction, des modalités de recrutement et de la 
composition du jury de sélection d'un ouvrier électricien 

Vu le code de la Démocratie locale et de la Décentralisation; 
Vu le loi du 03 juillet 1978 relative aux contrats de travail; 
Considérant que Monsieur Francis EVRARD, électricien communal arrive à la fin de sa carrière ; 
Considérant donc la nécessité d'initier une procédure de recrutement destinée à pourvoir le poste 
d'ouvrier électricien tout en conciliant une période durant laquelle les connaissances de Monsieur 
Francis EVRARD pourront être transmises ; 
Considérant le profil de fonction et le règlement de sélection annexés à la présente délibération 
afin de faire corps avec elle ; 
Considérant qu'il relève de la compétence du Conseil communal de marquer son accord quant au le 
profil de fonction et aux modalités de recrutement d'un ouvrier électricien ; 
La Bourgmestre présente le point. 
  
Monsieur  SEVENANTS  aimerait  savoir  quant  l’électricien  communal  en  fonction  va  prendre  sa 
pension. 
  
La Bourgmestre cède la parole au Directeur général afin qu’il réponde à la question. 
  
Le Directeur général communique l’information sollicitée. 
Le Conseil communal, 
Décide à l'unanimité 
  
Article 1er. De valider la description de fonction ainsi que les modalités de recrutement et la 
composition du jury de sélection d'un ouvrier électricien. 
Article 2. D'accorder le remboursement des frais de déplacement des membres extérieurs du jury sur 
base de l'indemnité kilométrique forfaitaire en vigueur. 
Article 3. De charger les services des Ressources humaines du suivi de la procédure. 
19. Environnement - Adhésion de la Commune de Jemeppe-sur-Sambre à l'Alliance 
Consigne 

Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation ; 
Vu  le  Plan  Stratégique  Transversal  et  l'objectif  stratégique  :  Être  une  commune  en  transition, 
respectueuse  de  son  environnement,  avec  comme  objectif  opérationnel  7.  Améliorer  la  propreté  de 
l'espace public par le biais d'actions spécifiques et la sensibilisation de la population ; 
Vu l’implication de la Commune de Jemeppe-sur-Sambre dans la démarche Zéro déchet depuis le 1er 
janvier 2021 ; 
16 / 31 

Vu  l’accord  de  Gouvernement  fédéral  du  30  septembre  2020  où  celui-ci  s’engage,  en  concertation 
avec les entités fédérées et le secteur concerné, à examiner « l’opportunité d’intégrer un système de 
consigne dans la redevance des emballages » ; 
Vu l’accord de Gouvernement wallon où celui-ci s’engage à défendre « la mise en œuvre progressive, 
à l’échelle de la Belgique, d’un système de consigne ou de prime de retour pour les canettes et les 
bouteilles  PET,  qui  soit  viable  économiquement,  efficace  et  qui  permette  d’obtenir  des  gains 
environnementaux et de propreté publique » ; 
Vu les expériences pilotes déjà menées dans 24 communes wallonnes (dont celle d’Anhée en Province 
de 
Namur) 
qui 

permis 
de 
collecter 
plus 
de 
2,5 
millions 
de 
canettes ; 
(https://www.bewapp.be/transversal/primeretour/) ; 
Considérant que les ressources de la Terre sont limitées et que le « meilleur » déchet est celui qui 
n’est pas produit ; 
Considérant  qu’il  est  de  notre  responsabilité  d’agir  en  tant  qu’autorité  publique  pour  lutter 
efficacement contre ces nuisances environnementales et visuelles dues aux déchets sauvages tel que 
les canettes et les bouteilles en plastique ; 
Considérant  que  la  problématique  des  déchets  sauvages  est  une  problématique  importante  pour 
l’ensemble des communes wallonne ;   
Considérant  que  les  opérations  « grands  nettoyage  de  printemps »  menées  en  Wallonie,  ainsi  qu’à 
Jemeppe-sur-Sambre,  ont  permis  de  ramasser  de  nombreuses  tonnes  de  déchets  sauvages, 
principalement le long des routes ; 
Considérant  l’impact  désastreux  de  ces  déchets  sauvages  pour  l’environnement  et  les  animaux  tant 
sauvages que domestiques que ce soit en termes de bien-être animal ou d’impact financier pour les 
propriétaires et les éleveurs ;   
Considérant  les  moyens  déjà  déployés  et  les  projets  en  cours  par  la  commune  de  Jemeppe-sur-
Sambre pour lutter contre la problématique des déchets ; 
Considérant  que  les  incivilités  relatives  aux  déchets  sauvages  représentent  un  coût  important  pour 
l’environnement, la société et les collectivités, en particulier les pouvoirs locaux chargés de la propreté 
publique de leurs territoires ; 
Considérant  que  le  système  de  la  consigne  sur  les  canettes  et  bouteilles  permettrait  d’améliorer  la 
propreté publique, de limiter l’impact sur l’environnement et la santé des animaux et de favoriser une 
économie circulaire ; 
Considérant  qu’il  existe  une  association  belgo-hollandaise,  « l’Alliance  pour  la  Consigne »,  qui 
regroupe des Communes et diverses associations partenaires qui demandent : 
• 
Une solution structurelle pour la pollution par les bouteilles en plastique et les canettes dans 
les rues, les bords de la route, les plages, les rivières et les mers ; 
• 
Une solution équitable et honnête, qui enlève les coûts des citoyens et communes, et rend 
les producteurs davantage responsables pour les déchets ; 
• 
Un modèle de gestion des matières premières qui est véritablement circulaire ; 
Considérant que l’Alliance pour la consigne demande en conséquence aux gouvernements des régions 
belges de Flandre, de Bruxelles et de Wallonie d'introduire le système de consigne pour les canettes 
de boissons et les grandes et petites bouteilles de boissons en plastique ; 
Considérant qu’aux Pays-Bas et en Belgique, 1075 associations et pouvoirs locaux ont déjà adhéré à 
l’Alliance pour la consigne ; 
Sur proposition du groupe JEM [et avec le soutien des groupes PEPS, Liste du Mayeur et DEFI] 
Madame DOUMONT présente le point. 
  
Monsieur  SEVENANTS  s’exprime  au  nom  du  groupe  PEPS  et  souhaite  intervenir  de  façon 
constructive. 
  
« Nous n’avons aucune critique, mais ils nous semblent pertinent d’avoir une réflexion à avoir sur 
ce projet » dit-il. 
  
« Nous savons qu’en Allemagne c’est un succès, qu’en Hollande c’est mitigé et que de nombreuses 
communes  y  adhèrent,  mais  j’attire  l’attention  du  Directeur  général,  du  Directeur  financier,  de 
l’Echevin des finances et de l’Echevine de l’Environnement. Il faudra vérifier l’impact que cela aura 
au niveau du coût vérité. J’attire l’attention de la Commune afin d’anticiper ce problème avant la 
mise  en  œuvre.  Il  ne  faudrait  pas  que  ceux  qui  recyclent  paient  deux  fois.  Il  faudra  être  très 
attentif au regard de ce que le bep va demander dans ce cadre » ajoute-t-il. 
  
Il  poursuit  son  intervention  en  questionnant  le  Collège  communal  quant  à  l’implantation  des 
infrastructures  ad  hoc.  « Où  allons-nous  les  mettre ?  Combien  en  faut-il ?  Quand  faut-il  les 
placer ? » questionne-t-il. 
17 / 31 

  
Il attire également l’attention sur le fait qu’il faudra tenir compte du travail réalisé par nos ouvriers 
communaux  également.  « Il  faudra  émettre  des  codes,  des  rentrées  et  voir  comment  cela  va 
impacter notre budget et le coût vérité. » met-il en garde. 
  
« Quand  il  faudra  prendre  une  décision,  nous  serons  plus  fort  si  nous  en  avons  parler  avant. » 
estime-t-il. 
  
Il ajoute qu’il va falloir informer clairement la population par un affichage à plusieurs endroits et 
pas uniquement via les publications communales. « Il conviendra donc d’organiser une campagne 
d’affichage. » dit-il avant d’ajouter  « il faudra être attentif au message qui va être donné ; on a 
placé des filets par endroits. Sont-ils encore justifiés ? Faut-il les enlever ? ». 
  
« Madame DOUMONT en parlera sans doute lors d’une prochaine Commission. C’est positif pour 
notre commune, mais quand des groupements extérieurs vont gérer cela il faudra être attentif à 
l’impact financier pour le citoyen et être attentif à notre plan de communication. » conclut-il 
  
Monsieur  LAMBERT  souhaite  saluer  le  travail  colossal  qui  a  été  réalisé  au  niveau  de  la 
communication communale. « A chaque fois qu’un dossier le permet, le travail de communication 
est de qualité. Je rassure donc Monsieur SEVENANTS en ce qui concerne cet aspect. » dit-il. 
  
Madame  DOUMONT  indique  rejoindre  totalement  Monsieur  SEVENANTS  quant  à  la  réflexion 
globale à mener. 
  
Monsieur SEVENANTS estime qu’il faudrait une communication spécifique sur le recyclage car ce 
changement est important. 
  
Monsieur  LAMBERT  indique  que  le  service  Communication  peut  communiquer  de  manière 
spécifique le cas échéant. 
  
Monsieur  BOULANGER  veut  souligner  qu’il  est  plus  que  probable  que  le  BEP  réalise  sa  propre 
communication 
  
Le Conseil communal 
Décide à l'unanimité 
  
Article 1. De rejoindre l’Alliance de la Consigne pour marquer le soutien de la commune de Jemeppe-
sur-Sambre  au  projet  d’une  consigne  sur  les  canettes  et  les  bouteilles  en  plastique,  qui  soit  viable 
économiquement. 
Article 2 : De Demander au Gouvernement wallon d’avancer rapidement dans les études et la mise 
en œuvre d’un système de consigne sur les canettes et P.E.T. 
Article 3. De charger la Direction générale de transmettre cette décision aux Gouvernements régional 
et fédéral. 
Article 4. De charger Madame Florence VAN DAMME, Éco-conseillère, du suivi du présent dossier. 
  
20. Enfance - Plaines de vacances - Convention avec l’Athénée Royal Baudouin Ier pour 
l’occupation des locaux lors du congé du mois de juillet 2021 - Approbation 

Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation en vigueur et plus particulièrement son 
article L.1122-30 ; 
Considérant que dans le cadre de l'organisation des plaines 2021 et notamment celle du 
mois de juillet, l'Athénée Royal Baudouin Ier, suite à la sollicitation de l'Administration communale, a 
accepté de mettre à disposition ses locaux du 05 au 30 juillet 2021; 
Considérant que les locaux occupés étaient les blocs A et C du bâtiment central, les Portakabin 
« section des primaires » ainsi que la bulle ; 
Considérant que ceux-ci ont permettront d’accueillir 60 enfants conformément au règlement COVID-
19 ; 
Considérant que le coût total s'élève à 4.500,00€ pour le mois ; 
Considérant que cette dépense peut être imputée sur l'article budgétaire numéro 761/124-02 intitulé 
"Frais de fonctionnement plaine" ; 
Considérant que cette convention est susceptible d’être modifiée ou annulée en fonction de l’évolution 
de la crise sanitaire actuelle ;  
18 / 31 

Le Conseil communal, 
Décide à l'unanimité 
  
Article 1er. D'approuver la convention  avec l’Athénée Royal Baudouin Ier pour l’occupation de ses 
locaux du 05 au 23 juillet 2021 dans le cadre de la plaine de vacances organisée par l'Administration 
communale de Jemeppe-sur-Sambre. 
Article 2. De transmettre copie de la présente délibération à Monsieur Jean-Louis DESCY, Directeur 
financier pour information. 
Article 3. De charger le service Enfance du suivi de la notification de la présente décision à l’Athénée 
Royal Baudouin Ier. 
21. Animations territoriales - Organisation de l'événement "Le Cabaret des Amis" le 08 
mai 2021 - Ratification de la décision du Collège communal du 26 avril 2021 

Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation ; 
Considérant les échanges de courriels entre Monsieur Pierre COLLARD BOVY, Premier Echevin 
et "Audrey dans le cadre de l'organisation d'un dîner-spectacle virtuel en soutien à l'HORECA et la 
Culture dénommé "Le Cabaret des Amis" le samedi 08 mai 2021 ; 
Considérant que “Le Cabaret des Amis” est une initiative portée par les humoristes du Grand Cactus 
: Kody, Martin Charlier, Isabelle Hauben, James Deano et Freddy Tougaux. 
Considérant que ces humoristes ont décidé de s’associer aux villes et communes wallonnes et 
bruxelloises ainsi qu’aux restaurateurs locaux pour proposer un diner-spectacle en ligne à découvrir 
depuis son salon ; 
Considérant qu'en commandant son menu dans un restaurant participant proche de chez lui, le 
citoyen recevra un lien de téléchargement unique qui lui permettra de visionner le spectacle du 
Cabaret des Amis, spécialement conçu pour l’occasion, tout en dégustant son repas ; 
Consiérant que suite aux échanges intervenus entre Messieurs Pierre COLLARD BOVY et Sébastien 
BOULANGER, le budget a affecté a été pris sur l'article "frais d'organisations culturelles diverses 
(7621/124-48 dont le solde etait de 38.629,51 € (Buget initial : 40.000,00 €) à concurrence de 
2.000,00 € et sur l'article "activités commerçantes diverses" (511/124-02 dont le solde été de 
6.000,00 € (Budget initial : 6.000,00 €) à concurrence de 2.000,00 €. 
Considérant que l'organisation de l'événement a été confiée à l'ADL selon l'échange intervenu entre 
Monsieur Pierre COLLARD BOVY et Madame Laurence BOURGEOIS. 
Vu la décision du Collège communal du 26 avril 2021 relative à l''organisation de l'événement "Le 
Cabaret des Amis" le 08 mai 2021 

Le Conseil communal, 
Décide à l'unanimité 
 
Article unique : De ratifier la décision du Collège communal du 26 avril 2021 relative à l'organisation 
de l'événement "Le Cabaret des Amis" qui a eu lieu sur le sol jemeppois le 08 mai 2021. 
22. Sports - Organisation d'une étape contre-la-montre sur du Tour de la province de 
Namur 2021 sur le sol jemeppois - Approbation de la convention 

Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation en vigueur et plus particulièrement son 
article L.1122-30 ; 
Considérant que le 04 août 2021 débutera le Tour de la Province Namur ; 
Considérant que cette course sera répartie en 5 étapes et traversera de nombreuse villes et 
communes de notre province : 
Considérant les échanges intervenus entre le service des sports et Monsieur Christian BOUILLOT, 
représentant du Royal Namur Vélo, quant à l'organisation d'un contre la montre sur le sol jemeppois ;  
Considérant qu'aux termes de ces échanges, le comité organisateur du Tour de la Province souhaite 
confier à Jemeppe-sur-Sambre l'organisation de l'étape contre la montre du Tour de la Province en 
date du 07 août 2021 ; 
Considérant que la culture cycliste est profondément enracinée dans l'ADN jemeppois et qu'à ce titre 
ce genre de manifestation rencontre les attentes des citoyens ; 
Considérant qu'il convient de formaliser les obligations de chacune des parties dans une Convention ; 
Considérant qu'il revient au Conseil communal de se prononcer sur ladite convention arrêtant les 
obligations et responsabilités de chacune des parties ; 
Monsieur BOULANGER présente le point. 
  
Monsieur SEVENANTS souhaite féliciter la Commune de Jemeppe-sur-Sambre car il y a un lien fort 
avec l’organisation du Tour de la Province. Cela va permettre aux citoyens de sortir de nouveau. 
Le Conseil communal, 
19 / 31 

Décide à l'unanimité 
  
Article 1er.  D'approuver la convention entre l'Administration communale de Jemeppe-sur-Sambre et 
le Royal Namur Vélo quant à l'organisation de l'étape contre-la-montre du Tour de la Province de 
Namur qui aura lieu sur le sol jemeppois en date du 07 juin 2021 sous réserve des normes COVID-19 
en vigueur à cette date. 
Article 2. De notifier la présente décision à Monsieur Christian BOUILLOT, représentant du Royal 
Namur Vélo. 
Article 3. De transmettre copie de la présente délibération au Directeur financier. 
Article 4. De charger Monsieur Amaury PIEROUX du suivi du présent dossier et de la notification au 
Comité organisateur du Tour de la Province de Namur. 
23. Culture - Approbation d'une subvention extraordinaire à l'asbl "Succès" - Année 2021 
Vu le code de la démocratie locale et de la décentralisation et particulièrement ses articles L 3331-1 à 
L 3331-9 ainsi que L1122-30 ; 
Vu le Règlement communal fixant l'octroi de subventions culturelles; 
Considérant la demande de soutien financier adressée en date du 30 mars 2021 par voie de mail par 
l'asbl "Succès", valablement représentée par Madame Betty LAURENT, dont le siège social est établi 
rue du Baty, 70 à 5190 Ham sur Sambre, et portant sur un montant de 1.600 € destinés à financer 
une partie des activités culturelles portées par l'association; 
Considérant que cette association a pour objectif principal le soutien aux femmes victimes de violence; 
Considérant que les activités culturelles de l'association permettent de visibiliser son action; 
Considérant l'intérêt public des activités de cette association; 
Considérant l'intérêt public de mettre la population en contact avec des activités artistiques diverses; 
Considérant que l'Administration a reçu les justificatifs montrant la bonne utilisation d'un subside de 
1.600 € octroyé en 2020 à l'association; 
Considérant que, le montant de 1.600 € correspondant au subside extraordinaire peut être prélevé sur 
l'article budgétaire 7622/332-02 intitulé "subside aux organismes culturels" ; 
Le Conseil communal, 
Décide à l'unanimité 
  
Article 1er: D'octroyer une subvention extraordinaire de 1.600 € à l'asbl "Succès", représentée par 
Madame Betty LAURENT, Présidente et dont le siège social est établi Rue du Baty, 70 à 5190 Ham-
sur-Sambre, aux fins de financer les activités culturelles de l'association. 
Article 2: De conditionner ce soutien à l'apposition du logo de Jemsa et du logo communal de 
Jemeppe-sur-Sambre et à l'indication du soutien de la Commune de Jemeppe-sur-Sambre sur toutes 
les communications concernant les événements culturels de l'asbl "Succès". 
Article 3: De liquider la subvention par un versement unique de 1.600 € sur le compte BE72 0016 
2641 0316, sur base d'une déclaration de créance. 
Article 4: De confier la vérification de la bonne utilisation de ce subside au Collège communal. 
Article 5: De transmettre copie de la présente décision à Monsieur le Directeur financier pour suite 
utile. 
Article 6: De confier le suivi du dossier au Service culture. 
24. EHoS - Exposition René Hausman : Approbation du contrat de prêt 
Vu le Code de la démocratie locale et de la décentralisation et plus particulièrement ses articles L 
1122-12, 1122-13 et 1122-30; 
Vu le Plan Stratégique Transversal 2018-2024 de l'Administration communale relatif au Tourisme, et 
plus particulièrement ses actions 2.4 Poursuivre l'organisation d'événements tels que "La Journée de 
l'Homme de Spy", "Week-end Wallonie Bienvenue", "Les Journées du Patrimoine",... et " 2.5. 
Diversifier l'offre proposée au Centre d'interprétation", relevant de l'objectif opérationnel "2. 
Développer l'offre touristique"; 
Considérant que l'Espace de l'Homme de Spy aura 10 ans en décembre 2021 ; 
Considérant que cet anniversaire offre l’occasion à l’Espace de l’Homme de Spy de dresser le bilan des 
années écoulées, tout en réaffirmant ses objectifs en tant qu'espace socio-culturel et touristique et sa 
volonté forte d’ouverture aux valeurs de solidarité, diversité et respect de l’environnement, mais aussi 
de relancer sa communication en proposant des activités originales et remarquables, qui permettent 
de fédérer les services communaux et les acteurs locaux intéressés autour d'objectifs communs; 
Considérant l'intérêt pour l'Espace de l'Homme de Spy d'organiser des expositions de façon récurrente 
en termes de visibilité, d'activité et de promotion ; 
20 / 31 

Considérant la proposition de M. Francis BROSTEAUX, artiste jemeppois, d'organiser à l'EHoS une 
exposition axée sur le dessinateur verviétois René Hausman, auteur de la bande dessinée "Les 
Chasseurs de l'aube" et de la grande fresque murale ornant le Centre d'interprétation ; 
Considérant que les oeuvres de René Hausman (aujourd'hui décédé), sont gérées par l'asbl "Sur la 
pointe du pinceau", représentée par M. Christian ANTOINE; 
Considérant que le public-cible d'une telle exposition touche autant le secteur muséal, social, culturel 
qu'éducatif et familial ; 
Considérant que la période allant d'octobre aux fêtes de fin d'année, est propice aux sorties scolaires 
et familiales ; 
Considérant que les dates proposées sont : 
• 
installation: semaine du 18 au 23/10/2021 
• 
vernissage: vendredi 29/10 
• 
exposition: des congés de Toussaint (30/10/2021) à la fin des congés de fin d'année 
(09/01/2022) 
• 
démontage: semaine du 10 au 15/01/2022 
Considérant que l’exposition peut être installée dans la grande salle polyvalente du Centre 
d'interprétation, le hall et la petite salle de l'Office du tourisme, sans gêner l’exposition permanente ; 
Considérant que la visite de l'exposition sera incluse dans les horaires et tarifs habituels du Centre ; 
Considérant l'incertitude à ce stade quant aux mesures et protocoles sanitaires qui seront en vigueur 
au moment des événements, et qu'il conviendra de respecter. 
Considérant qu’il y a lieu de formaliser les responsabilités, frais et tâches qui incombent à chaque 
partie; 
Considérant la proposition de contrat soumise ce jour par M. ANTOINE et reprise en annexe à la 
présente, pour un montant de 1.800€ incluant l'encadrement et le prêt des oeuvres, leur installation 
et démontage et déplacements afférents, ainsi que la fourniture d'éléments pour la communication 
(illustration pour l'affiche, biographie etc); 
Considérant le budget de 15.000€ initialement prévu en 2021 à l'article 569/124-02 (Tourisme : 
communication, manifestation, promotion), et le solde actuellement disponible de 14.760€; 
Considérant qu'il y a lieu de couvrir les oeuvres prêtées par la souscription d'une assurance de type 
"clou à clou", pour la durée de l'exposition, à concurrence d'une valeur totale de 64.250€; 
Vu que cette matière relève des compétences du Conseil communal ; 
Le Conseil communal, 
Décide à l'unanimité 
  
Article 1er. D'approuver la proposition de contrat entre l'Administration communale et l'asbl "Sur la 
pointe du pinceau", représentée par M. Christian ANTOINE, pour faire corps avec elle. 
Article 2. De notifier la présente décision à M. ANTOINE, ainsi qu'à Mme Axelle RENNUY du service 
Assurances, pour sa parfaite information. 
Article 3. De confier à l'Espace de l'Homme de Spy le suivi général de ce dossier. 
25. Marchés Publics – Adhésion au marché de services passé par le Service public de 
Wallonie (Direction de la Recherche et du Contrôle routier) relatif au prélèvement 
d’échantillons et essais en laboratoire pour revêtements hydrocarbonés, en béton de 
ciment et les matériaux s’y rapportant ainsi qu’essais routiers en général 

Vu  le  Code  de  la  Démocratie  locale  et  de  la  Décentralisation  et  ses  modifications  ultérieures, 
notamment l’article L1222-7, §1er ; 
Vu la Loi du 17 juin 2013 relative à la motivation, à l'information et aux voies de recours en matière 
de marchés publics, de certains marchés de travaux, de fournitures et de services et de concessions 
et ses modifications ultérieures ; 
Vu la Loi du 17 juin 2016 relative aux marchés publics, notamment ses articles 2 et 47 ; 
Vu l'Arrêté royal du 14 janvier 2013 établissant les règles générales d'exécution des marchés publics 
et ses modifications ultérieures ; 
Vu  l'Arrêté  royal  du  18  avril  2017  relatif  à  la  passation  des  marchés  publics  dans  les  secteurs 
classiques et ses modifications ultérieures ; 
Considérant  que  dans  le  cadre  de  ses  chantiers  liés  à  des  réfections  de  voiries,  l’Administration 
communale  de  Jemeppe-sur-Sambre  a  régulièrement  besoin  de  faire  réaliser  des  prélèvements 
d’échantillons et des essais en laboratoire pour revêtements hydrocarbonés ; 
Considérant le cahier des charges N°01.06.06-18B69 relatif au prélèvement d’échantillons et essais en 
laboratoire pour revêtements hydrocarbonés, en béton de ciment et les matériaux s’y rapportant ainsi 
qu’essais routiers en général établi par le Service public de Wallonie (Direction de la Recherche et du 
Contrôle routier) ; 
21 / 31 

Considérant  que  ce  marché  passé  par  procédure  ouverte  a  été  attribué  à  la  société  LABOMOSAN, 
Chemin du Fond des Coupes 6 à 5150 Floreffe ; 
Considérant que ledit marché est exécutable jusqu’au 21 octobre 2022 ; 
Considérant qu’il s’agit d’une centrale d’achat au sens de l’article 2, 6° et 7° b) de la Loi du 17 juin 
relative aux marchés publics dont les communes wallonnes situées sur la zone géographique d’un lot 
du marché peuvent bénéficier pour l’exécution de leurs travaux subsidiés ; 
Considérant que la réglementation des marchés publics permet à un pouvoir adjudicateur de s’ériger 
en centrale d’achat pour prester des services d'activités d’achat centralisées et auxiliaires ; 
Considérant que la réglementation susmentionnée dispense les pouvoirs adjudicateurs qui recourent à 
une centrale d’achat d’organiser eux-mêmes une procédure de passation ; 
Considérant  qu’il  est  possible  d’adhérer  à  ce  marché/cette  centrale  d’achat  en  complétant  une 
convention d’adhésion et en la renvoyant pour approbation au Service public de Wallonie ; 
Considérant  que  cette  adhésion  permettrait  à  l’Administration  communale  d’être  déchargée  de  la 
réalisation de marchés en vue de bénéficier de ce type de services ; 
Le Conseil communal, 
Décide à l'unanimité 
  
Article 1. D’adhérer a au marché de services passé par le Service public de Wallonie (Direction de la 
Recherche et du Contrôle routier) relatif au prélèvement d’échantillons et essais en laboratoire pour 
revêtements  hydrocarbonés,  en  béton  de  ciment  et  les  matériaux  s’y  rapportant  ainsi  qu’essais 
routiers en général. 
Article 2. De marquer accord sur les termes de la convention d’adhésion et d’autoriser sa signature. 
Article 3. De notifier la présente délibération au Service Public de Wallonie (Direction de la Recherche 
et du Contrôle routier) ainsi que la convention d’adhésion. 
Article 4. De transmettre la présente délibération au Service Public de Wallonie pour exercice de la 
tutelle. 
Article  5.  De  transmettre  la  présente  délibération  à  la  Cellule  Marchés  Publics  pour  suites  voulues 
ainsi qu’à la Direction financière, au Directeur Technique et à l’INASEP pour information. 
26. Marchés Publics - Fourniture et pose d'une clôture, de mains-courantes et de poteaux 
pares ballons - Approbation du mode de passation du marché, du cahier des charges, de la 
liste des opérateurs économiques à consulter et du délai de remise des offres 

Vu  le  Code  de  la  Démocratie  locale  et  de  la  Décentralisation  et  ses  modifications  ultérieures, 
notamment l'article L1222-3 §1 relatif aux compétences du Conseil communal et les articles L3111-1 
et suivants relatifs à la tutelle ; 
Vu la Loi du 17 juin 2013 relative à la motivation, à l'information et aux voies de recours en matière 
de marchés publics, de certains marchés de travaux, de fournitures et de services et de concessions 
et ses modifications ultérieures ; 
Vu la Loi du 17 juin 2016 relative aux marchés publics, notamment l’article 42, § 1, 1° a) (la dépense 
à approuver HTVA n'atteint pas le seuil de 139.000,00 €) ; 
Vu l'Arrêté royal du 14 janvier 2013 établissant les règles générales d'exécution des marchés publics 
et ses modifications ultérieures ; 
Vu  l'Arrêté  royal  du  18  avril  2017  relatif  à  la  passation  des  marchés  publics  dans  les  secteurs 
classiques et ses modifications ultérieures, notamment l'article 90, 1° ; 
Considérant  que  dans  le  cadre  de  l’entretien  et  de  la  réfection  de  bâtiments  sportifs  et  plus 
particulièrement dans le cadre de la sécurisation des sites de Jemeppe-sur-Sambre et de Moustier-sur-
Sambre,  il  convient  de  renouveler  du  matériel  défectueux  (clôtures,  mains-courantes  et  pares 
ballons) ; 
Considérant  le  cahier  des  charges  N°  2021-CMP-031  relatif  au  marché  “Fourniture  et  pose  d'une 
clôture, de mains-courantes et de poteaux pares ballons” établi par la cellule Marchés Publics ; 
Considérant que ce marché est divisé en lots : 
• 
Lot  1  (Clôture  pour  le  Foot  de  Moustier-sur-Sambre),  estimé  à  9.000,00  €  HTVA,  soit 
10.890,00 € TVAC (21%) ; 
• 
Lot 2 (Mains courantes pour le Foot de Jemeppe-sur-Sambre), estimé à 9.570,00 € HTVA, 
soit 11.579,70 € TVAC (21%) ; 
• 
Lot  3  (Pares  ballons  pour  le  Foot  de  Moustier-sur-Sambre  et  de  Jemeppe-sur-Sambre), 
estimé à 22.000,00 € HTVA, soit 26.620,00 € TVAC (21%) ; 
Considérant que le montant global estimé de ce marché s'élève à 40.570,00 € HTVA, soit 49.089,70 € 
TVAC (21%) ; 
Considérant  que  compte  tenu  de  son  estimation,  il  est  proposé  de  passer  le  marché  par  procédure 
négociée sans publication préalable en vertu de l’article 42, §1, 1°, a) de la Loi du 17 juin 2016 ; 
22 / 31 

Considérant qu'il est proposé de consulter  les opérateurs  économiques suivants dans le cadre de la 
procédure négociée sans publication préalable : 
• 
ARDENNES CLOTURES SA, Rovert 1 à 4731 Raeren ; 
• 
CLÔTURES LEBLANC SA, Rue Saint-Donat, 58 à 5640 Mettet ; 
• 
IDEMASPORT SA, Avenue Léopold Wiener, 98 à 1170 Bruxelles ; 
• 
ALLARD SPORTS SA, Zone Artisanale De Weyler 28 à 6700 Arlon ; 
Considérant qu’il est proposé de laisser aux opérateurs économiques un délai de 30 jours calendrier 
pour la remise des offres, à dater de l’envoi des invitations à soumissionner ; 
Considérant  la  communication  du  dossier  au  Directeur  financier, conformément  à  l’article  L1124-40 
§1, 3°et 4° du CDLD ; 
Considérant l’avis favorable rendu par le Directeur financier ; 
Considérant  que  le  crédit  permettant  cette  dépense  est  inscrit  au  budget  extraordinaire  2021  aux 
articles  764/723-54  –  20210018  -   Pare-ballons  Moustier  et  764/724-54-20210021  -  Travaux  divers 
infra sportives ; 
  
Le Conseil communal, 
Décide à l'unanimité 
  
Article  1er.  D'approuver  le  cahier  des  charges  N°  2021-CMP-031  et  le  montant  estimé  du  marché 
“Fourniture  et  pose  d'une  clôture,  de  mains-courantes  et  de  poteaux  pares  ballons”,  établis  par  la 
Cellule  Marchés  Publics.  Les  conditions  sont  fixées  comme  prévu  au  cahier  des  charges  et  par  les 
règles générales d'exécution des marchés publics. Le montant estimé s'élève à 40.570,00 € HTVA, soit 
49.089,70 € TVAC (21%). 
Article 2. De passer le marché par procédure négociée sans publication préalable. 
Article 3. D’approuver la liste des opérateurs économiques à consulter 
Article 4. De fixer le délai de remise des offres à 30 jours calendrier à dater de l’envoi des invitations 
à soumissionner. 
Article 5. De charger la Cellule Marchés Publics de l’envoi des invitations à soumissionner. 
Article  6.  De  financer  cette  dépense  par  le  crédit  inscrit  au  budget  extraordinaire  aux  articles 
764/723-54  –  20210018  -   Pare-ballons  Moustier  et  764/724-54-20210021  -  Travaux  divers  infra 
sportives. 
Article 7. De transmettre la présente délibération, pour suites voulues, à la Cellule Marchés Publics, 
au Directeur Technique, au Service des Sports ainsi qu'à la Direction financière. 
27. Marchés Publics - Mission relative à la révision d’un schéma de développement 
communal (SDC) et d’un guide communal d’urbanisme (GCU) - Approbation du mode de 
passation et des conditions de la mission avec I.G.R.E.T.E.C 

Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation et ses modifications ultérieures ; 
Vu la Loi du 17 juin 2013 relative à la motivation, à l'information et aux voies de recours en matière 
de marchés publics, de certains marchés de travaux, de fournitures et de services et de concessions 
et ses modifications ultérieures ; 
Vu la Loi du 17 juin 2016 relative aux marchés publics, notamment son article 30 ; 
Vu l'Arrêté royal du 14 janvier 2013 établissant les règles générales d'exécution des marchés publics 
et ses modifications ultérieures ; 
Vu  l'Arrêté  royal  du  18  avril  2017  relatif  à  la  passation  des  marchés  publics  dans  les  secteurs 
classiques et ses modifications ultérieures ; 
Vu  le  contrat  intitulé  «  Contrat  d’études  »  reprenant,  pour  la  mission  :  l’objet,  la  description  de  la 
mission, les délais en jours calendriers entre la commande de la Commune et le début de la mission et 
les taux d'honoraires ; 
Considérant  que  la  Commune  de  Jemeppe-sur-Sambre  est  actuellement  décentralisée  en  matière 
d’urbanisme depuis 1995 (entrée automatique d’une commune en décentralisation : disposer à la fois 
d'un  règlement  communal  d'urbanisme,  d'un  schéma  de  structure  communal  et  d'une  commission 
consultative communale d'aménagement du territoire et de la mobilité) ; 
Considérant  que  la  dernière  version  du  guide  communal  d’urbanisme  (anciennement  RCU)  date  de 
2008,  tandis  que  la  dernière  version  du  schéma  de  développement  communal  (anciennement  SSC) 
date de 2012 ; 
Considérant  que  ces  deux  outils  font  aujourd’hui  l’objet  de  préoccupations  de  la  part  des  Autorités 
communales face aux nombreuses difficultés administratives qu’ils engagent ; 
Considérant que le souhait des Autorités communales est de réviser ces outils à vocation territoriale 
: A savoir, le SDC et le GCU et ce, afin qu’ils répondent aux préoccupations actuelles, à la philosophie 
du Codt au travers d’une vision transversale et stratégique de la commune ; 
23 / 31 

Considérant  qu’il  est  nécessaire  de  confier  la  mission  de  révision  d’un  schéma  de  développement 
communal (SDC) et d’un guide communal d’urbanisme (GCU), dans le respect des contenus détaillés 
dans le CoDT, à un bureau d’Etudes spécifiquement agrémenté ; 
Considérant l’octroi, en date du 08 mai 2020, de l’agrément de type 2 pour l’élaboration ou la révision 
du schéma local et de guide communal d’urbanisme au Bureau d’Etudes I.G.R.E.T.E.C.; 
Considérant l’octroi, en date du 29 mai 2020, de l’agrément de type 1 pour l’élaboration ou la révision 
du schéma de développement pluri communal et du schéma de développement communal au Bureau 
d’Etudes I.G.R.E.T.E.C ; 
Vu  la  décision  du  Conseil  communal  du  25  août  2016  relative  à  l’affiliation  de  la  Commune  de 
Jemeppe-sur-Sambre  à  I.G.R.E.T.E.C.,  Association  de  Communes,  Société  Coopérative  à 
Responsabilité Limitée ; 
Considérant que la relation entre la Commune de Jemeppe-sur-Sambre et I.G.R.E.T.E.C. remplit les 
conditions prévues à l’article 30 de la loi du 17 juin 2016 : 
• 
la Commune de Jemeppe-sur-Sambre exerçant son contrôle, collectivement avec les autres 
associés à l’Assemblée Générale d’I.G.R.E.T.EC. ; 
• 
I.G.R.E.T.EC.  ne  comportant  pas  de  formes  de  participation  de  capitaux  privés  avec  une 
capacité de contrôle ou de blocage leur permettant d’exercer une influence décisive sur la 
personne morale contrôlée ; 
• 
Et  80  %  du  chiffres  d’affaires  2019  d’I.G.R.E.T.E.C.  ayant  été  réalisé  dans  le  cadre  de 
l’exécution de tâches pour ses associés. 
Considérant que, conformément à la Circulaire du 15 juillet 2008 relative aux relations contractuelles 
entre  communes  et  intercommunales  de  Monsieur  le  Ministre  Courard,  l’Assemblée  Générale 
d’I.G.R.E.T.E.C.  a  approuvé  les  tarifs  applicables  aux  missions  d’urbanisme  et  environnement  le  24 
janvier 2011, modifiés par délibérations des 27 juin 2013, 16 décembre 2013, 16 décembre 2015 et 
26 juin 2019 ; 
Considérant  que  la  Commune  de  Jemeppe-sur-Sambre  peut  donc,  en  toute  légalité,  recourir  aux 
services de son intercommunale I.G.R.E.T.E.C., et ce, sans mise en concurrence préalable ; 
Considérant que la mission s’organisera en deux phases distinctes mais dépendantes l’une de l’autre ; 
• 
Phase 1 : Révision du SDC ; 
• 
Phase 2 : Révision du GCU s’appuyant sur le SDC révision. 
Considérant que le budget global est estimé à environ 115.280,78 € HTVA, soit 139.489,75 € TVAC 
(21%) et est décomposé comme suit : 
STADE 
Prix HTVA (€)  Prix TTVA (€) 
Stade 1. Révision du SDC 
75 035,94 
90 793,49 
Stade 2. Révision du GCU 
40 244,84 
48 696,26 
TOTAL 
115 280,78 
139 489,75 
Considérant qu’il appartiendra au Collège communal d’exécuter la présente délibération, de suivre et 
de délivrer l’ordre de mission ainsi que de budgéter les dépenses afférentes à la mission confiée au 
Bureau d’Etudes d’I.G.R.E.T.E.C. dans le cadre de ce dossier ; 
Considérant  la  communication  du  dossier  au  Directeur  financier, conformément  à  l’article  L1124-40 
§1, 3°et 4° du CDLD ; 
Considérant l’avis favorable rendu par le Directeur financier ; 
Considérant  que  le  crédit  permettant  cette  dépense  est  inscrit  au  budget  extraordinaire  à  l’article 
930/733-60 - 20210058. 
   Madame DOUMONT présente le point. 
  
Madame  Noélie  BODIN,  Directrice  du  Département  du  Développement  territorial  présente,  en 
séance, un power point. 
  
Monsieur  SERON  remercie  l’Administration  pour  la  présentation  réalisée,  mais  est  déçue  de 
l’absence de présentation de ce point en Commission pour en discuter. 
  
Madame DOUMONT lui répond qu’il s’agit ici de l’initialisation du projet. Tout cela sera discuté en 
Commission. 
  
Monsieur SERON regrette que le powerpoint n’ait été joint au dossier du Conseil communal. 
  
Monsieur SEVENANTS remercie Madame Noélie BODIN pour la présentation.  
  
« L’urbanisme en Belgique est très problématique puisque les jeunes ont difficilement accès à la 
propriété.  C’est  un  axe  important  car  il  faudra  pouvoir  aider  le  citoyen  dans  l’ensemble  des 
24 / 31 

démarches à mener. Il faut donc que le personnel du service soit à l’écoute et partenaire. Nous 
devons  être  les  acteurs  de  notre  développement  urbanistique  avec  la  plus  grande  éthique  y 
compris au sein de la CCATm » dit-il. 
  
Madame VANDAM sollicite la parole. 
  
Elle  expose  intervenir  pour  rassurer  les  citoyens  qui  regardent  la  retransmission  du  Conseil 
communal sur les réseaux sociaux. 
  
« Depuis de nombreuses années je suis à l’écoute des citoyens en matière d’urbanisme. Je veux 
rassurer une bonne partie d’entre eux quant à la nécessité de préserver le caractère semi rural de 
nos villages au regard de ce fameux dogme de développement durable. 
  
Des adaptations sont bien sûr nécessaires. Depuis 2008, il y a une grosse pression en matière de 
logement en Province de Namur, il faut évoluer, c’est normal. La mobilité est importante et a bien 
évoluée. L’évolution de la population, l’habitat doit tenir compte des personnes âgées et dans ce 
cadre pourquoi ne pas évoluer vers les logements kangourou ? » expose-t-elle. 
  
Elle expose qu’elle a la ferme intention de participer  à ces groupes de travail et commissions et 
souhaite relayer les besoins en matière d’urbanisme des citoyens. « Je ne manquerai pas de faire 
part aux citoyens du moment de la publication de l’enquête publique et j’espère sincèrement que 
l’accent sera mis sur la participation citoyenne ; je souhaite que les citoyens puissent prendre part 
à cette évolution. » dit-elle. 
  
Elle ajoute que ces nouveaux documents ne vont pas être présenté du jour au lendemain et que 
dès lors les Politiques auront l’occasion de faire part des préoccupations des citoyens. 
  
Monsieur SERON sollicite la parole afin de poser plusieurs questions. 
  
« Pourquoi il est nécessaire de revoir ces deux documents ? Pourquoi les habitats légers ne sont 
pas présentés ? Vous avez fait le choix de la procédure in house, êtes vous sûr que vous pouvez 
bénéficier  de  ce  subside ?  Avez-vous  examiné  ce  contrat  d’étude ?  Il  est  question  d’un  avis 
favorable du Directeur financier, mais celui-ci ne se trouvait pas dans le dossier. » questionne-t-il. 
  
Madame DOUMONT rassure Monsieur SERON sur le fait que des subsides pourront être reçus. 
  
Le Directeur financier indique que de mémoire il a rendu un avis informel. « C’est un dossier trop 
touchy et comme on passe en in house je n’ai pas voulu m’en mêler. » dit-il. 
  
En réponse à la question posée quant à la nécessité de revoir les documents, Madame DOUMONT 
expose  que  de  nombreux  dossiers  actuels  le  démontrent,  mais  précise  qu’elle  ne  peut  citer  des 
dossiers en séance. Elle ajoute que Monsieur CARLIER aurait pu se pencher sur ce dossier. 
  
Monsieur LAMBERT expose qu’il n’y a pas à donner de nom en séance. « Mais c’est de façon très 
fréquente qu’il y a certaines inepties sur le territoire communal, des bâtiments qui n’entrent pas 
dans le bâti existant. Il est absolument indispensable de faire évoluer les choses. Le changement 
c’est compliqué, nous l’avons remarqué, mais nous on veut moderniser et le faire ici. » dit-il 
  
Madame Noélie BODIN expose que toutes les thématiques ne sont pas énumérés exhaustivement 
précisant que c’est le mode opératoire qui est codifié dans le contrat. 
  
« Oui  en  effet,  il  existe  quelques  soucis,  des  citoyens  m’en  parlent  aussi.  Je  sais  qu’il  manque 
parfois  des  articles  qui  permettraient  de  solutionner  une  problématique.  Ce  qui  correspond  à  la 
pyramide des âges à évolué. Et la mobilité certainement. Aujourd’hui nous devons tenir compte de 
la  mobilité,  des  aspects  relatifs  à  la  voirie  avant  l’implantation  de  certains  projets.  Nous  devons 
intégrer l’évolution de la population. Quant à des problèmes qui sont survenus, je pense qu’il faut 
cadrer  les  choses  afin  qu’il  n’y  ait  pas  de  tentations  de  la  part  de  promoteurs  immobiliers  de 
pervertir le caractère semi rural de nos contrées. » dit Madame VANDAM. 
  
Elle ajoute, vis-à-vis de l’équipe précédente, qu’il y a eu de nombreux dossiers acceptés avec de 
nombreux écarts au niveau urbanisme. « Le souci est que la population n’est pas toujours bien au 
25 / 31 

courant des projets, c’est  un grand souci. Il faut qu’il y ait une bonne information des citoyens. 
C’est primordial. » dit-elle encore. 
  
Madame Noélie BODIN rappelle que les deux documents sont liés. « Si on révise des choses dans 
le guide et pas dans le schéma, nous allons avoir des incohérences » précise-t-elle. 
Le Conseil communal, 
Décide par 16 "oui" et 6 abstentions 
  
Article  1er.  D’approuver  le  principe  de  l’engagement  d’une  procédure  In  House,  pour  la  mission 
relative  à  la  révision  d’un  schéma  de  développement  communal  (SDC)  ainsi  qu’un  guide  communal 
d’urbanisme (GCU), dans le respect des contenus détaillés dans le Code du Développement Territorial 
(CoDT). 
Article 2.  De marquer  un accord  de principe quant  à la désignation d’I.G.R.E.T.E.C. association de 
communes,  société  coopérative,  Boulevard  Mayence,  1  à  6000  Charleroi  dans  le  cadre  d’une 
procédure In House. 
Article  3.  De  marquer  un  accord  de  principe  quant  à  l’approbation  du  contrat  intitulé  «  Contrat 
d’études  »  reprenant,  pour  la  mission  :  l’objet,  la  description  de  la  mission,  les  délais  en  jours 
calendrier entre la commande de la Commune et les taux d'honoraires. 
Article 4. De charger le Collège communal de la signature du contrat spécifique au projet à mettre en 
œuvre, de l’exécution de la présente délibération, du suivi et des ordres  de mission à délivrer  ainsi 
que de la budgétisation des dépenses afférentes aux missions confiées à I.G.R.E.T.E.C. 
Article 5. De transmettre la présente décision et ses annexes au Directeur Financier, à l’autorité de 
Tutelle, à la Cellule Marchés Publics et à l’I.G.R.E.T.E.C. 
28. Marchés Publics – Adhésion à la centrale d’achat du Département des Technologies de 
l’Information et de la Communication du Service Public de Wallonie 

Vu  le  Code  de  la  Démocratie  locale  et  de  la  Décentralisation  et  ses  modifications  ultérieures, 
notamment l’article L1222-7, §1er ; 
Vu la Loi du 17 juin 2013 relative à la motivation, à l'information et aux voies de recours en matière 
de marchés publics, de certains marchés de travaux, de fournitures et de services et de concessions 
et ses modifications ultérieures ; 
Vu la Loi du 17 juin 2016 relative aux marchés publics, notamment ses articles 2 et 47 ; 
Vu l'Arrêté royal du 14 janvier 2013 établissant les règles générales d'exécution des marchés publics 
et ses modifications ultérieures ; 
Vu  l'Arrêté  royal  du  18  avril  2017  relatif  à  la  passation  des  marchés  publics  dans  les  secteurs 
classiques et ses modifications ultérieures ; 
Considérant  que  l’Administration  communale  de  Jemeppe-sur-Sambre  a  régulièrement  besoin  de 
réaliser des marchés en lien avec l’informatique ; 
Considérant qu’il existe une centrale d’achat au Département des Technologies de l’Information et de 
la Communication (DTIC) du Service public de Wallonie ; 
Considérant qu’il s’agit d’une centrale d’achat au sens de l’article 2, 6° de la Loi du 17 juin relative aux 
marchés publics ; 
Considérant que la réglementation des marchés publics permet à un pouvoir adjudicateur de s’ériger 
en centrale d’achat pour prester des services d’activités d’achat centralisées ; 
Considérant que la réglementation susmentionnée dispense les pouvoirs adjudicateurs qui recourent à 
une centrale d’achat d’organiser eux-mêmes une procédure de passation ; 
Considérant  qu’il  est  possible  d’adhérer  à  cette  centrale  d’achat  en  complétant  une  convention 
d’adhésion et en la renvoyant pour approbation au Service public de Wallonie ; 
Considérant  que  cette  adhésion  permettrait  à  l’Administration  communale  d’être  déchargée  de  la 
réalisation de certains marchés en lien avec l’informatique ; 
Le Conseil communal, 
Décide à l'unanimité 
  
Article 1. D’adhérer à la centrale d’achat du Département des Technologies de l’Information et de la 
Communication du Service Public de Wallonie. 
Article 2. De marquer accord sur les termes de la convention d’adhésion et d’autoriser sa signature. 
Article  3.  De  notifier  la  présente  délibération  au  Service  Public  de  Wallonie  (Département  des 
Technologies de l’Information et de la Communication) ainsi que la convention d’adhésion. 
Article 4. De transmettre la présente délibération au Service Public de Wallonie pour exercice de la 
tutelle. 
Article  5.  De  transmettre  la  présente  délibération  à  la  Cellule  Marchés  Publics  pour  suites  voulues 
ainsi qu’à la Direction financière et au Service Informatique. 
26 / 31 

29. Marchés publics - Fourniture et pose d'un portail double ouvrant, de 2 barrières 
levantes et de clôtures au Service Technique - Approbation du mode de passation, des 

dispositions tenant lieu de cahier des charges, de la liste des opérateurs économiques à 
consulter et du délai de remise des offres 

Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation et ses modifications ultérieures, 
notamment l'article L1222-3 §1 relatif aux compétences du Conseil communal et les articles L3111-1 
et suivants relatifs à la Tutelle ; 
Vu la Loi du 17 juin 2013 relative à la motivation, à l'information et aux voies de recours en matière 
de marchés publics, de certains marchés de travaux, de fournitures et de services et de concessions 
et ses modifications ultérieures ; 
Vu la Loi du 17 juin 2016 relative aux marchés publics, notamment l’article 92 (le montant estimé 
HTVA n'atteint pas le seuil de 30.000,00 €) ; 
Vu l'Arrêté royal du 14 janvier 2013 établissant les règles générales d'exécution des marchés publics 
et ses modifications ultérieures ; 
Vu l'Arrêté royal du 18 avril 2017 relatif à la passation des marchés publics dans les secteurs 
classiques et ses modifications ultérieures ; 
Considérant la demande formulée par le Directeur du Service Technique en date du 06 avril 2021, 
ayant pour objet la sécurisation du site du Service Technique, via la fourniture et pose de barrières et 
de clôtures ; 
Considérant les dispositions tenant lieu de cahier des charges N° 2021-CMP-034 relatives au marché 
“Fourniture et pose d'un portail double ouvrant, de 2 barrières levantes et de clôtures au Service 
Technique” établies par la Cellule Marchés Publics ; 
Considérant que le montant estimé de ce marché s'élève à 26.150,00 € HTVA, soit 31.641,50 € TVAC 
(21%) ; 
Considérant qu'il est proposé de passer le marché sous la forme d’un marché public de faible montant 
compte tenu de son estimation inférieure à 30.000,00 € HTVA ; 
Considérant qu'il est proposé de consulter les opérateurs économiques suivants dans le cadre de la 
mise en concurrence : 
- CLÔTURES LEBLANC SA, Rue Saint-Donat, 58 à 5640 Mettet ; 
- ARDENNES CLOTURES SA, Rovert 1 à 4731 Raeren ; 
- MISTER CLOTURE, Rue des scabieuses 18 à 5100 Naninne ; 
- ENTREPRISES NONET Jean et Fils S.A., Rue des Artisans 10 à 5150 Floreffe ; 
Considérant qu’il est proposé de laisser aux opérateurs économiques un délai de 30 jours calendrier 
pour la remise des offres, à dater de l’envoi des invitations à soumissionner ; 
Considérant que le crédit permettant cette dépense est inscrit au budget extraordinaire de l’exercice 
en cours à l’article 137/723-51, projet 20210046 ; 
Considérant que l'avis de légalité du Directeur financier est obligatoire, le montant estimé étant 
supérieur à 22.000,00 € HTVA ; 
Considérant la communication du dossier au Directeur financier, conformément à l’article L1124-40 
§1, 3°et 4° du CDLD, en date du 22 avril 2021 ; 
Considérant l’avis favorable rendu par le Directeur financier ; 
Monsieur EVRARD présente le point. 
  
Monsieur GOBERT regrette que Monsieur EVRARD n’ait pas parlé de ce point lors de la dernière 
Commission des travaux. 
  
« Ce que vous  n’avez pas  dit à l’assemblée présente, c’est qu’il y aura également un lecteur de 
plaque  à  l’entrée  et  à  la  sortie,  mais  pourquoi  ne  pas  en  avoir  parlé.  C’est  une  erreur  je 
présume ? » questionne-t-il. 
  
« Comme vous l’avez dit, oui il y a un système de reconnaissance de plaques. Seuls les véhicules 
habilités pourront franchir le portail. Je ne vois pas où est le problème. Vous savez tout  comme 
moi que des véhicules rentrent et sortent comme si de rien n’était, je ne trouve pas cela normal. 
Je vous ai parlé de certaines choses il y a peu, il est temps de passer à l’ère de la modernité. » lui 
répond Monsieur EVRARD ajoutant qu’il avait parlé lors d’une précédente Commission des travaux 
de l’implantation de barrières. 
  
Monsieur  LAMBERT  sollicite  la  parole  afin  d’exposer  que  le  Service  technique  a  été  victime  de 
plusieurs vols ce qui a un impact sur les finances communales. « Nous préférons investir dans la 
sécurité des lieux car il ne faut pas oublier que les vols sont supportés par les citoyens. Investir 
dans la sécurité et je pense que tout le monde sera d’accord de le dire, est une bonne chose. » 
dit-il 
27 / 31 

  
Monsieur  SEVENANTS  estime  que  ce  n’est  pas  ce  système  qui  va  changer  quelques  choses  au 
niveau des vols. 
  
Il  ajoute,  au  regard  de  la  consultation  des  firmes  qu’il  serait  peut-être  « utile »  de  « favoriser » 
notre Province. 
  
Monsieur  EVRARD  lui  répond  que  trois  firmes  se  trouvent  en  Province  de  Namur  et  l’autre  en 
Région flamande. « En ce qui concerne votre propos sur la problématique des vols, pourriez-vous 
préciser votre intervention ? » demande-t-il. 
  
Monsieur SEVENANTS estime que le système qui va être mis en place n’aurait pas pu résoudre le 
problème des vols qui ont eu lieu. « Ce que j’en ai lu dans la presse était parfois indélicat, on a 
suggéré beaucoup de chose. Je pense qu’il est important d’investir dans la pose de caméras. » dit-
il. 
  
Monsieur  EVRARD  expose  qu’un  appel  d’offre  va  être  lancé  pour  le  placement  de  caméra  au 
Service technique. 
  
En ce qui concerne la consultation des firmes, Monsieur LAMBERT expose que systématiquement, 
le  Collège  communal  demande  à  l’Administration  que  des  sociétés  jemeppoises  soient  sollicités. 
« Dans  le  cas  d’espèce  les  entreprises  NONNET  ont  récemment  déménagé  dans  le  zoning  de 
Mornimont » précise-t-il. 
Le Conseil communal, 
Décide à l'unanimité 
  
Article 1er. D'approuver les dispositions tenant lieu de cahier des charges N° 2021-CMP-034 et le 
montant estimé du marché “Fourniture et pose d'un portail double ouvrant, de 2 barrières levantes et 
de clôtures au Service Technique”, établies par la Cellule Marchés Publics. Les conditions sont fixées 
comme prévu dans les dispositions tenant lieu de cahier des charges et par les règles générales 
d'exécution des marchés publics. Le montant estimé s'élève à 26.150,00 € HTVA, soit 31.641,50 € 
TVAC (21%). 
Article 2. De passer le marché sous la forme d’un marché public de faible montant. 
Article 3. D’approuver la liste des opérateurs économiques à consulter. 
Article 4. De fixer le délai de remise des offres à 30 jours calendrier à dater de l’envoi des invitations 
à soumissionner. 
Article 5. De charger la Cellule Marchés Publics de l’envoi des invitations à soumissionner. 
Article  6.  De  financer  cette  dépense  par  le  crédit  inscrit  au  budget  extraordinaire  de  l’exercice  en 
cours à l’article 137/723-51, projet 20210046. 
Article 7. De transmettre la présente délibération, pour suites voulues, au Directeur technique, à  la 
Cellule Marchés Publics, ainsi qu'à la Direction financière. 
30. Zone de Police - Approbation du procès-verbal du Conseil de Police du 28 avril 2021 
Vu la Loi du 07 décembre 1998 organisant un service de Police intégré, structuré à deux niveaux et 
plus particulièrement son article 29 ; 
Vu le procès-verbal de la séance du Conseil de Police du 258 avril 2021 ; 
Considérant que celui-ci retranscrit fidèlement les décisions du Conseil de Police. 
  
Le Conseil de Police, 
Décide à l'unanimité 
  
Article 1er. D'approuver le procès-verbal du Conseil de Police du 28 avril 2021. 
Article 2. De charger la Direction générale de la transmission dudit procès-verbal à l'attention du 
Gouvernement Provincial de Namur, Place Saint-Aubain, 2 à 5000 Namur. 
 
33. Point supplémentaire déposé par Monsieur Christophe SEVENANTS, Conseiller 
communal PepS, au Conseil communal du 26 mai 2021 - Prise d’attitude du Conseil 
communal face au manque d’informations quant à la possible construction d’une nouvelle 
école primaire sur notre Entité et ses conséquences 

Vu le Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation et plus particulièrement l'article L1122-24 
alinéa 3 ; 
28 / 31 

Vu l'article 12 du Règlement d'Ordre Intérieur du Conseil communal approuvé par le Conseil 
communal en sa séance du 31 janvier 2013 ; 
Considérant le courriel de Monsieur Christophe SEVENANTS, Conseiller communal PepS, reçu ce jeudi 
21 mai 2021 (10h01) quant à l'adjonction d'un point supplémentaire à l'ordre du jour du Conseil 
communal du mercredi 26 mai 2021 à 20h00, visant à une prise d’attitude du Conseil communal face 
au manque d’informations quant à la possible construction d’une nouvelle école primaire sur notre 
Entité et ses conséquences. 
Considérant que ce courriel respecte les formes prescrites pour être pris en compte ; 
Monsieur SEVENANTS présente son point.    
Texte intégral du point supplémentaire présenté par Monsieur SEVENANTS 
  
« Madame la Bourgmestre, 
Mesdames et Messieurs les membres du Collège et du Conseil communal, 
Monsieur le Directeur général, 
  
En ma qualité de Conseiller communal du groupe PepS, je sollicite la possibilité d’introduire 
un point supplémentaire lors de ce Conseil communal comme l’autorise le CDLD. 
  
Intitulé du point : 
  
Prise  d’attitude  du  Conseil  communal  face  au  manque  d’informations  quant  à  la  possible 
construction d’une nouvelle école primaire sur notre Entité et ses conséquences 
  
Petit rétroacte nécessaire pour les membres du Conseil communal qui ne siégeaient pas à 
ce moment des faits : 
  
           En 2015, l’école du site du Wérichet fermait ses portes, les bâtiments ne répondant 
plus  aux  normes  SEVESO  en  termes  d’étanchéité.  La  décision  de  la  Ministre  de 
l’enseignement de la Communauté française de l’époque fut de la déplacer sur le site du 
secondaire  rue  François-Hittelet  de  façon  provisoire,  en  attendant  sa  reconstruction  sur 
l’ancien site. 
  
           Nous sommes en 2021 et la bonne nouvelle arrive : une reconstruction est à l’ordre 
du jour et des plans sont réalisés par un architecte.  
  
           La construction d’une nouvelle école est un fait majeur dans la vie d’une commune. 
Mais  son  intérêt  est  bien  plus  vaste  que  la  problématique  pédagogique.  Nous  devons 
penser à la mobilité douce, à la sécurité… 
  
           Quel n’est pas mon étonnement de voir que la commune n’est pas consultée ! Nous 
ne devons pas être, dans ce dossier, que de simples intervenants en matière d’urbanisme. 
Il faut réfléchir ensemble à l’échelle de notre territoire et aux implications sur le long terme. 
           Il est encore plus étonnant de constater qu’à ce jour, le lieu choisi se trouve sur le 
site du secondaire et cela avec la section maternelle en plus. C’est une occasion ratée de 
pouvoir remédier à de nombreux problèmes que nous avons tous constatés. 
  
La construction sur le site du Wérichet permettrait : 
  
1.  De  mettre  un  terme  à  ce  chancre  affreux,  véritable  furoncle  de  notre  commune  qui  est 
dangereux et non sécurisé, causant de nombreuses nuisances aux riverains. 
  2.  De solutionner une partie de la dangerosité du carrefour Hittelet : moins de circulation 
(parents-enfants-bus  scolaires….).  Nous  connaissons  et  avons  en  mémoire  les  trop 
nombreux accidents dramatiques. 
  
3.  Cela permettrait de développer notre plan de mobilité douce. 
  
4.  De dynamiser le centre du village dans le respect du citoyen. Une école est une mini PME 
porteuse d’emplois. Un atout pour nos commerçants.  
  
29 / 31 

5.  Enfin, il faut mettre en avant que le site du Wérichet est plus éloigné de l’usine SEVESO que 
ne l’est le site de l’athénée … 
  
Il ne faudrait pas que le spectre d’un projet immobilier, financièrement intéressant pour la 
Communauté française, gomme tout cela et nuise aux riverains. 
  
           Je demande donc  au Conseil communal de se saisir du dossier, dans son sens le 
plus large, de demander par l’intermédiaire de la Bourgmestre une entrevue avec le cabinet 
de Monsieur Daerden, Ministre en charge de ce dossier, et de constituer une commission 
extraordinaire. 
  
           Je vous remercie de l’attention que vous porterez à cette demande. » 
  
La Bourgmestre remercie Monsieur SEVENANTS pour sa question. 
  
Texte intégral de la réponse de la Bourgmestre 
  
« Monsieur le Conseiller communal,  
  
Je vous remercie pour votre interpellation. La question de l’affectation ou de la réaffectation 
du  site  de  l’école  du  Wérichet  est  effectivement  une  question  importante  pour  notre 
Commune.  
  
Aussi,  je  vais  directement  répondre  et  donner  suite  à  vos  demandes  avant  de  revenir  sur 
quelques éléments que vous avez eu l’occasion de développer.  
  
Premièrement,  s’agissant  d’un  dossier  important,  s’il  avance  de  manière  plus  concrète  au 
niveau  de  la  FWB,  cela  fait  sens  que  le  Collège  communal  et  plus  largement  le  Conseil 
communal s’en saisisse. Nous sommes donc tout à fait ouverts à l’ouverture d’un groupe de 
travail ou d’une Commission du Conseil communal afin de débattre de la problématique.  
  
Votre deuxième demande concerne une entrevue avec le Ministre en charge du dossier au 
sein du Gouvernement de la FWB. Je vais entamer des démarches en ce sens. Par contre, 
Monsieur le Conseiller, je pense que dans ce cadre les contacts doivent avoir lieu de manière 
plus  large  et  être  vus  non  pas  de  manière  bilatérale  (Commune  /  FWB)  mais  bien 
TRILATERALE : Commune / FWB / ET Direction de l’Athénée.  
  
Aussi, je pense que la commission pourra se réunir une fois que ces contacts auront été pris 
afin que je puisse en faire rapport au Conseil communal et voir la position qu’il convienne 
que nous adoptions.  
  
Enfin,  permettez-moi  de  revenir  sur  certains  aspects  de  votre  développement :  pour  être 
tout à fait claire avec le Conseil communal et le Jemeppois, je dois vous dire qu’il y a des 
éléments sur lesquels je peux, à ce stade, vous rejoindre, il y en a d’autres, en revanche, 
pour lesquels ce n’est pas le cas.  
  
Tout d’abord, nous ne pouvons effectivement que nous réjouir que la FWB investisse, enfin, 
dans des infrastructures définitives pour les classes qui étaient accueillies jusque 2015 sur le 
site du Wérichet.  
  
Comme vous le soulignez, la construction ou l’agrandissement d’une infrastructure scolaire 
est  une  opportunité  pour  laquelle  la  Commune  doit  être  associée  dans  la  mesure  où  cela 
impacte  la  vie  de  la  communauté,  la  vie  directe  du  village  où  ces  investissements  sont 
réalisés.  
  
Aussi,  je  rappelle  que  l’école  en  question  est  une  école  de  la  FWB  qui  dispose  sa  liberté 
d’action  quant  à  la  stratégie  de  déploiements  des  infrastructures  scolaires.  Je  dois  vous 
rappeler que, bien qu’il convienne que la Commune puisse être consultée afin d’élargir les 
perspectives  quant  aux  choix  qui  pourraient  être  opérés,  nous  n’irons  pas  faire  de 
l’ingérence dans les dossiers de la FWB : il y a un pas que nous ne pouvons pas franchir et 
nous devons avoir un respect pour les institutions concernées.  
  
30 / 31 

C’est en ce sens que je ne me prononcerai pas, à ce stade, sur la question de l’opportunité 
de reconstruire l’école sur le site du Wérichet ou sur le site de l’athénée. Je suppose que la 
FWB doit disposer de raisons objectives et valables pour opérer ce choix et que nous devons 
l’entendre.  
  
Par contre, quel que soit le choix de la FWB, nous devons effectivement nous entendre afin 
de discuter de 2 choses essentielles :  
  
1.  L’implication  qu’aurait  la  construction  (quel  que  soit  le  lieu)  en  termes  de  sécurité,  de 
mobilité, d’accessibilité etc.  
  
2.  La nécessité de reconvertir rapidement le site du Wérichet si d’aventure la FWB maintenait 
sa volonté de construire sur le site de l’Athénée. Cela afin d’en finir avec les nuisances aux 
riverains  causées  par  le  chancre  actuel  mais  également  afin  que,  si  autre  chose  qu’une 
école devait y être développé, ce soit en respect avec la quiétude des riverains également.  
  
Par  ailleurs,  permettez-moi  de  vous  adresser  des  précisions  quant  à  l’aspect  mobilité  et 
sécurité :  
  
• 
Si l’école devait être construite sur le site de l’athénée cela ne va pas créer de la circulation 
supplémentaire dans la mesure où les classes sont déjà présentes sur ce site 
  
• 
Des dispositifs définitifs vont, je l’espère, être rapidement installés par la Région le long de 
la  RN90  en  ce  compris  le  carrefour  Hittelet.  Nous  avons  à  plusieurs  reprises  plaidé  pour 
l’installation d’un feu intelligent à cet endroit : je pense que la rencontre avec le Ministre de 
la FWB va également nous permettre de demander à ce qu’ils plaident, avec nous, pour la 
mise en place directe de ce dispositif.  
  
• 
Je  rappelle  que  dans  le  cadre  de  l’appel  à  projet  Wallonie  cyclable,  l’axe  nord-sud  de 
Jemeppe est la 1e des priorités afin de mieux sécuriser la mobilité douce.  
  
Monsieur  le  Conseiller  communal,  je  pense  avoir  répondu  de  manière  exhaustive  à  votre 
interpellation.  Je  ne  manquerai  donc  pas  de  prendre  en  main  ce  dossier,  d’organiser  des 
entrevues  avec  le  Ministre  en  charge  et  la  direction  de  l’Athénée  afin  de  pouvoir  en  faire 
rapport à une Commission communale.  
  
Je vous remercie pour votre attention. » 
  
Monsieur  SEVENANTS  remercie  la  Bourgmestre  pour  son  intervention  complète  et  dans  l’intérêt  du 
citoyen.  « Je  pense  qu’il  faut  utiliser  ce  point  pour  régler  des  soucis  qui  handicapent  Jemeppe-sur-
Sambre depuis certains temps et si nous pouvons en débattre avec la Fédération Wallonie Bruxelles ce 
sera un plus. » estime-t-il. 
 
 
31 / 31